RSS

Archives de Catégorie: extrême-droite

Je résume pour ceux qui n’auraient pas compris et je vous invite à en débattre

1

Le coup d’état néo-nazi en Ukraine, mis en œuvre avec le soutien des Usa, a conduit à la formation aux frontières de l’Union européenne d’une zone de permanente tension. L’économie de l’Ukraine est au fond du gouffre, tandis que Washington prétend que l’Europe débourse de l’argent en appui de la « démocratie » dans le pays où il a été instauré un régime néonazi. En essayant d’effrayer les européens en ce qui concerne la « menace russe », les Etats-unis renforcent en Europe leur arsenal militaire et déjà ils proposent l’installation de missiles nucléaires dans les pays de l’OTAN et demandent à leurs alliés une augmentation des dépenses militaires. Ce qui conduit à un affaiblissement de l’économie de l’Union européenne, en renforçant l’influence des Etats-unis sur les pays européens.

Je signale aux amis des Bouches-du-Rhône et plus généralement à ceux de PACA, que vendredi 26 juin à 18 heures, Marianne et moi sommes à la Librairie de Provence, Cours Mirabeau. Autour de notre livre: URSS, vingt ans après, retour de l’Ukraine en guerre. Nous vous attendons. Parce que notre livre montre à quel point les peuples ukrainien, russe, moldave, Gagaouze, ne voulaient pas la guerre et que le sang a coulé comme prétexte à cette stratégie des USA

Danielle Bleitrach.

PS. nous nous félicitons de la multiplication des initiatives qui vont dans le sens de la paix, nous apprenons à l’instant celle-ci

http://mouvementcommuniste.over-blog.com/2015/06/26-juin-conference-sur-l-ukraine-organisee-par-le-mouvement-de-la-paix-19-et-amitie-droujba-19.html

 

l’originalité des liens entre l’extrême-droite française et la CIA, néo-gaullisme ou néo-pétainisme…

 
S’il est évident que la CIA a récupéré dans sa lutte contre l’Union soviétique les anciens collaborateurs nazis, non seulement eux mais leur famille, s’il est tout aussi évident que le même travail a été accompli en Amérique latine où des filières entières de sauvetage d’anciens nazis ont été mises en place par les Etats-Unis mais aussi le Vatican, la France présente un cas particulier illustré par Robert Ménard.
il est à noter que la réserve d’extrême-droite chez nous français n’a pas besoin de remonter à la deuxième guerre mondiale. Les épaves issues de la collaboration ont vite trouvé une reconversion ultérieure. D’abord le pétainisme n’a jamais été éradiqué et De gaulle a toujours balancé entre sa haine des traîtres et son anticommunisme. Là encore la dimension de classe a été souvent la plus forte et la politique post-coloniale a fait le reste. Et si le néo-gaullisme du FN n’est de fait qu’un néo-pétainisme, la confusion est à l’origine même de la réalité du gaullisme, de ses relations avec les communistes et de ce fait de son hostilité alliance avec les Etats-Unis sur cette base incontournable du conservatisme français. Les liens avec les Etats-Unis et leur refus de choisir entre gaullisme et pétanisme, les jeux avec les forces françaises libres dans le domaine colonial, tout cela est une longue histoire, sans parler de la Fraçafrique hier et aujourd’hui.
La « révolution nationale » a trouvé à grossir dans les luttes coloniales qui se sont développées au lendemain de la deuxième guerre mondiale, donnant un nouveau soubassement à l’extrême-droite française… Ce qui lui permet aujourd’hui de tenter de récupérer les luttes gaullistes et communistes tout en exaltant le colonialisme, la guerre d’Algérie en particulier,  Ménard, par sa famille en particulier, revendique la filiation de l’OAS.
La CIA a ses réseaux dormant fascistes sur des bases diversifiées et en France ceux-ci affirment plutôt leurs liens avec l’OAS. Ici aussi la référence à l’Amérique latine est intéressante. Si les USA ont récupéré d’anciens nazis comme Barbie pour mieux tenir les guerillas, il y a eu aussi l’intervention des anciens de l’Algérie dont on sait qu’ils ont apporté une compétence irremplaçable en matière de torture.
En déplaçant tout en la conservant la filiation avec le pétainisme, le front national peut y compris dénoncer l’antisémitisme et revendiquer même de la sympathie pour Israël devenu l’avant poste avancé des Etats-Unis dans la lutte toujours recommencé contre les « hordes barbares » qui ont le mauvais goût de nous chasser d’Algérie. Ce faisant les adhérences se multiplient avec les politiques menées de la guerre froide à nos jours avec les Etats-Unis. C’est pourquoi « l’indépendance gaullienne » du Front national a récupéré toutes les ambiguités de classe du gaullisme qui a lui-même joué sur les réseaux Foccart, les anciens pétainistes pour partout vaincre le communisme en liaison et parfois hostilité relative avec les Etats-Unis.
Danielle Bleitrach
 
 

un policier ukrainien

Photo de Michail  Michailov.
Photo de Michail  Michailov.

Een Oekraïense politieagent:

et ce n’est pas un simple agent de la circulation, un gradé…

Un groupe d’intellectuels « ukrainiens » « pro-européens ».

On a les démocrates qu’on peut.

Ukrainian nationalists: "Right Sector" (Nazis)<br />
more photos: <a href=https://www.facebook.com/stopukrainianarmy/posts/490673231087851" width="470" height="352" />
Ukrainian nationalists: "Right Sector" (Nazis)<br />
more photos: <a href=https://www.facebook.com/stopukrainianarmy/posts/490673231087851" width="157" height="210" />
Ukrainian nationalists: "Right Sector" (Nazis)<br />
more photos: <a href=https://www.facebook.com/stopukrainianarmy/posts/490673231087851" width="205" height="153" />
Ukrainian nationalists: "Right Sector" (Nazis)<br />
more photos: <a href=https://www.facebook.com/stopukrainianarmy/posts/490673231087851" width="205" height="153" />
 
 
Poster un commentaire

Publié par le juin 20, 2015 dans extrême-droite

 

les criminels chefs de bataillon décorés par l’Eglise, tout est possible en Ukraine

« C’est possible en Ukraine – le chef de bataillon de la police « Tornade » R.Onischenko (arrêté et accusé de meurtres, de tortures et de viols de civils en Ukraine orientale [ce qu’il a pris la peine d’enregistrer sur vidéo]) avait un passif de  5 (!) condamnations antérieures pour des crimes graves. Pourtant grâce au maïdan et au coup d’Etat fomenté par les Etats-Unis aidés de la complicité de l’UE, en particulier de la France et de l’Allemagne, toute latitude a  été offerte à ce type d’individus en particulier dans les bataillons envoyés dans le Donbass. Ainsi ce criminel, mais après le Maidan, a été nommé comme chef de bataillon de la police. Il y a quelques mois il a même reçu une médaille de l’église orthodoxe ukrainienne remise personnellement par le patriarche Philarète pour le glorifier en tant que bon patriote et chrétien. »

 
Photo de Батальон Шахтёрск.
Photo de Батальон Шахтёрск.

Дорогие патриоты! Спешим поделиться радостной новостью!

Нашего лидера, настоящего комбата и патриота наградили медалью « За жертвенность и любовь к Украине ».

 
Poster un commentaire

Publié par le juin 20, 2015 dans Europe, extrême-droite

 

La réflexion du jour : deux visions d’un même monde

Des hommes s'enlacent après une fusillade dans une église à Charleston.

Quand aux Etats-Unis, un homme abat neuf afro-américains dans une église, il est pour nos médias « un forcené  » alors que si un autre individu en France commet les mêmes massacres et  est musulman il devient « un terroriste » plus ou moins représentatif de sa communauté.

Quand vous résignerez-vous à désigner des « fascistes » par leur nom et à voir la nature capitaliste du mal ? La guerre de tous contre tous pour maintenir une hégémonie en crise.

Danielle Bleitrach

 

Le nazisme, l’OTAN et le silence des médias…

Les USA ont voulu éviter de se compromettre de façon trop voyante et ont préféré se distancer par rapport au bataillon ukrainien pro-gouvernemental « Azov » (incluant des volontaires étrangers), tout en masquant le fait que ce bataillon comme ceux du même acabit qui massacrent tuent et violent dans le Donbass ne peuvent exister que parce que l’Ukraine devenu protectorat américain s’appuie sur ces nazis. Les Etats-Unis qui feignent de refuser une formation à ces brutes sait très bien que depuis le maîdan et même avant les oligarques vendus à l’OTAN ont développé consciemment cette idéologie nazie et aujourd’hui savent qu’il y a là l’instrument de leur domination et de la guerre y compris nucléaire qu’ils sont prêts à livrer à la Russie.
Le gouvernement ukrainien de Kiev a organisé des cérémonies officielles à la gloire de ce bataillon. Après la réhabilitation de l’OUN / UPA, c’est-à-dire l’organisation qui a servi de supplétif aux nazis dans ce qui a été appelé « la shoah par balles » et qui concernait en majorité des juifs mais aussi des communistes.
On se demande quand l’UE et la presse française dans sa majorité complice va se décider à dire la vérité sur ce qui se passe réellement en Ukraine et jusqu’où elle se fera complice des nazis et nous fera avancer vers la guerre ?
Danielle Bleitrach

 

Le racisme en Ukraine : voulez-vous encore des preuves? par Gregory Tarasenko

sur le site du parti communiste d’Ukraine.

Расизм на Украине: Какие еще нужны доказательства?

14 juin 2015

La télévision ukrainienne a montré un fait divers qui a provoqué un véritable scandale et un concert d’indignation. Des étudiants étrangers voulaient aller à l’aquapark d’Oujgorod. Mais on leur a tout bonnement refusé l’entrée, pour la simple raison qu’ils avaient une couleur de peau différente. L’aquapark appartient à l’ancien maire d’Uzhgorod Sergei Ratushnyak, qui n’a jamais caché son aversion pour les Juifs, les Roms et autres nations. Voilà le vrai visage du patriotisme ukrainien moderne.

Mais je suggère aux lecteurs de ne pas se borner à cette séquence TV mais d’aller plus loin dans l’investigation et constater l’ampleur du phénomène. Je vais vous prouver que le racisme en Ukraine existait bien avant le Maidan, encouragé depuis un quart de siècle par les autorités. Simplement le Maidan a montré l’accumulation de toutes ces forces, qui ont été préparées spécialement pour cela, et maintenant leur temps est arrivé.

Mais revenons un peu en arrière dans le temps, par exemple, pendant la présidence de M. Ianoukovitch, et que voyons-nous? En novembre 2013, des skinheads à Odessa, sur la rue Deribas, ont attaqué et battu des étudiants en provenance d’Israël.

J’ai même trouvé des internautes pour justifier de tels actes en disant que les victimes ne sont pas des juifs mais des Arabes d’Israël!

Mais qu’importe?

Tout le monde peut facilement dans n’importe quel moteur de recherche trouver beaucoup plus de ces cas et s’assurer que toutes les années de l’indépendance de l’Ukraine, quel que soit le président, ces faits ont existé, qu’ils existent toujours et que c’est la norme. Simplement les uns n’ont rien remarqué, d’autres ont tu les faits, ou ont rassuré tout le monde, et d’autres encore ont profité de la situation.

Pour de nombreux lecteurs, ce sera une révélation de savoir que depuis l’indépendance de l’Ukraine, les skinheads, ainsi que ceux qui vont le devenir, peuvent bénéficier d’une formation complète, idéologique, physique et théorique sur place à Kiev.

Sur des sites en libre accès on pouvait trouver le document intitulé « Guide pour les skinheads», par Yaroslav Obolon. On y montre étape par étape, comme les «patriotes ukrainiens » doivent effectivement « assassiner et évincer les envahisseurs étrangers. »

Le premier paragraphe se lit comme suit: «Tout d’abord trouver un lieu où se trouvent des occupants (juifs, commis, gens de couleur). Ce lieu peut être: un marché, un foyer, une école, un lieu de culte (synagogue, mosquée, etc.) « .

Les instructions pour les skinheads présentent des règles détaillées pour la préparation, le nombre de participants, les méthodes pour les attaques rapides et les coups portés au couteau, un grand espace est consacré au respect de sa propre sécurité, comment échapper à la police et ainsi de suite. Par exemple, les skinheads ne doivent prendre avec eux ni papiers d’identité ni téléphones mobiles. Cependant, il est recommandé fortement d’avoir des gants pour éviter de laisser des empreintes. Et un sac en plastique pour mettre l’arme ensanglantée, que l’on pourra ensuite jeter dans l’eau.

Particulièrement frappant dans sa cruauté est le paragraphe 16 des Instructions: « L’action est considérée comme réussie que si l’occupant n’a pas survécu. Permission vous est donnée de prendre l’argent et les objets de valeur (autres que les téléphones mobiles qui agissent en fait comme une balise) sur le cadavre de l’occupant « .

Pouvez-vous imaginer cela? Alors qu’il n’y a pas encore eu de Maidan!

Après la victoire du Maidan, certains ont commencé à ouvrir les yeux. Par exemple l’un des leaders de la communauté juive d’Odessa Michael Maiman, a déclaré le 7 octobre 2014 qu’au cours du mois précédent les militants de « Secteur droit » avaient brutalement battu plus de 20 Juifs. Maiman se réfère aux données du département de police du district de Souvorov d’Odessa, obtenues par la communauté juive.

En outre, le 9 avril 2014 à Odessa, des inconnus ont profané les tombes juives du cimetière Taïr. Les vandales ont peint des croix gammées sur les tombes, et dans la nuit du 8 Avril a été profané un monument aux victimes de l’Holocauste établi à l’endroit où le 19 Octobre 1941 les envahisseurs fascistes ont fusillé des dizaines de milliers de citoyens d’Odessa.

À titre d’exemple, cette inscription sur le monument à Odessa, « Félicitations pour l’Holocauste. »

Cela a été suivi par la promesse que «la communauté juive enverra cette semaine d’Odessa un appel au siège du Congrès juif mondial à New York avec un appel à désarmer et dissoudre  » Secteur Droit « . Aussi, un appel sera envoyé au Président de l’Ukraine Petro Porochenko « .

Je leur conseillerais d’écrire plutôt à la blanchisserie centrale – le résultat serait le même, ou encore mieux à la centurie juive du Maidan qui le 2 mai 2014 à Odessa a pris part à l’assassinat des citoyens Odessa ou directement à Benia Kolomoisky, il va comprendre et pardonner.

Au cours du Maidan s’est effectuée la consolidation et l’accumulation de toutes les forces radicales. Mais depuis, les plus effrontées et sans scrupules, ceux qui sont prêts à tuer, et même à mourir, sont allés rejoindre les bataillons punitifs de volontaires, où ils peuvent réaliser leurs rêves les plus secrets et pervers.

La deuxième partie, pas moins active, mais pas non plus prête à mourir, est restée à la maison, ou plutôt dans les villes, où ils ont commencé à former des groupes et effrayer les populations locales. Périodiquement ils attaquent les étrangers, comme récemment à Kharkov, [où le 11 juin 2015, une quarantaine de nervis cagoulés (tiens, ils ne sont pas dans la zone ATO ? on préfère y envoyer des ingénieurs et des chanteurs d’opéra), armés de battes et de couteaux, ont attaqué un foyer d’étudiants étrangers, dont des Jordaniens et Irakiens, faisant 2 morts et 9 blessés, sans compter le saccage des locaux et des automobiles sur le parking, résumé de l’article cité en lien, NdT].

À la fin de mon article, je voudrais rappeler le poème de l’anti-nazi allemand, Martin Friedrich Gustav Emil Niemöller :

« Lorsque les nazis sont venus chercher les communistes,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas communiste.

Lorsqu’ils ont enfermé les sociaux-démocrates,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas social-démocrate.

Lorsqu’ils sont venus chercher les syndicalistes,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas syndicaliste.

Puis ils sont venus pour les Juifs,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas un Juif.
Lorsqu’ils sont venus me chercher,
il ne restait plus personne
pour protester. »
«Als die Nazis die Kommunisten holten, habe ich geschwiegen, ich war ja kein Kommunist.
Als sie die Sozialdemokraten einsperrten, habe ich geschwiegen, ich war ja kein Sozialdemokrat.
Als sie die Gewerkschafter holten, habe ich geschwiegen, ich war ja kein Gewerkschafter.
Als sie die Juden holten, habe ich nicht protestiert; ich war ja kein Jude.
Als sie mich holten, gab es keinen mehr, der protestieren konnte».

Подробнее: http://antifashist.com/item/rasizm-na-ukraine-kakie-eshhe-nuzhny-dokazatelstva.html#ixzz3dC4l3e7e

 

.

 

 

 
3 Commentaires

Publié par le juin 16, 2015 dans extrême-droite

 
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 503 autres abonnés