RSS

Archives de Catégorie: Uncategorized

Corée: Non à la propagande de guerre, non à la guerre

Marianne qui va partir le premier avril (ce n’est pas une blague) en Corée du Nord à la recherche d’un espérantiste dans ce pays mystérieux (elle prépare le congrès d’esperanto à Séoul) n’a pas encore réussi à m’entraîner vers ce pays qu’elle voit d’un point de vue chinois, mais je partage l’inquiétude reflétée par ce texte sur la montée des périls et la prtopagande de guerre qui est déversé sur ce pays. Bien des informations comme nous avons pu le vérifier ici même sont de pures inventions de propagande et ce pays dont j’ignore tout, comme bien des gens, paraît incontestablement subir une désinformation massive. Donc j’attends beaucoup de ce voyage de la vaillante Marianne qui rêve par ailleurs d’apprendre le coréen. (note de Danielle Bleitrach pour Histoire et societe)
Résultat de recherche d'images pour "guerre de corée"
souvenirs américains de la guerre de Corée…

À l’heure où une intervention guerrière des États-Unis est envisagée  en Corée, il faut dénoncer le conditionnement des opinions publiques et appeler à une solution pacifique.

Toutes  les interventions militaires occidentales (Irak, Libye, Syrie…)  sont désormais des guerres qui ne disent plus leur nom : débutant par des « frappes préventives » et menées au nom d’un prétendu « droit d’ingérence humanitaire », ces guerres sont longuement préparées par un conditionnement des opinions publiques occidentales, conditionnement qui voit le gouvernement du pays visé dénoncé, à longueur d’articles et de reportages à charge dans les médias, comme odieux et devant  nécessairement être renversé. Il s’agit de la forme moderne de la propagande de guerre, où tout est bon pour justifier une guerre à outrance contre l’ennemi.

Pour la première fois depuis 1994, une guerre est ouvertement envisagée contre la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord). En visite en Corée du Sud le 17 mars 2017, le secrétaire d’État américain Rex Tillerson a déclaré qu’un conflit militaire avec la Corée du Nord était une option. Ces déclarations bellicistes s’accompagnent d’actions très concrètes : les manœuvres militaires américano-sud-coréennes en cours, d’une durée de deux mois, sont les plus grands exercices militaires au monde. Elles s’accompagnent du déploiement par les États-Unis du dispositif antimissile THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) en Corée du Sud, lequel accélère la course aux armements en Asie du Nord-Est.

En 1994, lorsque l’administration Clinton était sur le point d’attaquer les installations nucléaires de la Corée du Nord, le département de la Défense des États-Unis avait estimé qu’un futur conflit en Corée pourrait faire jusqu’à un million de morts. Mais une telle guerre ne sera pas limitée à la péninsule coréenne et, en décembre 2015, le chef de l’état-major interarmées des États-Unis, le général Joseph Dunford, a déclaré que tout conflit avec la Corée du Nord serait inévitablement « trans-régional, multi-domaine et multifonctionnel », c’est-à-dire une guerre mondiale impliquant d’autres puissances et l’utilisation de toutes les armes, dont des bombes nucléaires.

Fondée en 1969 pour défendre la paix et la réunification de la Corée, l’Association d’amitié franco-coréenne appelle à la cessation immédiate de l’escalade des tensions et des sanctions, en encourageant le retour à un dialogue multilatéral pour résoudre pacifiquement la question des armes nucléaires – de toutes les armes nucléaires – en Corée.

L’Association d’amitié franco-coréenne dénonce la propagande de guerre diffusée par les médias occidentaux, reprenant les éléments de langage de l’administration américaine pour conditionner les opinions publiques et faire avancer les peuples vers la guerre tels des somnambules.

Profondément attachée à la paix, l’Association d’amitié franco-coréenne appelle à la fin des manœuvres militaires américano sud-coréennes et à interrompre le déploiement du système THAAD en Corée du Sud, en laissant le peuple coréen décider librement de son avenir, sans ingérence étrangère et alors que, suite à la destitution de la présidente sud-coréenne Park Geun-hye, une élection présidentielle anticipée se tiendra le 9 mai 2017 en Corée du Sud.

 
1 commentaire

Publié par le mars 21, 2017 dans Uncategorized

 

Vingt millions de personnes qui  risquent  la famine ont besoin de nourriture, pas de bombes

enfant-faim-afrique

Sept millions de personnes au Yémen sont menacées par la famine, dont 2,2 millions sont des enfants. Photo: lastampa.it

Par: Amy Goodman et Denis Moynihan

http://www.cubadebate.cu/especiales/2017/03/19/veinte-millones-de-personas-en-riesgo-de-inanicion-necesitan-alimentos-no-bombas/#.WM9zBm_hC71

Le monde est confronté à la pire catastrophe humanitaire depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Vingt millions de personnes sont menacées de famine au Yémen, en Somalie, au Nigeria et au Soudan du Sud. La réponse du président Trimp face  à cette situation  a été de  claquer  la porte face aux  réfugiés  et de couper le  financement à l’ aide humanitaire , tout en proposant une expansion importante de financement pour l’armée américaine.

António Guterres, le nouveau secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies a récemment déclaré: «Des millions de personnes peinent  à survivre entre la malnutrition et la mort, vulnérables aux maladies et épidémies, forcés de tuer leurs animaux pour manger et manger le grain entreposé pour semer  l’année prochaine ». António Guterres a poursuivi: « Ces quatre crises sont très différents mais ont une chose en commun. Tous sont évitables. Toutes viennent de différents conflits, pour lesquels nous devons faire beaucoup plus en termes de prévention et de résolution « .

Alors que des Nations Unies se débattent pour trouver  5,600 milliards nécessaires qui permettraient de réduire  le pire impact de ces crises, le gouvernement du Trump coupe des fonds provenant du Département d’Étatdes etats-Unis  et, selon un projet de décret de direction obtenu par Le New York Times, également l’Organisation des Nations Unies. L’ordre, tel qu’il est rédigé (même s’il  n’a pas  encore été  signé ou officiellement publié) indique « qu’il va y avoir au moins 40% de réduction globale »  des contributions volontaires des États – Unis à des programmes des Nations Unies comme le Programme alimentaire mondial, le Haut Commissaire Nations Unies pour les réfugiés et l’ UNICEF .

« Franchement, ceci est une attitude enfantine qui n’est pas digne de la seule superpuissance dans le monde», a écrit M. Stewart Patrick, un ancien fonctionnaire du département d’Etat sous la présidence de George W. Bush, maintenant membre du Conseil des relations étrangères .

Cette attitude, qui pourrait être décrit comme enfantine, a un impact létal sur les vrais enfants. Sept millions de personnes au Yémen sont menacées par la famine, dont 2,2 millions sont des enfants. Près de la moitié d’un million de ces enfants sont  en éta de «malnutrition aiguë et sévère », ce qui implique que déjà endommagé le développement, probablement  pour la vie, en raison de la faim.

Le directeur du siège américain du Conseil norvégien pour les réfugiés, Joel Charny a déclaré dans une interview sur Democracy Now: « Si la guerre continue, beaucoup de gens vont mourir de faim. Je ne pense pas qu’il y s ‘ un doute là-dessus . Nous devons trouver des moyens pour que  la guerre s’arrête « .

Pour cela il faudrait commencer  par mettre fin à la livraison d’armes à l’ Arabie Saoudite, le Yémen bombardant sans pitié. Au lieu de cela, le président  Trump  a rencontré mardi à la Maison Blanche c le prince héritier saoudien et ministre de la Défense Mohammed bin Salman, il y a été question   de reprendre la vente de  missiles guidés de précision – à la dictature saoudienne. Amnesty International a exhorté Trump de bloquer les ventes d’armes. L’organisation a publié une déclaration, dans laquelle il a écrit: «Armer  les gouvernements de l’ Arabie Saoudite et Bahreïn représente le risque d’être complice de crimes de guerre, et le faire tout en interdisant les gens en provenance du Yémen de  se rendre à l’ États-Unis serait encore plus irrecevable « .

La guerre au Yémen est considéré principalement comme un conflit de pouvoir entre l’ Arabie Saoudite et l’ Iran, dans lequel  les États-Unis sous l’administration Obama et maintenant avec une plus grande intensité dans le cadre du Trump, fournit des armes aux Saoudiens et le soutien logistique de son  bombardement au Yemen . « Notez que cela n’a pas commencé le 20 Janvier. Ceci est une politique menée par les États-Unis depuis  un certain temps , a déclaré Joel Charny responsable humanitaire en  se référant aux prises de positions  politiques de Trump et à celles d’Obama. Tout au long de ses deux mandats, le président Obama a vendu des armes à l’ Arabie Saoudite  à un niveau  record de 115.000 milliards $. Il a Seulement suspendu les ventes après qu’un avion saoudien ait attaqué un enterrement yéménite avec une série de bombardements  successifs, qui ont  fait  140 morts et 500 blessés.

Evitar la situación de hambruna en estos cuatro países es posible. El presidente Trump debería financiar totalmente los envíos de alimentos –no los envíos de armas– y liderar la tan necesaria diplomacia para evitar la inmensa catástrofe de 20 millones de muertes terribles a causa del hambre. Eso es lo que haría grande a Estados Unidos

Des millions de personnes affrontent la faim   et une mort douloureuse par inanition  en Somalie, au Soudan du Sud et lau Nigeria. Selon Charny, au Soudan du Sud, malgré les revenus pétroliers et ses terres fertiles, «les conflits politiques non résolus  au sein de la classe dirigeante du Soudan du Sud, datant des années 1990 et ont été cachés pendant la lutte pour l’indépendance, ont commençcé à refaire surface »et ont conduit le pays à la famine. Dans le nord du Nigeria, le conflit armé entre le groupe Boko Haram et le gouvernement fait que la livraison de l’aide humanitaire est très dangereuse. En ce qui concerne la Somalie, où la famine menace les populations qui peuvent être atteintes par le  fragile gouvernement central  et l’aide des organismes d’aide humanitaire, Charny a exprimé des commentaires plus optimistes: «Si nous pouvons mobiliser rapidement la nourriture et l’argent, nous pouvons surmonter la situation en Somalie … si nous nous mettons à l’oeuvre.  »

Évitez situation de famine dans ces quatre pays est possible . Le Président Trump devrait financer entièrement les  livraisons alimentaires – pas les expéditions armées- et diriger la nécessaire diplomatie  pour éviter l’immense terrible catastrophe 20 millions de morts de la famine . Voilà ce qui grandirait  l’ Amérique

 

(Tomado de democracynow.org/es)

 
1 commentaire

Publié par le mars 21, 2017 dans Uncategorized

 

L’espérance de vie aux USA par rapport aux dépenses de santé de 1970 à 2014, comparaison avec les autres pays de l’OCDE

Intéressant article traduit par Franck Marsal dont nous espérons à l’avenir d’autres contributions, et qui montrent à quel point la population pauvre des Etats-Unis a été malmenée avant d’aboutir au choix de Trump. La plus grande démocratie du monde, le pays le plus riche du monde, celui dont les dépenses militaires sont supérieures à toutes celles de tous les autres pays a un taux de mortalité infantile bien moins bon que celui du petit Cuba. Et pourtant ce qui est consacré y compris par les ménages aux soins de santé est supérieur à tous les autres pays. C’est ce modèle que pour les profits des trusts des médicaments, pour les sociétés d’assurance privées et bien sûr les marchands d’armes Macron et Fillon veulent nous faire adopter (Traduction de Franck Marsal et note de Danielle Bleitrach pour histoire et société).

https://ourworldindata.org/grapher/public-expenditure-on-healthcare-as-share-of-national-gdp

L’espérance de vie aux USA par rapport aux dépenses de santé de 1970 à 2014, comparaison avec les autres pays de l’OCDE

Par David Ruccio (traduction Franck MARSAL)

Les dépenses de santé mesurent la consommation de biens et service de santé, incluant le soin personnel de santé (soin curatif, soin de réparation, soin de longue durée, services auxiliaires et biens médicaux) et les services collectifs (prévention et services publics de santé, ainsi que l’administration de la santé) mais excluent les dépenses d’investissement. Est reporté ici la dépense totale de santé (financée par des ressources publiques et privées).

Il est probable, si quelque version que ce soit de « Trump/Ryancare » (réforme promise par Trump de l’Obamacare, NdT) est approuvée aux Etats-Unis d’Amérique, que des millions de personnes supplémentaires ne seront pas capables de payer l’assurance nécessaire pour recevoir les soins adéquats.

Le problème est que les Etats-Unis d’Amérique sont déjà une aberration s’agissant du rapport entre résultats, mesurés ici par l’espérance de vie, et dépenses de santé.

Comme Esteban Ortiz-Ospina and Max Roser l’ont expliqué :

« tous les pays de ce graphique ont suivi une courbe croissante (l’espérance de vie augmente lorsque les dépenses de santé augmentent), mais les USA apparaissent comme une exception, suivant une trajectoire beaucoup plus plate ; les gains additionnels d’espérance de vie pour une dépense supplémentaire furent beaucoup moins important que dans les autres pays avancés, en particulier depuis le milieu des années 80. »

Figure 2. Espérance de vie pour les personnes de 40 ans en fonction du revenu (corrigé des différences ethniques) sur la période 2001 – 2014.

Encore plus inquiétant, les hauts revenus, aux Etats-Unis d’Amérique, sont associés à une plus grande longévité, et les différences d’espérance de vie entre les groupes de revenus se sont accrues au fil du temps.

Comme Raj Chetty et al. (pdf) l’ont découvert :

«Les hauts revenus sont associés à une vie plus longue à travers la distribution de revenus. Le groupe de 1 % des hommes les plus pauvres en termes de revenus distribués, à l’âge de 40 ans, ont un âge prévisible de décès de 72,7 ans. Ceux qui font partie des 1 % les plus riches ont un âge prévisible de décès de 87,3 ans, soit 14,6 années de vie en plus (intervalle de confiance à 95 % 14,4 – 14,8 années). Les femmes parmi les 1 % les plus pauvres ont un âge prévisible de décès de 78,8 ans. Les femmes parmi les 1 % les plus riches ont un âge prévisible de décès de 88,9 ans, soit 10,1 années de plus (intervalle de confiance à 95 % 9,9 – 10,3 ans). »

En conséquence, l’espérance de vie moyenne des classes de revenus les plus pauvres aux Etats-Unis d’Amérique est désormais égale à celle du Soudan ou du Pakistan.

Et, avec la réforme Trump/Ryancare, ces différences de classes par rapport à l’espérance de vie ne peut qu’empirer.

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 20, 2017 dans Uncategorized

 

Seul le socialisme résoudra les problèmes. Manifestation des communistes de Voronej

Cet article traduit rapidement n’est qu’un exemple parmi d’autres des dizaines de manifestations organisées dans toutes les villes de Russie par les communistes (Note et traduction de Marianne Dunlop pour Histoire et Société)

Le 18 mars les autorités et les médias pro-Kremlin dans le contexte du troisième anniversaire du retour de la Crimée à la Russie ont claironné leurs réalisations, l’unité universelle du peuple et ont invité les gens à des rassemblements et des festivals. Mais, bien qu’ils aient réussi à donner le spectacle de l’unité, cela n’a pas annulé les vraies questions qui touchent les gens. C’est ce que l’on peut constater au vu du grand nombre de participants et de la sévérité des discours lors du rassemblement organisé le même jour par le comité régional de Voronej du Parti communiste dans le cadre des manifestations de toute la Russie contre la détérioration de la vie des gens ordinaires et la politique anti-nationale du pouvoir.

Irina Glushkov et SergeyShcherbakov. Photo Yuri Pashkov

18/03/2017

https://kprf.ru/actions/kprf/163396.html

 

Près de la statue de Nikitine se sont rassemblés les militants du Parti communiste, des représentants des mouvements « Enfants de la guerre », « Routiers de Russie », « Stop Nickel », les membres de la communauté des affaires, les initiatives citoyennes opposées à la construction illégale et la destruction de l’habitat des personnes, et les citoyens ordinaires, protestant contre la politique socio-économique du gouvernement actuel de la Fédération de Russie.

Des dizaines de drapeaux rouges, des slogans et des affiches:  » En URSS, on a tout construit ensemble, en Russie une poignée de gens privatisent « , « Bas les pattes de la petite entreprise », « Ne poussez pas à bout les automobilistes », « Le peuple a le droit à la vie », « Conservons les emplois! « , » Notre patience a atteint ses limites! « , » fonctionnaires, nous ne vous demandons pas d’argent, laissez-nous seulement travailler « , » non au capitalisme, oui au socialisme!  » et d’autres reflètent avec éloquence l’engagement ferme des citoyens assemblés.

Le meeting a été ouvert par le deuxième secrétaire du Parti communiste, chef de la faction communiste à la Douma régionale Andrey Rogatnev.

Dans son discours, il a noté que le sauvetage de la Crimée des griffes de la junte Banderiste et son retour à la Russie, le soutien à la fraternelle Syrie, le renforcement de la défense du pays – ce sont des étapes importantes, correspondant aux intérêts du pays et soutenus par le peuple entier. Mais comment le pouvoir le remercie pour son soutien? L’augmentation des prix et des tarifs, les licenciements, les réductions des salaires et des avantages sociaux, le poids de l’impôt, les nouvelles taxes, l’arbitraire dans les services de logement et communaux, la destruction de l’habitat des personnes au profit des bénéfices des capitalistes avides.

– C’est seulement en rassemblant nos forces que nous serons en mesure de résister aux réformes qui s’abattent sur le peuple et ne font qu’enrichir les pouvoirs en place. Jusqu’à quand va-t-on voler le travailleur? Il n’a pas de bonus et de dividendes, de capital et de biens immobiliers, il gagne sa vie avec ses mains et son esprit.

Le secrétaire du comité régional du Parti communiste A. Pomerantsev a souligné dans son discours la dégradation de l’image du pouvoir, son incapacité à mener à bien une politique constructive dans l’intérêt des citoyens.

– Un grand nombre de problèmes sociaux s’accumulent chaque jour sur les gens. La mairie se désintéresse des besoins et des aspirations des gens du commun, les élus ne s’occupent que de leurs intérêts. Mais le peuple est la principale ressource et le fondement de l’existence du pays.

Les gens qui essaient de gagner leur vie sont écrasés par les impôts, les taxes et les extorsions de fonds, les pots-de-vins. Ainsi, les autorités privent les entrepreneurs, les transporteurs, les paysans, les travailleurs de l’occasion de se développer. Ceci est démontré par le fait que dans notre ville rien que l’année dernière ont disparu plus de 600 petites entreprises. Elles ont été balayées en faveur des monopoles et des fonctionnaires profiteurs. Derrière chaque étal, boutique, atelier il y a un propriétaire, les employés et leurs familles, qui maintenant vont rejoindre l’armée des chômeurs.

/…/

Le représentant de l’Association « Routiers de Russie » Pavel Belyayev a exprimé son indignation que toutes les taxes de « Platon » vont dans les poches du privé, la qualité des routes cependant reste la même, le nombre de tronçons payants est en croissance. Et en avril de cette année, les frais de transport, par la grâce des réformateurs du Kremlin, vont doubler. Cela entraînera une hausse des prix des denrées alimentaires, des médicaments, des vêtements etc. Maintenant, les couches pauvres de la population vont devenir encore plus pauvres et seront forcées de renoncer même aux nécessités de base.

Un militant du mouvement « Stop Nickel » Alexander Tarakanov a exhorté tous à se lever pour lutter contre le développement du nickel dans la région. Car c’est une bombe à retardement, les conséquences seraient irréparables pour le développement des personnes et de la nature. Même aujourd’hui, dans le processus d’exploration, les boues de forage sont disposées dans une poubelle d’enfouissement classique et des eaux souterraines contenant des éléments radioactifs mises dans le réseau d’eau potable et contaminent l’eau utilisée par les résidents locaux. En conséquence, le quartier Novokhopyorsky est dans les premières places pour le nombre de patients atteints de cancer, les gens boivent de l’eau empoisonnée, respirent l’air contaminé. Mais par ordre des autorités on cache les tristes statistiques au public. Les députés du Parti communiste ont porté le problème à tous les niveaux jusqu’à la présidence de la Russie. Mais Poutine, à la permanence duquel sont parvenues plus de 100 000 signatures de citoyens contre l’exploitation du nickel, s’est contenté d’une réponse formelle, et le gouverneur Gordeev, contrairement à ses promesses d’agir selon la volonté des citoyens, ne fait rien pour arrêter le développement mortel.

L’activiste Evgeny Rodin a annoncé un autre sujet d’actualité – la construction d’un crématorium à proximité d’un groupe d’immeubles. Les gens dans la nouvelle cité ont acheté des appartements, puis ont reçu en « bonus » la nouvelle de la construction prochaine d’un crématorium à côté des bâtiments résidentiels. Les habitants de Voronej sont profondément indignés par ce fait, étant donné que les émissions provenant de ces activités sont dangereuses pour les personnes. Des signatures ont été recueillies, envoyées à toutes les instances. Mais le gouvernement ne tient pas compte du peuple. En fait, la pénurie de terres pour les cimetières est créée artificiellement, elle est causée par le transfert des terres entre les mains de commerçants privés, qui partagent généreusement les profits avec les fonctionnaires, une occasion supplémentaire pour soutirer aux gens une énorme quantité d’argent qui veulent une sépulture décente pour un être cher.

/…/

À la fin de la réunion, une résolution a été adoptée, reprenant tous les problèmes causés par les politiques anti-populaires en cours, et exprimant les demandes du peuple. Avec ces documents, les députés du Parti communiste feront appel au centre fédéral, à la direction de la ville et de la région.

Les participants de la réunion ont décidé d’organiser un piquet permanent devant le bureau du maire de Voronej avec les exigences pour maintenir les marchés et arrêter d’étrangler les petites et moyennes entreprises, sauver les hôpitaux, les emplois et faire cesser le harcèlement par les autorités sur le peuple.

 

L’événement d’aujourd’hui sera le point de départ pour d’autres actions, qui peuvent devenir plus dures, si le gouvernement ne renonce pas à sa politique.

Les gens voient que les difficultés de la vie concernent aujourd’hui pratiquement tout le monde, et commencent à comprendre que la cause de leurs problèmes, ce ne sont pas les mauvais fonctionnaires locaux, comme essaye de nous convaincre «Russie unie», mais le capitalisme imposé par les dirigeants actuels. Il n’y a que le socialisme qui résoudra les problèmes des personnes, et pour son triomphe nous devons combattre ensemble.

 
1 commentaire

Publié par le mars 20, 2017 dans Uncategorized

 

Communistes de Kharkov : le 17 mars 1991 ceux qui ont dit « OUI » avaient raison!

http://www.kpu.ua/ru/86386/harkovskye_kommunysty_17_marta_1991_goda_te_kto_skazal_da_okazalys_pravy

Il y a 26 ans il ne serait venu à l’idée de personne qu’en Ukraine des salaires ne seraient pas payés à temps, ou que le chômage ferait son apparition. Les présidents et les Premiers ministres à l’époque ont tous promis au peuple de l’Ukraine un avenir radieux mais pour finir on a eu : les salaires gelés, les tarifs décuplés, l’augmentation des prix, la pauvreté, la faim et la guerre fratricide.

Le coup le plus fort a été porté à l’économie de l’Ukraine à la suite de l’éclatement de l’Union soviétique, et tout au long de la période la destruction de l’industrie s’est poursuivie ; aujourd’hui on commence à parler de la vente des terres agricoles. Pour Kharkov, les 26 ans passés de survie en Ukraine « indépendante » sont des années de dégradation. Des usines mortes et le chômage, l’ukrainisation forcée, la réduction drastique du financement de la science, de l’éducation, de la culture.

« On ne peut plus vivre ainsi! ont dit les communistes de Kharkov, les représentants du parti des travailleurs de la Région, les officiers de l’Union panukrainienne des officiers soviétiques, l’association des femmes –travailleuses, et les représentants de l’opposition de gauche qui sont tous desendus dans la rue le 17 mars 2017 pour rappeler à leurs concitoyens les causes et les conséquences de la politique des réformateurs qui en 1991, bafouant l’expression du peuple, ont détruit l’Union des républiques Socialistes soviétiques.

Les intervenants ont condamné la destruction et le génocide du peuple ukrainien durant  les 26 ans d’ « indépendance », notant que la situation tragique présente est due aussi à la passivité de nos concitoyens ukrainiens, qui observent silencieusement le déroulement des faits, et se rendent ainsi complices de ce crime antinational. Les représentants de groupes néo-fascistes radicaux ne sont pas restés non plus les bras croisés.

Ainsi, un « des activistes » a attaqué les manifestants, avec le but éminemment pacifiste de s’emparer du haut-parleur et de tabasser tous ceux qui étaient à sa portée. En effet, dans un pays « indépendant » et « démocratique » il est impossible d’avoir un avis distinct de la dictature profasciste, sans parler d’autre idéologie.

Il vaut la peine de noter aussi que les gardiens de la paix appelés pour maintenir l’ordre lors de cet événement autorisé par des autorités de la ville, se sont précipités pour régler le conflit, non pas en défendant les manifestants contre l’attaque des nervis, mais pour assurer leur protection.

A la fin de la réunion, les participants ont unanimement adopté un Manifeste à l’adresse des traîtres de l’Ukraine –Kravtchouk, Koutchma, Youchtchenko, Yanoukovitch, Porochenko, la Rada et le Conseil des Ministres avec l’exigence de les envoyer dans les poubelles de l’histoire et donner la chance aux Ukrainiens (selon la Constitution de l’Ukraine) de faire eux-mêmes le choix de savoir dans quel pays ils veulent vivre!

Traduction Marianne Dunlop pour Histoire et société

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 20, 2017 dans Uncategorized

 

Contribution : Karl Marx en séjour en Algérie (du 20 février au 2 mai 1882) : Extraits de lettres

L’auteur de l’article veut absolument nous convaincre que Marx était raciste. C’est une imbécilité, y compris dans les extraits de lettres publiés ici. On y voit un Marx capable dans le même temps de moquer les archaïsmes, les aliénations, les poches d’autarcie qui lui font dire que « la première révolution qu’ait connue l’Inde est l’arrivée des Anglais » ou voir dans l’exploitation des femmes et des enfants dans les usines européennes un pas vers l’émancipation, et pourtant attentif à tout ce qui peut être un ferment de révolution. Ici il note la surexploitation des ouvriers « indigènes », la quinine distribuée comme salaire mais aussi la revendication égalitaire entre ceux qui sont bien habillés et ceux qui sont en guenilles. Il est aussi attentif aux êtres humains qu’aux paysages et au travail humain. Décidément, il est difficile de faire comprendre à un esprit étroit et encombré d’une vision petite bourgeoise du relativisme culturel, ce qu’est la perception de Karl Marx et son côté prométhéen (note de Danielle Bleitrach)

http://www.babzman.com/contribution-karl-marx-en-sejour-en-algerie-du-20fevrier-au-2-mai-1882-extraits-de-lettres/


karloSur la liste des passagers de première classe arrivés à Alger le 20 février 1882 à trois heures et demie du matin par le steamer Le Saïd figure Karl Marx. Atteint de bronchite chronique, il est venu comme tant d’autres touristes, passer la saison d’hiver à Alger.

Hélas pour lui, la météo ne sera pas de la partie: « le mois de décembre a été épouvantable à Alger, en janvier il a fait beau, en février le temps a été froid, humide aussi, je suis tombé sur les trois jours les plus froids de ce mois : les 20, 21, 22 février ».

Ses gendres, Paul Lafargue et Charles Longuet, ont chargé un de leurs amis de prendre en charge Karl Marx à son arrivée à Alger. C’est Albert Fermé, juge au tribunal d’Alger, qui attend donc Karl Marx sur les quais de la pêcherie pour le conduire au Grand Hôtel d’Orient où il ne passera que 2 nuits, le temps de repérer un hôtel qui lui convienne mieux. « Comme d’ailleurs l’après-midi du 22 février, le thermomètre annonçait un temps favorable et que dès le jour de mon arrivée, j’avais repéré, en compagnie du bon juge Fermé, l’Hôtel Pension Victoria, je quittai le Grand Hôtel d’Orient avec mes bagages pour une des collines en dehors de la fortification du côté de l’est de la ville ».

La pension Victoria se trouve dans Mustapha Supérieur, en haut du boulevard Bon Accueil.

« Que signifie Mustapha supérieur ? Mustapha est un prénom comme John. Quand on quitte Alger par la rue d’Isly, on voit devant soi une longue rue ; d’un côté se dressent, au pied de la colline, des villas mauresques, entourées de jardins, (une de ces villas c’est l’Hôtel Victoria) ; de l’autre côté, la route est bordée d’immeubles disposés en terrasses jusqu’au bas de la pente. Et le tout ensemble s’appelle Mustapha Supérieur. Le Mustapha inférieur commence au flanc du Mustapha supérieur et s’étend jusqu’à la mer.

Ici, situation magnifique, devant ma chambre la baie de la mer Méditerranée, le port d’Alger, des villas disposées en amphithéâtre escaladant les collines (des ravines au dessous des collines, d’autres collines au dessus) ; plus loin, des montagnes visibles entre autres les sommets neigeux derrière Matifou, sur les montagnes de Kabylie, des points culminants du Djurdjura (tous ces monts, comme les dites collines, sont calcaires). Le matin, à 8 heures il n’est rien de plus enchanteur que le panorama ; l’air, la végétation, merveilleux mélange européo-africain

Les deux Mustapha constituent une commune (Mustapha) dont le maire (ce monsieur n’a pas un nom arabe, ni français, mais un nom allemand) fait à ses administrés, de temps en temps, à l’aide d’affiches officielles, toutes sortes de communications. Vous voyez donc que le régime en vigueur ici est très doux. A Mustapha Supérieur on bâtit sans arrêt de nouvelles maisons, on démolit les anciennes, etc., et pourtant, bien que les ouvriers qu’on emploie à ces travaux soient des gens d’ici, ils sont pris de fièvres. Aussi une partie de leur salaire consiste-t-elle en une dose quotidienne de quinine, qui leur est fournie par les entrepreneurs. On peut observer le même usage en diverses régions d’Amérique du sud

Hier à une heure de l’après-midi nous sommes descendus à Mustapha inférieur d’où le tramway nous a amenés au Jardin Hamma ou Jardin d’Essai qui sert de Promenade publique, avec à l’occasion des concerts de musique militaire, et qui est utilisé comme  pépinière, pour faire pousser et propager des végétaux indigènes, enfin pour des expériences botaniques scientifiques et comme jardin d’acclimatation. Le tout occupe un très vaste terrain, dont une partie est accidentée, tandis que l’autre est en plaine. Pour observer tout en détail, il faudrait au moins un jour entier et le faire en outre avec un connaisseur, par exemple l’ami de Fermé, l’ex-fouriériste M. Durando, professeur de botanique, chef d’une section du Club alpin français dont il dirige régulièrement les excursions dominicales. (J’ai beaucoup regretté que mon état physique et l’interdiction formelle du Dr Stephann ne m’aient pas jusqu’ici permis de participer à ces excursions auxquelles j’ai été invité à trois reprises.)

Je me permets de noter que c’est précisément à ce Hamma qu’eut lieu, le 23 octobre 1541, le débarquement de 24 000 soldats sous les ordres de l’empereur Charles-Quint (ou Carlos 1er, comme l’appellent les Espagnols) ; 8 jours plus tard, il dut rembarquer les beaux restes de son armée détruite, sur les vaisseaux échappés à la tempête du 26 et ralliés à grand peine par Doria à Matifou…

Avant de pénétrer dans le Jardin d’Essai, nous bûmes du café, en plein air naturellement, dans un café maure. Le Maure en prépare d’excellent, nous étions assis sur des tabourets. Sur une table de bois brut, une douzaine de clients maures, le buste penché en avant, les jambes croisées, savouraient leurs petites cafetières (chacun a la sienne) tout en jouant aux cartes (une victoire que la civilisation a remportée sur eux). Le spectacle était très impressionnant : certains de ces Maures étaient habillés avec recherche et même richement, d’autres portaient ce que j’oserais appeler des blouses, qui étaient autrefois de laine blanche, à présent en lambeaux et en loques mais aux yeux d’un vrai musulman de telles contingences, la chance ou la malchance, ne sauraient établir une différence entre fils de Mahomet. Cela n’influe pas sur l’égalité absolue qu’ils manifestent dans leurs relations sociales. Ce n’est que lorsqu’ils sont démoralisés qu’ils prennent conscience de ces différences ; en ce qui concerne la haine envers les chrétiens et l’espoir de remporter finalement la victoire sur ces infidèles, leurs hommes politiques considèrent à juste titre ce sentiment et la pratique de l’égalité absolue (non du confort ou de la position sociale, mais de la personnalité) comme quelque chose qui les incite à maintenir vivante la première et ne pas renoncer au second.

« Les inconditionnels du Père du Marxisme en seront peut-être choqués mais dans la lettre à Laura Lafargue du 13 avril, Marx montre son petit côté raciste en écrivant : Fermé n’aime pas Alger : le climat ne lui convient pas, pas plus qu’à sa famille bien que tous les membres de celle-ci soient « des indigènes » à commencer par Madame l’épouse. Marx ne peut pourtant pas ignorer que, si elle est née à Constantine, l’épouse du juge Fermé est d’origine allemande puisqu’il s’entretient parfois avec elle dans cette langue. Le mot indigène prend toute sa valeur quand on sait que, bien qu’étant d’origine allemande, madame l’épouse et sa famille étaient juifs. Et je suis bien placé pour le savoir puisque le juge Fermé et madame l’épouse sont mes arrière grands parents maternels.
Karl Marx est reparti le 2 mai 1882 pour Marseille par le paquebot Péluse, en première classe comme à l’aller.

En 1943, à la libération de la Tunisie où il résidait, mon grand père, inquiet de l’arrivée des Américains hostiles au marxisme, a détruit les courriers que Karl Marx avait envoyés à son père après son départ d’Algérie. » *

(Tous les textes en italiques sont extraits des lettres de Karl Marx à sa famille ou ses amis)

* Commentaire de Bertrand, arrière petit-fils du juge Fermé

 
1 commentaire

Publié par le mars 19, 2017 dans Uncategorized

 

L’Intox du Monde sur mes soi-disant 600 “articles erronés supprimés”

Nous soutenons Olivier Berruyer qui a décidé de porter la calomnie dont tous ceux qui ne veulent pas diffuser la ligne officielle des médias sont l’objet. Ce combat est aussi le notre c’est pourquoi nous proposons à nos lecteurs de relayer les procès intentés par Olivier à ceux qui se permettent trop souvent de diffamer en toute impunité en jouissant du monopole de la parole officielle. Dans cet article, Olivier montre comment ceux qui, comme le Monde de monsieur Bergé,  prétendent créer un nouvel index vatican pour interdire tout débat public agissent. Ne nous faisons pas d’illusions, ce monopole de la parole publique que certains prétendent s’arroger accompagne sans état d’âme la politique de guerre et d’austérité (note de Danielle Bleitrach)

Il est quand même intéressant de voir jusqu’où peut désormais aller une équipe non contrôlée dans le plus grand quotidien français.

Plan :

I. La rumeur malveillante des Décodeurs

Pris dans mes analyses du patrimoine Macron (billet du 24 février) et du révisionniste ukrainien invité à l’Université d’Assas, je n’ai pas vu sur le moment l’incroyable rumeur lancée par l’équipe des Décodeurs du Monde sur Twitter.

Le 21 février, j’ai sorti l’information sur le blanchissement “verdissement” du site Doctissimo le jour d’un accord Le Monde/Doctissimo (un hasard selon les Décodeurs). Plus intéressant, je montrais dans une mise à jour en fin d’article que, pris la main dans le pot de confiture, la première réaction de Samuel Laurent et d’Adrien Sénécat était de mentir se tromper :

samuel-laurent

Je constate que c’est en réponse immédiate à mes démonstrations qu’ils ont commencé à lancer leurs rumeurs malveillantes – totalement non vérifiées (aucun journaliste du Monde ni aucun membre de l’équipe des Décodeurs ne m’ayant a priori contacté…)

samuel-laurent

(pour l’anecdote, on notera qu’un des rares retweets émane de Rudy Reichstadt, un des “copains de ce blog”, mais on en reparlera)

samuel-laurent

samuel-laurent

Amusant de voir que je suis accusé de faire “campagne” contre Le Monde maintenant, alors que tous les jours leur Décodex me diffame…

samuel-laurent

hein ?

samuel-laurent

hein ?

samuel-laurent

samuel-laurent

Notez, l’avantage avec ceci :

samuel-laurent

C’est qu’ils montrent bien que mon cas a été “longuement étudié” et que le classement original en rouge ne relevait pas de l’erreur. Le tout, sans avoir pris la peine de me contacter une seule fois pour me demander des explications, ou, plus largement, m’interroger sur mon blog, sa philosophie, ou ma vision de la Russie par exemple… Mais merci à eux pour ce tweet, cette information me sera très utile pour la suite.

II. La diffusion de la rumeur

Au vu de la notoriété du Monde, du coup, plein de gens y croient, ce qui pourrit ma réputation sur les réseaux sociaux :

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

J’adore surtout le :

samuel-laurent

Ben oui, j’ai que ça à faire dans la vie, répondre aux Décodeurs du Monde, aux Décodeurs de Libération, et pourquoi pas bientôt aux Décodeurs du Figaro, aux Décodeurs de Ouest-France, aux Décodeurs du Bulletin municipal de la Bourboule... – il va falloir que j’embauche ? Je rappelle que j’analysais le patrimoine Macron à ce moment là – j’avais prévu de faire une réponse argumentée à ces accusations juste après.

Il s’est aussi trouvé des journalistes mainstream pour venir m’interroger sur la base de cette rumeur (comme quoi ils semblent plus intéressés par mes archives que par le comportement des Décodeurs, les erreurs du Monde ou les questions que je soulève régulièrement ici…)

Mais il y a mieux. C’est qu’en plus il s’est trouvé des personnes du côté “alternatif” pour donner foi à ses rumeurs (sérieusement, ils croient les tweets des Décodeurs du Monde ? Hey, Les Décodeurs, il s epassent quoi quand un site Rouge diffuse une rumeur émanant de vous ?) et me faire la leçon ! Mention spéciale à Slobodan Despot sur Antipresse – encore un qui se croit autorisé à calomnier sans prendre la peine de me contacter. Comme quoi, les médias alternatifs peuvent évidemment rivaliser en bêtise avec les grands médias…

samuel-laurent

C’est vraiment à croire que tout le monde perd tout sens éthique et tout goût de la Vérité…

Et la rumeur arrive finalement sur mon propre blog :

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

samuel-laurent

Du coup, je suis obligé de devoir me justifier auprès de mes propres lecteurs – temps qui est évidemment pris à la rédaction d’articles de fond (j’avais prévu de faire un billet sur le patrimoine de Fillon ce week-end, eh bien tant pis…)

III. La tentative “d’officialisation” de la rumeur…

Mais comme Twitter ne suffit pas, les Décodeurs sont carrément passés à l’article sur lemonde.fr, voici le début de la 5e partie de : Les mille et une ruses de l’industrie de la désinformation (archive de ce monument), par Adrien Sénécat :

samuel-laurent

Soyons honnêtes, Antipresse est largement battu… On est donc passé à ce stade dans la 4e dimension – on va voir pourquoi dans la prochaine partie. Mais le sentiment d’impunité de ces gens-là est stupéfiant.

Pour être bien clair, Adrien Sénécat a même tweeté (archive) spécifiquement la partie qui parle de moi avec une copie d’écran commençant par mon nom :

samuel-laurent

Une certaine conception du journalisme…

Tweet bien entendu retweeté immédiatement par Samuel Laurent à ses 110 000 followers…

Un tel monument se devait donc d’être retweeté immédiatement par quelques autres « copains du blog » : Rudy Reichstadt (c’est lui Conspiracy Watch), Nicolas Hénin, Jacques Raillane, Adrien Saumier, Evan O’Connell. Comme ils sont clairement obsédés par nous (la réciproque n’étant en rien vraie), nous allons d’ailleurs apprendre à mieux les connaître :

samuel-laurent

IV. Pourquoi c’est faux

samuel-laurent

Alors nous allons mettre un peu les mains dans le cambouis du blog…

4-1/ Le scoop des décodeurs : une table des matières complètement buggée

Le blog a été entièrement refondu en 2012, au bout d’un et demi d’existence (promis, c’était bien plus moche au début… 🙂 ).

Il y avait beaucoup de choses à faire, et le budget était limité.

Un des nombreux problèmes à résoudre à l’époque était de s’y retrouver un peu mieux dans les articles – il devait y en avoir alors 300 environ.

Je m’étais dit qu’il serait bien d’avoir une table des matières listant ces articles, classés par catégorie.

À la toute fin de la refonte, le développeur s’y essaya et bricola un petit truc : une telle liste, qu’il fallait remettre à jour à la main via un bouton.

En fait, cela ne m’a pas satisfait : je me suis rendu compte que cette liste aride n’était finalement pas du tout pratique ni conviviale, et qu’il valait mieux utiliser à la place les mots clés des articles (tags). La table semblait de plus avoir des erreurs. Le développeur me proposa un devis pour arranger tout ça, mais je n’avais plus de budget, et cela resta comme ça. Je mis cette table imparfaite dans un coin et je ne m’en occupais guère. J’ai dû la mettre 3 fois à jour via le bouton, la dernière fois au début de 2015.

Bien entendu, à l’époque, avec près de 2 000 articles, c’était devenu un magma totalement inutilisable. En 4 ans, je n’ai pas souvenir d’avoir reçu un seul mail à son sujet, personne ne l’utilisait.

Et donc, si je comprends bien, à je ne sais quel moment de 2017, les Décodeurs sont venus sur ce blog, ont trouvé cette table, ont dû la télécharger chez eux (faites comme chez vous les gars), et ont dû monter une application pour tester ces 2 000 liens environ. Et ils ont donc trouvé d’après eux 650 liens morts (vous pensez bien que je n’ai jamais perdu mon temps à faire ça).

Je demande à tout un chacun de bien analyser : on a des journalistes et des informaticiens, payés par le Monde, qui sont venus se servir sur ce blog et ont décidé que, durant la campagne présidentielle, l’urgence était d’analyser une table des matières viciée sur le petit blog d’Olivier Berruyer. Et après ils se sont dit : “Tiens, si on affichait sur Lemonde.fr la liste de ces articles supprimés !” 

J’avoue qu’à ce stade de n’importe quoi, il vaut mieux utiliser l’humour pour illustrer cette police de la pensée :

4-2/ Et sérieusement, il y a quoi dans ces 650 liens ?

Que contient la liste des Décodeurs ? Eh bien, c’est assez simple.

Une minorité de liens correspond en effet à des articles supprimés.

Et on voit très bien lesquels : ce sont surtout les miscellanées et revues de presse de 2014.

Et il y a une bonne raison à leur suppression : ils sont obsolètes !

Les miscellanées comprennent des interventions vidéos dont beaucoup ont été supprimées, ou qui, de technologie Flash, ne vont bientôt plus marcher, cette technologie étant mourante :

samuel-laurent

Soucieux de la qualité offerte aux lecteurs du blog, ayant constaté que ces articles avaient quasiment tous reçu ZÉRO visite dans l’année précédente, et comme ils ne présentent plus guère d’intérêt (sauf pour la famille d’Olivier Delamarche pour l’entendre parler de Ben Bernanke lors de la réunion de la Fed de fin 2013 ou celle de Philippe Béchade pour l’évolution de la Bourse en mai 2014) ils ont été supprimés – comme je l’avais dit à l’époque

De même les revues de presse de 2014 marchaient très mal, beaucoup de lien étant morts. On trouve aussi des articles ou je reprenais une vidéo Youtube en 2013, et où la vidéo a été supprimée deux ans plus tard. Je ne vais évidemment pas garder un article qui ne marche plus pour les beaux yeux du Monde. Ou conserver mes demandes d’entraide collaborative (“je cherche un traducteur”) de 2013 en ligne…

Aussi, quand bien même quelques Revue de presse / Miscellanées auraient été encore accessibles, ça n’était pas le cas pour la grande majorité, et n’ayant pas le temps de faire du cas par cas,  j’ai tout simplement supprimés tous ceux qui étaient un peu désuets – ce qui représente en effet une quantité non négligeable d’articles.

Le reste des liens du Monde est très intéressant. Car, grâce aux Décodeurs, je découvre qu’il y avait peut-être un gros bug dans la Table des Matières qui m’avait totalement échappé (je n’en sais rien, je l’ai supprimée). Car à vue d’œil, la liste restante référence une majorité d’articles qui sont toujours en mode BROUILLON, et qui n’ont JAMAIS ÉTÉ PUBLIÉS. – beaucoup n’étant même pas terminés, voire même pas commencés; il n’y avait que le titre. Donc, c’est sûr que les Décodeurs ont eu du mal à retrouver la trace d’articles jamais publiés sur le blog… (quand je pense au temps qu’ils ont dû perdre là-dessus).

Autre cas : il est arrivé que certains de ces brouillons soient publiés par accident, alors que je les initiais juste pour les rédiger plus tard. Si vous êtes abonné par mail, vous avez déjà dû recevoir une alerte, et vous constatez que le lien est mort quand vous cliquez dessus – car je m’en rends compte immédiatement et je retire alors le brouillon publié. Je vous présente d’ailleurs au passage mes excuses pour ces petites erreurs de manipulation. Bref, cela peut générer des articles qui semblent avoir été publiés puis retirés, mais qui étaient en fait vides… Et qui le resteront si, comme parfois, je ne rédige finalement pas l’article faute de temps.

Enfin, point important, face aux difficultés d’indexation avec Google dont j’ai déjà parlées, une opération d’amélioration du référencement a eu lieu (SEO) ainsi qu’une opération de codification interne des articles. Toujours pour le même problème : il y a trop d’articles sur ce blog (plus de 3 000 désormais), et les lecteurs ont parfois des soucis pour retrouver certains articles. Cela signifie que bon nombre d’articles ont vu leur adresse modifiée ; et comme la “table des matières” n’est plus mise à jour depuis 2015, vous voyez le souci ? Donc aujourd’hui, la situation est la suivante :

Je soulève enfin le fait que leur liste de lien contient de nombreux doublons, preuve supplémentaire du soin apporté à leur étude.

4-3/ L’instant risible : une incapacité d’en “venir aux faits”

On nage donc en plein délire. Les Décodeurs osent publier une liste d’articles de ce blog et affirment qu’ils ont été supprimés pour cacher des erreurs, alors que la plupart n’ont JAMAIS existé ou ont vu leur adresse modifiée – les autres ayant été simplement supprimés car ils ne marchaient plus… Et le tout SANS ME CONTACTER, ce qui relève à mon sens clairement de… hmmm, comment dire ?

Voilà !

Et en plus, voyez bien comme cette suspicion jetée est RIDICULE : au vu de l’audience du blog, à peu près tous les articles sont repris quelque part !

Ici M. Sénécat diffuse une liste d’article ayant prétendument été supprimés (vous avez les bons liens plus haut)

samuel-laurent

Mais ces articles sont trouvables en 10 secondes sur Google, par exemple sur Initiative communiste en l’espèce (ici et ici) :

samuel-laurent

samuel-laurent

De plus, tous les articles sur l’Ukraine ont été lus par 20 000 ou 30 000 personnes, dont de nombreux amis de l’extrême-droite ukrainienne, qui nous détestent. Mais les Décodeurs imaginent-ils qu’ils n’auraient pas vu si j’avais raconté des choses horribles ? Après, il y a surement eu des erreurs dans les centaines d’articles que j’ai publiés ; eh bien qu’on me les signale, je les corrigerai avec plaisir… Je goûte donc peu ce genre de propos :

samuel-laurent

Mais à quoi Samuel Laurent fait-il allusion avec ses “publications conspirationnistes sur l’Ukraine” ? Quelle conspiration y aurait-il là ?

On se rend compte de l’énorme biais de confirmation : ils s’imaginent que je suis je ne sais quelle personne non fiable, et ils brodent leur réalité à partir de là.

samuel-laurent

Ah, très bien. S’il a des preuves, il va pouvoir les sortir alors…

4-4/ Recours classique à la culpabilité par association: l’exemple Paul Craig Roberts

On a vu que l’article précédent d’Adrien Sénécat indiquait à propos de ce site :

“D’autres, en revanche, sont plus contestables : on y trouve ainsi des références à des figures de la mouvance conspirationniste comme l’américain Paul Craig Roberts (17 articles supprimés), qui a notamment soutenu une théorie accusant le gouvernement américain d’avoir orchestré l’attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo.”

La fiche Décodex du site indique, elle :

“On y trouve néanmoins régulièrement des références à des personnalités conspirationnistes comme le journaliste américain Paul Craig Roberts (qui accuse notamment le gouvernement américain d’être responsable de l’attentat contre « Charlie Hebdo »).”

Je rappelle deux choses. Primo, nous avons publié en 2014 une quinzaine d’articles parfaitement honorables de Paul Craig Roberts, sur l’économie américaine, le journalisme et l’Ukraine.

Secundo, je rappelle qui est Paul Craig Roberts : c’est un économiste et journaliste américain, né en 1939.  Il est sous-secrétaire du Trésor dans l’administration Reagan, et se fait connaître comme l’un des pères fondateurs de la Reaganomics. Le ministre français de l’Économie et des Finances, Édouard Balladur, reconnaissant ses compétences, lui décerne la Légion d’honneur en mars 1987 pour son « renouvellement de la science économique et politique après un demi-siècle d’interventionnisme ». Il a témoigné devant des Commission du Congrès à 30 occasions.

Mais c’est aussi un journaliste. Il a été Rédacteur en chef adjoint du Wall Street Journal, et éditorialiste à the New York Times, The Washington Post, The Los Angeles Times, The Financial Times, Fortune, Business Week, Commentary, The Public Interest, The National Interest, Policy Review, National Review, The Independent Review, Harper’s,  London Times, TLS, The Spectator, The International Economy, Il Sole 24 Ore, et le Nihon Keizai Shimbun. En 1992, il a reçu le prestigieux Prix Warren Brookes d’excellence dans le journalisme, et en 1993 le Forbes Media Guide l’a classé dans les 7 meilleurs journalistes des États-Unis.

Dans ces conditions, je vois mal pourquoi je n’aurais publié quelques unes de ses analyses en 2014 qui ne posaient aucun problème…

Maintenant, il a a priori dit des trucs très contestables en 2015 sur Charlie Hebdo. Je n’ai pas creusé. Peut-être gatouille-t-il maintenant, la vieillesse est un naufrage.

Mais en quoi en suis-je responsable ? Est-ce une méthode éthique d’accoler ceci à mon site ? Sachant que j’ai dénoncé sans ambiguïté toute les théories conspirationnistes sur Charlie Hebdo, dans ce billet par exemple.

Ceci étant, quand on m’a dit en 2016 qu’il disait des trucs critiquables en 2016 et qu’on m’attaquait dessus, j’ai supprimé ses billets qui n’avaient plus d’intérêt vu qu’ils me faisait perdre du temps. Peut-être ai-je eu tort de céder à ce maccarthysme, qui remplace le “Que dit-il ?” par “qui parle” ? A contrario, c’est de la diffamation sans fin, comme on le voit avec les méthodes des Décodeurs du Monde, qui vous font perdre un temps fou, et je ne peux mener 15 combats à la fois. Je reconnais volontiers la limite de l’exercice ici. Ce qui est formidable c’est que, en plus, quand tu as cédé à ces espèces de Khmers Roses, ils viennent ensuite te reprocher d’avoir supprimé des articles – ils sont formidables.

Mais alors à ce stade, j’ai 4 questions pour les Décodeurs.

1/ Juste pour comprendre leur philosophie. que pensent-il du fait que l’antisémite Louis-Ferdinand Céline voit ses œuvres enseignées à l’école ?

2/ Paul Craig Roberts a aussi été éditorialiste au Figaro (on relira ses billets “Les erreurs fiscales de M. Bush”, “L’épargne, la dette et la réforme fiscale”, “Les faiblesses du dollar” ou “la clé de l’emploi” par exemple). Précédemment, il aurait écrit pour Libération – vous chercherez… Les Décodeurs considèrent-ils que le Figaro et Libération sont des journaux conspirationnistes ?

3/ comment les Décodeurs vivent-ils le fait que BHL soit membre de leur conseil de surveillance – tant pour ses affabulations que pour ses visions frôlant le complotisme ?

4/ enfin, le 13 décembre 2016, le monde publiait ce texte mythique de Marie Peltier, “historienne” soi-disant spécialisée sur le complotisme : « La chute d’Alep, c’est la victoire de la propagande complotiste »

samuel-laurent

Samuel Laurent l’a même retweetée quand elle disait que le texte du grand scientifique américain Nassim Nicholas Taleb sur Alep était de la “daube”.

samuel-laurent

Je trouve donc scandaleux que – en appliquant les règles des Décodeurs – ceux-ci cautionnent de tels propos :

samuel-laurent

Mélenchon, Fillon, antisémites et islamophobes, bien sûr…

samuel-laurent

Merci pour eux – experte Le Monde !

samuel-laurent

Ah ben, finalement, ce sont TOUS les candidats qui sont antisémites… Même, il n’y a que Marie Peltier qui ne le soit pas, je pense…

samuel-laurent

Fillon = Degrelle, celèbre Waffen SS belge, mais ouiii

Bref, une experte Le Monde

4-5/ Mais il y a encore mieux !

En fait, au début, je ne vous ai pas mis la fin de l’article de M. Sénécat, car il se poursuivait par cette énormité :

samuel-laurent

(Eh oui, ce blog a été hacké, et plusieurs fois même – avec des prédilections pour les articles sur l’Ukraine, c’est le petit souci quand on dénonce l’extrême-droite en général. Ce qui n’a pas été sans conséquences.)

Mais que dire de plus, face à ceci ? Je vous mets l’article de M. Sénécat (tout est dans l’article, je n’ai pas rajouté l’incroyable partie bleu), et je le commente en mode visuel :

Cliquez pour agrandir

Difficile de faire plus explicite en termes de contradictions, non ? Je ne cherche évidemment plus à les comprendre à ce stade.

4-6/ Bonus : le paroxysme de la mauvaise foi

Enfin, M. Sénécat termine son pamphlet par un grandiose :

samuel-laurent

Point que Samuel Laurent avait déjà mis en avant :

samuel-laurent

Eh bien non, M. Laurent, il n’y a rien “d’étonnant” :

samuel-laurent

(source sur archive.org )

Ainsi, tout comme Le Monde, je ne souhaite simplement pas perdre la main sur ma propriété intellectuelle (à savoir mon blog). Mais comme je l’ai dit, on retrouve facilement sur le web (généralement sans mon accord) mes articles passés. Donc pour Archive.org, M. Laurent, allez donc voir votre Direction juridique, ils vous expliqueront. Et comme vous allez les rencontrer souvent désormais, cela fera une bonne entrée en matière.

V. Ça suffit !

Il est donc clair qu’avec une telle attitude des Décodeurs depuis 6 semaines, qui frise le harcèlement, je ne peux plus travailler normalement : ils essayent de détruire ma réputation, et me font perdre considérablement mon temps.

C’est d’autant plus surprenant que, malgré mes protestations et avertissements, cette équipe persiste à vouloir considérer ce blog personnel comme une sorte de “site d’information” professionnel, qui disposerait d’une équipe de journalistes, d’abonnements au fil AFP, de moyens informatiques importants, et de temps disponible. Désolé, aucun milliardaire ne me finance grassement ; nous faisons donc notre possible au niveau de la qualité informatique, avec l’aide de bénévoles et le soutien de la communauté des lecteurs, que je remercie encore.

Mais évidemment, il y a du coup plus de bugs et de difficultés informatiques qu’au Monde (tables erronées, mauvaises indexations, difficultés à trouver des articles…). Croyez bien que je proteste régulièrement auprès de mon Directeur Informatique, avant de m’apercevoir que, flute, c’est vrai que je n’en ai pas ! Alors je fait avec ce fait : ce blog n’est pas super pratique pour retrouver des articles de 2014. Mais bonne nouvelle : PERSONNE ne le fait normalement. Juste les Décodeurs en fait…

En conclusion, je demande donc à Antipresse et aux autres sites de retirer au plus vite leurs articles diffamatoires sur cette fable. J’invite d’ailleurs à M. Despot (d’Antipresse) à me contacter rapidement.

Enfin, comme je l’ai précédemment annoncé, j’ai donc confirmé ce jour à mon avocat mon accord final pour porter plainte contre les Décodeurs (individuellement) et contre le Monde, solidairement,

samuel-laurent

En effet, la plupart des diffamations sur Twitter ont été réalisées sur des comptes à l’apparence professionnelle, mettant Le Monde en avant, apparemment durant les heures de bureau :

samuel-laurent

Croyez bien que je regrette d’en venir à une phase judiciaire, si peu conforme à mon goût du débat et à mon respect des opinions contraires aux miennes, mais tout le monde constate le niveau hallucinant de diffamation atteint, et qui doit cesser désormais au plus vite.

Je souligne enfin que, alors que les Décodeurs m’accusent sans preuve de “masquer mes erreurs” en masse, ils masquent clairement les leurs. Prenons l’article diffamatoire de Bruno Zeni qui est longtemps resté la seule source du Décodex pour ce blog :

Notez bien au passage que dès qu’ils font un article sur ce site, ils enrichissent immédiatement avec leurs sources citées dans le Décodex

On constate que cette source fausse a été discrètement évacuée sans excuse, ni explicitation, ni démenti…

Et mieux, car, quand on leur fait remarquer, comme ici à Gary Dagorn, membre de l’équipe :

samuel-laurent

Il confirme qu’ils avaient vérifié et validé Bruno Zéni “cela va sans dire”…

samuel-laurent

Alors que les Décodeurs, c’est de la vérification béton !

Pour ma part, je suis donc plus que lassé de ces méthodes dont j’ai montré qu’elle foulaient aux pieds plusieurs principes méthodologiques et éthiques ; ce sont d’ailleurs exactement ce genre de méthodes que je dénonce et combats régulièrement sur ce blog.

Dans ces conditions, nous allons donc revenir à un fonctionnement normal du blog : je vais arrêter de perdre mon temps à faire ce genre d’article et répondre à des accusations frisant le délire – mais j’ai encore quelques choses à montrer. Il va en tout cas revenir à Adrien Sénécat, Samuel Laurent et au Monde de prouver – entre autres – devant le juge que :

  • ces 650 articles ont TOUS été publiés ;
  • qu’ils contenaient TOUS quelque chose ;
  • qu’ils contenaient donc fréquemment de lourdes ERREURS – que je souhaiterais sciemment cacher pour que n’apparaissent pas des manœuvres pour tromper volontairement les lecteurs ;
  • et que je les ai retirés SANS EXPLICATION.

Bon courage, Messieurs. Rendez-vous au Tribunal.

J’annonce par avance que TOUTE la procédure sera publique, et que je publierai les conclusions du Monde,  nous pourrons même en discuter avec les lecteurs avocats.

Merci encore à tous les lecteurs, et particulièrement aux donateurs (j’ai encore besoin de soutien, n’hésitez pas à m’aider par un don, c’est ici) que j’assure de la totale honnêteté intellectuelle de ce blog.

Dernier point, d’entraide : j’ai vraiment besoin de personnes actives sur Twitter pour relayer ces informations quand le petit cercle qui nous attaque renouvellera ses accusations. Merci d’avance…

P.S. Je précise que je garde des éléments complémentaires pour le procès.

P.P.S. les inévitables coquilles seront classiquement corrigées demain – merci de votre compréhension

 
2 Commentaires

Publié par le mars 19, 2017 dans Uncategorized