RSS

brève réflexion à propos du vote en Catalogne

01 Oct

Des affrontements entre des policiers et des partisans pour l\'indépendance de la catalogne, le 1er octobre 2017.

En fait il s’agit moins de voter pour l’indépendance de la Catalogne que pour briser le régime de 1978, héritier du franquisme. C’est franco lui-même qui a préparé sa succession monarchique et celle-ci s’est faite dans un compromis honteux.  Il  était renoncé   à la République espagnole et faisait du roi élevé par Franco pour cet usage le seul garant de l’unité nationale; Ce compromis a entériné l’amnistie des crimes du franquisme alors qu’il continuait à traquer les Basques. Il a laissé en poste la justice, le pouvoir, la presse, les banques franquistes.  Cette honte fut y compris l’oeuvre de la gauche, d’un parti socialiste qui bientôt se confondit dans sa politique avec la droite d’Aznar, celle qui n’avait jamais renoncé au fascisme, mais aussi  l’eurocommuniste santiago Carillo qui s’est vendu et a vendu les luttes héroïques de ses camarades contre le fascisme.

L’indépendance de la Catalogne n’est probablement qu’un leurre pour masquer ce compromis avec le fascisme, mais cette revendication est aussi la dénonciation de la « démocratie » de l’Etat espagnol, hier et aujourd’hui. l’hypocrisie de l’Europe qui laisse faire comme elle ne cesse de favoriser en sous main les solutions fascistes tout en jouant les porte voix de la démocratie pour les autres peuples.

Ne nous faisons pas d’illusion sur qui sont les indépendantistes et ce qu’on peut en attendre mais il faut mesurer que la Catalogne est aussi en train de mettre en lumière la vraie nature de la pseudo démocratie qui lui a été imposée, le fait que le franquisme a continué à prospérer. Et en ce moment sa police tire en visant la tête des gens.

Danielle Bleitrach

Publicités
 
5 Commentaires

Publié par le octobre 1, 2017 dans HISTOIRE

 

5 réponses à “brève réflexion à propos du vote en Catalogne

  1. Jeanne Labaigt

    octobre 1, 2017 at 6:23

    Danielle, ton analyse est juste et surtout mettre comme centre le fait que ce qui et en cause c’est qu’ « il s’agit moins de voter pour l’indépendance de la Catalogne que pour briser le régime de 1978, héritier du franquisme. »
    Je ne l’ai entendu nulle part or c’est ce qui me paraît vraiment le point nodal de tout ce qui se passe, les journalistes sont sourds au mot « République » qu’on entend pourtant dans la bouche de tous les Catalans sur les ondes, ils font comme si il n’y avait que des considérations économiques, identitaires,européennes tendance UE qui se posaient, personne pour rappeler que le « changement de bonhomme » quand Juan-Carlos a dû démissionner par le fait de sa concussion et de sa morgue bourbonienne anti démocratique a été précédé d’une agitation où la monarchie en tant que telle a été mise en cause « pendon morado « sur bien des images …
    J’ai entendu ce matin un électeur de 81 ans dire qu’il avait vécu sous le franquisme et que rien ne l’empêcherait d’aller voter aujourd’hui : tout était dit, mais la journaliste a parlé d’autre chose.
    J’ai entendu que notre petit théâtreux de Président était contre le referendum ,mais aussi « que pour une fois Mélenchon était d’accord avec le président. Il aurait dit que l’on irait reproduire l’empire des Habsbourg en votant en Catalogne ». Je ne sais ce qu’a dit en vérité Mélenchon mais si je suis comme républicaine et communiste contre l’Europe des régions, la question des suites non réglées de la guerre civile en Espagne, l’écrasement de la République par le fascisme franquiste, l’élimination de 300000 personnes dans l’indifférence des pays « démocratiques » après 45, et aussi la liquidation des libertés collectives de la Catalogne républicaine et d’Euskadi d’avant 1939 me semble devoir être affrontée.
    Oui nous ne voulons pas d’une Europe des régions, non l’UE n’est pas une internationale prolétarienne mais justement nous devons comprendre ce qui est en train de se jouer en deçà des Pyrénées et le faire comprendre pour s’appuyer là dessus et proposer enfin une Révolution et pas seulement une agitation à coups de casseroles …

     
  2. histoireetsociete

    octobre 1, 2017 at 6:46

    c’est à ce titre je pense que les Cubains ont pris position contre ce qui se passe en Catalogne. Ils ont été au premières loges avec la politique d’Aznar contre eux en Europe à la perpétuation du franquisme.

     
  3. frank

    octobre 1, 2017 at 7:19

    bonsoir Danielle,
    C’est tout à fait Franco qui a instauré cette royauté fantôche.
    Là,les catalans vengent les républicains,et leurs partisans pour toujours,comme moi..Oui je partage ton texte,dans les conversations que j’ai à ce sujet..bise frank

     
  4. littraturekarima

    octobre 1, 2017 at 7:44

    Bon article

     
  5. Jose Antonio Egido

    octobre 3, 2017 at 2:16

    Excellent article que je partage d’un bout á l’autre.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :