RSS

Comment Cuba a traité des milliers d’enfants victimes de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl

29 Déc

Dans Cuba est une île que j’ai écrit avec Viktor Dedaj, ce dernier raconte sa rencontre avec la doctoresse qui dirigeait le centre où étaient soignés ces enfants que l’on pouvait côtoyer sur a plage de l’est de la Havane. L’URSS et les pays de l’est venaient de « tomber », dans l’île on crevait littéralement de faim et la directrice expliquait les difficultés à nourrir ces enfants. L’Ukraine pressée de rejoindre le camp occidental venait de condamner Cuba officiellement mais ne faisait rien pour récupérer les enfants désormais guéris. Viktor a dit: « mais dans ces conditions pourquoi ne pas renvoyer les enfants en Ukraine?  » et la femme stupéfaite lui a répondu « mais ces enfants n’y sont pour rien! » C’est ça l’humanisme cubain, dénué de chauvinisme, donnant non pas le surplus mais le peu qu’il a. Imaginez la colère qui était la nôtre quand nous vîmes à la même époque certains communistes et non des moindres emboîter le pas à Robert Ménard contre une île qui se conduisait ainsi. Il m’est impossible de leur pardonner parce qu’il n’ont cessé de recommencer, hier encore ce fut le Venezuela, ils céderont toujours à la pression, à l’opportunisme, demain comme hier (note de Danielle Bleitrach).

Photo d'un enfant ukrainien envoyé à Cuba pour y être soignéCopyright de l’imageGETTY IMAGES
Image captionLes enfants ont été traités pour des maladies allant des cancers aux affections cutanées comme le vitiligo

« On n’avait pas l’impression d’être à l’hôpital. Même les enfants les plus malades ont apprécié. »

L’Ukrainien Roman Gerus a de très bons souvenirs d’une expérience qui a commencé par une catastrophe,

Il s’agit de l’explosion d’un réacteur à la centrale nucléaire de Tchernobyl le 26 avril 1986 – une histoire reprise dans la populaire série télévisée Tchernobyl.

Castro avec quelques "enfants de Tchernobyl"Copyright de l’imageGETTY IMAGES
Image captionLe défunt président cubain Fidel Castro reçoit un groupe d’enfants de Biélorussie en mars 1990

Gerus était l’un des plus de 23 000 enfants touchés par l’accident et qui ont reçu un traitement médical à Cuba.

Le programme parrainé par le ministère cubain de la Santé a eu lieu entre 1990 et 2011.

Les autorités cubaines et ukrainiennes ont annoncé en mai qu’elles avaient l’intention de reprendre ce partenariat, bien qu’à une échelle plus réduite.

Près de la mer

L'ancien président ukrainien Victor Yanukovich pose avec d'anciens patients du programme "Enfants de Tchernobyl"Copyright de l’imageGETTY IMAGES
Image captionPlus de 25 000 enfants, principalement originaires d’Ukraine, ont reçu un traitement à Cuba entre 1990 et 2001

« Je suis allé à Cuba trois fois », a déclaré Roman Gerus à la BBC.

« J’avais 12 ans la première fois et j’y suis resté six mois. Puis j’y ai passé trois autres mois à 14 ans. La dernière fois, j’avais 15 ans et je n’y suis resté que 45 jours. »

« Chaque fois était différente, mais je les ai toutes appréciées. C’est quelque chose dont je me souviens avec affection et j’aimerais retourner à Cuba pour montrer l’île à ma famille », a expliqué Gerus.

 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 29, 2019 dans Cuba, HISTOIRE, INTERNATIONAL

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :