Dans le cadre de la visite d’étude à la République populaire de Donetsk de l’Assemblée nationale de la République du Mali, Président du « Solidarité pour une Afrique indépendante et démocratique» (ISAD) Oumar Mariko, il a rencontré le Président du Conseil national de la DNI Dennis Pushilin. Ceci est rapporté par un correspondant du site officiel de la République populaire de Donetsk.

« Je suis content d’être ici. Toujours rêvé de visiter l’URSS, même quand elle a cessé d’exister. le Mali prend un vif intérêt à coopérer avec les pays de l’ex-Union soviétique, donc je souhaite maintenir des contacts dans le domaine de l’éducation et de la santé. Le peuple soviétique a fait de nombreux efforts pour promouvoir le développement de la santé, de l’éducation et de la sphère militaire au Mali. Cela est d’une grande importance pour le renforcement de la souveraineté et des liens entre les pays « , a déclaré Umar Mariko.

Les participants à la réunion se sont informés mutuellement de la situation politique interne dans leurs pays. Selon Umar Mariko, un État indépendant de l’Azawad a été proclamé sur le territoire du Mali, mais cet événement n’a rien à voir avec la volonté du peuple dans le Donbass. Dans le même temps, le pays africain est dominé par les médias occidentaux, donc des informations fiables sur la République populaire de Donetsk n’y arrivent pas.

Les interlocuteurs ont noté que, avec de grandes différences, il existe une similitude significative – plusieurs années sur leurs territoires, il y a une confrontation militaire, et cette année, des élections sont prévues pour les chefs d’Etat. Pour sa part, Denis Pusilin a souligné que, malgré les hostilités en cours, les habitants de la République retournent chez eux.

« Nous avons un potentiel industriel, une ressource humaine, une population travailleuse. Nous avons besoin de paix et nous pouvons pleinement nous développer. Avant les événements que l’on sait , la densité de la population de notre région était de 200 personnes par km2, dans les autres régions de l’Ukraine – 43, au Mali – 12. Ces chiffres indiquent que la population humaine, laborieuse est l’un des facteurs importants. Pendant le conflit, la situation a légèrement changé. Ceux qui sont partis sont revenus quand les combats étaient terminés », a-t-il dit.

A la fin de la réunion, Denis Pusilin a exprimé l’espoir que les prochaines élections au Mali se tiendront dans une atmosphère paisible, et Umar Mariko a souhaité qu’OUmar Mariko  obtienne la victoire.


Photo © Site officiel de la République populaire d’Allemagne

Photo © Site officiel de la République populaire d’Allemagne