RSS

Le mécénat ou la folie des grandeurs

16 Avr

Résultat de recherche d'images pour "la folie des grandeurs"

ALAIN SORAL EST UNE MERDE ANTISEMITE ET SES LECTEURS NE VALENT PAS MIEIX QUE LUI. Comme cette ordure qu’est le site Egalité et réconcialiation a repris cet article je dis ici ce que je pense de ces minables.  (danielle Bleitrach)

Cert ains ont pu s’étonner que je m’insurge contre ce vers quoi on tentait de canaliser l’émotion générale en notant que jusqu’à présent les seuls sauveurs de Notre dame avaient été les batisseurs des cathédrale du MOyen âge et le service public des pompiers…

c’est que je voyais venir les loustics, non seulement ces ignares qui confondent le Moyen âge avec son interprétation par Viollet leduc et la bourgeoisie triomphante et qui chargent des Stéphane Berne et des Lorent deutch de faire connaitre leur patrimoine aux Français pour leur inculquer une vision réactionnaire, mais notre président qui mélange les tares de la technocratie avec celles de la bourgeoisie provinciale le tout mis au service du grand capital. Parce qu’entre nous des gens qui peuvent aligner comme ça 100 millions d’euros et deux autres renchérir 200 millions, c’est pas normal… Parce qu’imaginez qu’il leur en reste un paquet et ça c’est un pourboire…

– LVMH : 200 millions
– Pinault : 100 millions
– Bettencourt : 200 millions

Et ce n’est pas fini, comme me disait une gourde bourgeoise de mes connaissances: « mais qui ferait la charité aux pauvres s’il n’y avait pas de riches! »

Mais écoutons plutôt la voix de ses maîtres… Notre président qui lm’est plus de certains Français que d’autres…

« Nous rebâtirons Notre-Dame parce que c’est ce que les Français attendent, parce que c’est ce que notre histoire mérite, parce que c’est notre destin profond […]. C’est notre histoire, notre littérature, notre imaginaire, le lieu où nous avons vécu tous nos grands moments […] Alors je vous le dis très solennellement ce soir : cette cathédrale nous la rebâtirons, tous ensemble et c’est sans doute une part du destin français et le projet que nous aurons pour les années à venir ».

le 4 février 2017, le même Macron déclarait : « il n’y a pas de culture française ». Lundi 15 avril au soir, le même sait ce que tous les Français pensent et éprouvent à propos de notre histoire, notre littérature, notre imaginaire. Mais avec Macron le lyrique a toujours un tintement de monnaie qui fait songer à la folie des grandeurs…

« Dès demain une souscription nationale sera lancée », précise Emmanuel Macron.

Sit$ot dit sitôt fait quatre collectes de fonds sont déjà ouvertes en ligne (Notre-Dame de Paris Je t’aime sur le site Dartagnans ; Financement des réparations de Notre-Dame sur Leetchi ; Souscription nationale pour Notre-Dame de Paris sous le patronage de l’Observatoire du patrimoine religieux et en ligne sur le site Lepotcommun ; enfin, la French Heritage Society, une fondation basée à New York, a mis en ligne une page web dédiée).

Côté mécénat, Pinault via son fond Artemis annonce débloquer 100 M€. Du coup LVMH et Arnault doublent la mise et mettent 200 M€ au pot.

Rappel de la petite cuisine fiscale

Pour mémoire, ces dons sont déductibles des revenus à hauteur de 66% dans la limite de 20% du revenu imposable et à 75% pour les « riches » qui paient l’impôt sur la fortune immobilière (dans la limite de 50 000 €).

L’ex-ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon souhaite cependant classer Notre-Dame « trésor national », ce qui permettrait de passer les déductions à 90%.

Résumons : les contribuables à l’impôt sur le revenu auront le choix entre donner 100 à l’Etat ou 66 à Notre-Dame et 34 à l’Etat (ou 75 et 25 à l’Etat ou même 90 et 10 à l’Etat). Voilà l’avenir hurlent les mécènes, dans le fond pourquoi payerons-nous des impôts puisqu’il suffit que nous choisissions là où nous souhaitons investir: la culture bien sur, tenir les rènes de la recherche et de la formation et le bon peuple lui devrait se débrouiller avec une baisse drastique des budgets concernant les hoîtaux, l’aménagement des territoires, les services publics.

Les mécènes qui ne perdent pas le nord expliquent que voilà la solution recherchée par le président: moins d’impôts pour eux qui déjà en payent un minimum et leur quote part à la dépense publique pourra relever de la totale liberté de choix.

Publicités
 

3 réponses à “Le mécénat ou la folie des grandeurs

  1. Marianne

    avril 16, 2019 at 7:10

    Aillagon, ancien ministre de la culture, à l’origine de cette loi sur le trésor national, est le conseiller de Pinault, et directeur de ses collections.
    Il procède ici à un détournement de la loi, dont la finalité était d’empêcher que des œuvres d’art quittent la France ! Ce qui ne peut être le cas de Notre Dame.

     
  2. Dcembre

    avril 17, 2019 at 10:23

    A reblogué ceci sur Chez Dcembreet a ajouté:
    Voilà l’avenir hurlent les mécènes, dans le fond pourquoi payerons-nous des impôts puisqu’il suffit que nous choisissions là où nous souhaitons investir

     

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :