RSS

Avec ma franchise habituelle, accord et désaccord…

15 Déc

Avec ma franchise habituelle, accord et désaccord…
 
Au titre d’un accord profond et sans réserve, je voudrais dire à quel point j’apprécie le discours de Fabien Roussel au Conseil National et combien je me réjouis de voir que l’exécutif du parti se donne les moyens de travailler en accord avec cette combativité, ce recentrage sur le monde du travail. Il me semble qu’il y a là le signal positif que beaucoup de communistes de cœur et de raison depuis des années attendent pour reprendre leur carte et leur place. Je voudrais insister là-dessus : oui c’est le moment, tous les révolutionnaires, tous ceux qui veulent un parti communiste digne de ce nom doivent intervenir et ne plus rester sur la touche. Une espérance est née, des gens qui croient en ce qu’ils font vont agir, ils sont besoin de l’aide de tous…
 
Étrange paradoxe qui veut cette conviction s’assortisse d’un aveu personnel d’impuissance
 Quand je regarde la distribution des tâches au sein de l’exécutif, je ne peux qu constater que les postes qui me concernent le plus directement sont occupés par les mêmes.  ils me traiteront moi et mes pareils comme ils l’ont toujours fait par la censure et la diffamation. Pire encore ils saboteront tout ce qui m’est cher et auquel je crois, y compris la culture, ce sont des  des petits bourgeois fascinés par tout ce qui est conformiste, adeptes de tout ce qui est pompier, idées reçues et cœur en écharpe. Ils assortiront Marx; ce géant, de quelque Jaurès, un nain local qui fait le lien avec la social démocratie à laquelle ils aspirent… Ce sont ceux qui ont freiné des quatre fers pour que le changement n’intervienne pas et qui m’ont censurée (moi et d’autres impitoyablement), qu’il s’agisse de la direction de l’Humanité, de la culture, de la formation, de la politique du livre, la permanence avec l’ancien, avec tous ceux qui pensaient que la classe ouvrière n’existait plus, seul le sociétal était moderne, qui confondaient communisme et totalitarisme, et au meilleur des cas se rangeaient derrière Trotski, méprisaient le socialisme « réel » au nom d’une hypothétique « visée communiste », bref se gargarisaient de mots et de citations pour évacuer le réel sont là et occupent les places…
La culture à laquelle j’aspire c’est celle-là :
Et pas l’almanach vermot des citations pour enjoliver toutes les démissions… Comme ils en ont l’habitude désormais.
 
et cerise sur le gâteau, c’est le cas de l’international.
 
Si j’ajoute à cela que je suis dans la pire fédération de France, celle qui a réussi à évacuer toute trace du contenu réel du manifeste au profit d’un consensus mou qui laisse le pouvoir aux mêmes, surtout à Marseille où je vis.
 
Je vois mal comment je pourrais survivre politiquement dans un tel contexte, même du chiendent (et parfois je me sens proche de cette mauvaise herbe) ne pourrait s’accrocher à un environnement aussi bétonné.
Mais le pire est sans doute dans le fait que ce blocage, cette impossibilité d’agir ne concerne pas que ma personne, ce à quoi je me serais aisément résignée. 20 ans d’humiliation , de censure, de diffamation, on apprend à survivre et ce n’est pas à mon âge que l’on défend une carrière… Un idéal, une espérance plus que jamais parce qu’à l’heure des bilans on aime bien se sentir en paix avec soi-même… Donc quand on s’inscrit de plus en plus dans le temps long de l’histoire et de moins en moins dans l’événementiel, on souhaite que servir ait un sens qui dépasse votre personne.
le fait que; comme depuis 20 ans,  je ne puisse servir mon parti dans un tel contexte; dépasse malheureusement ma personne. Je comprends dans la situation d’affrontement et de transaction permanente dans laquelle se trouve le CN, tel qu’il a été produit par le 38e congrès, il soit nécessaire de resserrer l’exécutif autour de la dimension de classe. Je comprends qu’il faille d’abord reprendre pied dans ce monde du travail dont ils nous ont coupé depuis le Congrès de Martigues. Alors  tant pis si on doit laisser aux liquidateurs, des secteurs comme la culture, la formation et l’international, quand la masse des communistes aura repris pied dans ces luttes si lontemps niées, on pourra avancer… Pour le moment allons sur l’essentiel.
Je ne suis pas loin de partager cette analyse sauf qu’aujourd’hui il y a des mondialisations qui s’imposent à nous. la paix et la guerre avec le rôle de l’OTAN, la lutte des classes à l’échelle mondiale et singulièrement dans le contexte européen, et c’est là qu’ils attendent notre échec. Que puis-je faire si l’ensemble du parti demeure aveugle sur ces enjeux immédiats.
Il suffirait de peu dans le contexte actuel, pour avancer réellement, que les communistes aient conscience des enjeux, que ceux qui guettent l’échec sur le bord de la route viennent les renforcer au lieu d’épuiser ceux qui se battent, mais parfois on se dit que quand tant de gens sont acharnés pour les meilleures raisons du monde à l’échec, s’obstiner est sans intérêt surtout quand vos efforts sont par trop isolés et dérisoires.
 
Donc en attendant que le changement arrive dans les terres de mission où le sort m’a jetée, je ne participerai à aucun militantisme, je me contenterai d’alimenter ce blog auquel vous avez la camaraderie d’accorder quelques succès et de participer aux activités qui me conviendront: par exemple aujourd’hui, la manifestation à 14 heures sur le Vieux port puisque c’est un des endroits de france où la jonction entre les gilets jaunes et les gilets rouges de la CGT peut se produire. Etrange paradoxe de cette fédération des Bouches du Rhône si combative qui a à la tête de son parti la fine fleur de ce que le congrès de martigues a produit de pire; des viellards de mon âge qui empêchent toute vie de renaître. .
 
J’ai commencé, comme nous le conseille Fabien Rousse, ma campagne personnelle des européennes en faveur de notre tête de liste Ian Brossat. Tout le monde autour de moi, en particulier celles qui se sont lancées à corps perdu dans la bataille pour les gilets jaunes, apprécient Fabien Roussel et sont prêts à voir dans le vote communiste, le prolongement logique de nos combats communs. Je ne suis pas sûre, oserais-je vous l’avouer de poursuivre avec le même enthousiasme si un Benoit hamon se glissait là par hasard… mais vous auriez certainement l’enthousiasme des caciques de ma fédération qui ne s’intéressent qu’aux municipales et sont en train de nous concocter sur marseille une de ces combinaisons dont ils ont le secret et pour laquelle je risque de ne pas voter. De partout se multiplient les avis pour nous inciter à  des additions de groupuscules comme génération identitaire, le pCF, voire l’inénarable Gluksman, sans se rendre compte qu’il est des additions politciennes qui dans le contexte sont autant de soustraction, et contre qui?… contre Melenchon, C’est lui faire trop d’honeur que de courir une fois de plus derrière lui soit avec un cierge, soit avec un baton, il y a là ce qui est le dernier acte de soumission auquel ces gens nous contraindraient..;  je vous garantie que si vous acceptez une telle forfaiture imbécile, le mouvement des gilets jaunes aux européennes engendrera une abstention massive et un vote majoritaire pour Marine Le Pen. Même si nous avions dans un tel contexte un élu au parlement européen, quel bilan ? 
La stratégie des des Bouches du Rhône visant à remplir le comité national de leurs forces d’inertie est en train de payer. Au dernier conseil nationale, ces gens là ont fait le forcing pour bloquer le secteur international et pour en diriger la commission. Avec eux on continuera « les bonnes oeuvres »la palestine du sieur Lefort(c’est-à-dire pas un seul contact avec les partis communistes et comme seule ligne; vive mon gendre, tout dans le story stelling et rien dans la politique), les kurdes sans se rendre compte que les deux ne sont pas dans le même camp et que pour une bonne part les Kurdes jouent désor(mais avec les USA et Israël.  Ca et une liste aux européennes avec Bernard hamon and co On s’interdira tout contact avec les partis communistes, comme le parti communiste portugais, mais on suivra Tsipras à qui on trouvera toutes les excuses quand il interdira le droit de grève,. On dénoncera le brexit comme une catastrophe alors qu’il n’est pas encore mis en oeuvre, mais on ignorera la tragédie grecque d’un tsipras restant dans la zone euro malgré le vote du peuple grec. . et tout ça, pour accompagner une liste aux européennes avec Bernard hamon and co et ce pauvre Fabien Roussel pourra se débattre dans les médias, ils auront poursuivi jusqu’à la mort du parti leurs activités de liquiditation. 
Ces gens là auront jusqu’au bout empêché ce pauvre parti de revivre. Ils tiennent la formation , la culture et le secteur international tout ce qui contrôle l’identité du parti et qu’ils peuvent de ce fait contribuer à détruire impitoyablement comme ils l’ont fait depuis des années. Tout cela pour nous mener vers un retour au Congrès de Tours malgré le vote des communistes. Mais ce ne sont pas eux les véritables responsables, les véritables responsables sont ceux qui après avoir voté pour le manifeste les ont laissé aux manettes, ont accepté que la conférence fédérale soit cette sinistre comédie d’un conse’nsus mortifère.Ils ne sont pas les seuls mais ce sont eux qui dans toute la France ont poussé le plus loin cette comédie du Congrès qui a volé le vote des communistes et fait du Conseil national un lieu d’affrontement permanent avec majorité de fait à ceux qui depuis le Congrès de Martigues détruisent le parti.
Une espérance s’est levée et nombreux sont les communiste, y compris ceux qui ont voté pour la base 1 qui s’en réjouissent, retrouvent de la fierté, du désir de se battre en écoutent le langage simple et direct d’un fabien Roussel, qui se rendent compte que tout ce qu’on leur a raconté sur la fin du parti qu’un tel changement augurait et qui ne se doutent pas le moins du monde de ce qu’est en train d’accomplir cette équipe de liquidateur dont ils sont lesté le renouveau du parti. Cela se joue désormais entre eux et leur conxcience de la situation, moi je ne peux plus rien.
 
Danielle Bleitrach
Publicités
 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :