Le FC Séville, tenant du titre, défiera l’invité-surprise Dnipropetrovsk, tombeur de Naples, en finale de l’Europa League, le 27 mai à Varsovie.

Le « Dnipro », 3e de son championnat, a su faire déjouer Naples (4e de Serie A), sans aucune inspiration et logiquement défait sur une tête de Yevhen Seleznyov (1-0), après s’être déjà senti désarmé il y a une semaine à San Paolo (1-1).

Le Napoli de Gonzalo Higuain, totalement écœuré par les parades du gardien ukrainien Denys Boyko, n’a donc pas dans les annales celui de Diego Maradona, vainqueur de la défunte Coupe de l’UEFA en 1989, et l’entraîneur espagnol Rafael Benitez peut remiser ses rêves de triplé en C3 (après Valence en 2004 et Chelsea en 2013). Au grand bonheur des supporters ukrainiens, complètement hystériques : à tel point que les fans ont envahi le terrain à l’issue du match, après avoir allumé des fumigènes dans les tribunes.

Une situation rarissime en Coupe d’Europe qui devrait déboucher sur des sanctions de l’UEFA. pour le club.