Pour le patron d’Alibaba, les tensions entre la Chine et les Etats-Unis pourraient durer encore « 20 ans ».

Les tensions commerciales entre Washington et Pékin inquiètent de plus en plus. Et bien au-delà des chancelleries. Ce mardi, c’est Jack Ma, le célèbre patron d’Alibaba, qui est sorti de son silence pour s’inquiéter des conséquences des nouvelles hausses des barrières tarifaires.

Lors d’une journée investisseurs, le futur ex-patron du géant chinois a expliqué que les tensions auraient un impact économique pour toutes les parties. « Vous gagnerez peut-être la bataille mais vous perdrez la guerre », a-t-il affirmé sans cité directement Washington, soulignant que cette bataille pourrait durer « plus de 20 ans ».

« Moderniser l’OMC »

Pour le patron du géant de l’e-commerce, la clé résulte entre autres d’une réforme des institutions internationales. « Même si Donald Trump s’en va, un nouveau président lui succédera et cela continuera […]. Il nous faut des règles commerciales, il faut moderniser l’OMC », a-t-il dit au sujet de l’Organisation mondiale du Commerce, dont les Etats-Unis ont paralysé le fonctionnement.

Jack Ma s’exprimait pour la dernière fois devant les actionnaires d’Alibaba en tant que président du géant chinois de l’internet qu’il a fondé en 1999. Il a annoncé la semaine dernière  qu’il quitterait ses fonctions d’ici un an en laissant les commandes du groupe à l’actuel directeur général, Daniel Zhang.

Jack Ma avait rencontré l’an dernier Donald Trump en promettant de créer un million d’emplois aux Etats-Unis grâce aux vendeurs tiers accueillis sur les plates-formes d’Alibaba. Les relations entre la Chine et les Etats-Unis se sont depuis fortement dégradées avec l’escalade des droits de douane et les représailles chinoises.

Raphaël Bloch