RSS

Publication de la première vidéo soviétique d’Hiroshima et de Nagasaki après le bombardement (VIDEO) et réflexions sur Oppenheimer

06 Août

Publié: Aug 2016 10:07 6 GMT

La vidéo a été remise au Premier ministre du Japon, Shinzo Abe, par  le président de la Douma d’Etat russe, Sergueï Narychkine, en Juin 2016.

Wikipedia / Nagasakibomb.jpg

Les médias japonais ont publié des photos d’Hiroshima et de Nagasaki que  les cameramen soviétiques ont enregistré un mois après les bombardements américains, rapporte  Asahi Shimbun.

La vidéo a été remise au Premier ministre du Japon, Shinzo Abe, par  le président de la Douma d’Etat russe, Sergueï Narychkine, en Juin. C’est la première fois que Hiroshima et Nagasaki, qui ont commémoré le 71e anniversaire du bombardement atomique des 6 et 9 Août, reçoivent respectivement les images prises par l’ex-Union soviétique des conséquences de l’attaque des États-Unis.

Dans la vidéo en noir et blanc sont filmées les ruines des deux villes japonaises qui ont été détruites en quelques minutes. 

Le musée de la bombe atomique de Nagasaki présentera la vidéo jusqu’au 2 Octobre.

Le président américain Barack Obama a visité le  Japon le 27 mai pour participer au sommet du G7 et il est allé dans la ville d’Hiroshima. Malgré l’importance historique de sa venue, il n’a pas prononcé d’excuses pour l’attaque qui a tué au moins 140.000 personnes.

La responsabilité d’Oppenheimer 
(en fait le chiffre exact le plus souvent cité est de 250.000 morts et je ne puis m’empêcher de me souvenir d’Oppenheimer suppliant que l’on n’utilise pas cette bombe et Truman disant que l’on m’enlève ce pleurnichard imbécile: Oppenheimer homme connu pour ses sympathies communistes fut en effet chargé du projet Manhattan. C’était un spécialiste des « trous noirs » et il avait appris le sanscrit parce que disait-il ça le rapprochait d’une compréhension de l’Univers.

A ce moment, chacun oubliait ce qu’il s’était proposé de faire, comme paralysé par la violence de l’explosion. Oppenheimer, cramponné à un pilier de la station de contrôle, se rappelait soudain ce passage de la Bhagavadgîtâ, poème sacré des Hindous :
« Si la lumière de mille soleils
Eclatait dans le ciel
Au même instant, ce serait
Comme cette glorieuse splendeur… »
Puis, lorsque le nuage géant, sinistre, s’éleva, là-bas, au-dessus du « point zéro », un autre passage d’un poème hindou lui revint en mémoire :
« je suis la mort, qui ravit tout, qui ébranle les mondes. »
Ainsi avait parlé Sri Krishna, le sublime, qui règne sur le destin des mortels. Mais Robert Oppenheimer n’était qu’un homme à qui était échu un pouvoir trop grand. »

L’image contient peut-être : eau, nuage, océan, plein air et nature
Advertisements
 
1 commentaire

Publié par le août 6, 2016 dans Uncategorized

 

Une réponse à “Publication de la première vidéo soviétique d’Hiroshima et de Nagasaki après le bombardement (VIDEO) et réflexions sur Oppenheimer

  1. Jeanne Labaigt

    août 6, 2016 at 1:44

    Lire Günther Anders, ce qu’il dit du concept de « monstruosité » en particulier dans son livre : « Nous, fils d’Eichmann » .
    En résonance avec ces « sombres temps » .

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :