RSS

Vu de Russie : Les adversaires de Trump totalement déshonorés en Amérique

05 Fév

vu de Russie on se moque de ceux qui prétendent donner des leçons au monde entier : « L’intégrité des procédures de vote et de dépouillement est fortement remise en question. Compte tenu des «astuces» d’il y a quatre ans, cela renforce l’image du Parti démocrate (le parti même qui accuse la Russie d’intervenir dans les élections américaines depuis trois années consécutives) est celle en tant que force politique où les fraudeurs règnent. » Et comble de malchance ce qui était prévisible à savoir que l’invraisemblable procédure d’impeachement serait un total fiasco, ce qui n’a pas manqué. alors que la direction du parti démocrate étai suspecté de tricherie comme le candidat parvenu en tête qui en fait semble avoir la main sur les nouvelles procédures et qui s’est auto-proclamé. « Mais même si ce n’est soudainement pas le cas, même si les théoriciens du complot mentent, que les «langues perverses» exagèrent et que le système de dépouillement des votes a vraiment un dysfonctionnement purement technique, il s’avère que les personnes qui n’arrivent même pas à gérer un vote dans  l’Iowa prétendant être les dirigeants de la superpuissance américaine. . » oui il est vrrai qu’is ne sont même pas capables de dépouiller les votes de l’iOwa dans le temps où le Chine construit un hôpital de plus de mille lits…on peut sourire mais moins si le résultat est la réélection de Trump.note et traduction de Danielle Bleitrach

Joe Biden, Bernie Sanders et Pete Buttigic

0
5 février 2020, 10h58
Photo: Patrick Semansky / AP / TASS
Texte: Dmitry Bavyrin

Version imprimable  •
Signet   •
Permalien   •

Signaler un bug   •

Le début de la course présidentielle aux États-Unis a été marqué par un scandale. Le problème n’est pas que les gagnants du caucus intra-parti dans l’Iowa soient des candidats très inattendus et exotiques. Le problème est un plantage du système lors du comptage des votes. Les partisans du socialiste Bernie Sanders sont convaincus que les résultats ont été effrontément falsifiés par la direction du Parti démocrate.

L’Iowa est un «grenier» américain dont le principal profil économique a toujours été l’agriculture. C’est la terre des fermiers blancs – la très « bonne vieille Amérique », qui est maintenant nostalgique des conservateurs, et d’un point de vue politique – l’outback le plus ennuyeux, là où les républicains gagnent toujours.

Cependant, depuis le début des années 1970, la lutte pour la présidence commence traditionnellement précisément dans l’Iowa – les premiers objectifs se forment ici. Le sens du caucus est le même que celui des primaires les plus courantes aux États-Unis: déterminer quel candidat à la présidence parmi les membres d’un parti est soutenu par la population de l’État. Cependant, dans la forme, ces activités interchangeables sont très différentes les unes des autres.

Lorsque les citoyens déposent un bulletin de vote portant le nom de «leur» candidat dans l’urne, ce sont les primaires. Dans le cas du caucus, les militants du parti se réunissent, se divisent en groupes en fonction de leurs sympathies personnelles et commencent à s’agiter les uns les autres pour leurs favoris. Qui a finalement plus de supporters –  a gagné.

Dans ce cas, nous parlons de milliers, la région – des dizaines de milliers de votes. Mais ces votes au Parti démocrate ne pouvaient pas être comptabilisés en  plus d’une journée. Pour l’histoire américaine moderne, il s’agit d’un retard sans précédent.

Sa cause officiellement annoncée est des problèmes techniques. Le système de vote électronique mobile a soudainement été suspendu, il y a eu un échec, et dans de nombreuses régions, ils ont été contraints de revenir au dépouillement manuel des votes. Les premiers résultats sont apparus un jour plus tard: selon les données de 62% des votes dépouillés , Pete Buttidzhich (26,9%) est arrivé en tête, Bernie Sanders en deuxième (25,1%), Elizabeth Warren en troisième (18,3%).

Le scandale local avec « problèmes techniques » est donc devenu un scandale national, car Sanders devait gagner. Il était le leader des sondages d’opinion et des sondages de sortie. Selon les estimations de son siège, l’homme politique de 78 ans a remporté 28,6% des voix contre 25,7% de Buttigic. Et maintenant, beaucoup de ses partisans ont le sentiment de suspendre des nouilles à leurs oreilles. En d’autres termes, ils pensent que les résultats du vote sont falsifiés.

Tous ceux qui s’intéressent à la politique aux États-Unis savent que Sanders n’a pas la faveur  du parti des démocrates – il est le candidat le plus inconfortable pour eux. Premièrement, les dirigeants de l’âne (ce n’est pas un mot d’injure ; l’âne est le symbole officiel du Parti démocrate) ne croient tout simplement pas qu’un   Sanders trop gauche et radical ait une chance contre Trump en finale de la course présidentielle. Deuxièmement, les succès du candidat socialiste  ont choqué les   nombreux sponsors des démocrates parmi les magnats du marché financier – leur programme avec des surtaxes pour les riches ne peut pas être apprécié simplement par définition.Pour cette raison, il y a quatre ans, Sanders ile parti a commencé à mettre des bâtons sur roues au caucus et aux primaires, essayant de le pousser sur le côté de la route et de dégager la voie pour Hillary Clinton. Comment cela s’est terminé pour elle, tout le monde s’en souvient.

Trompez-moi une fois – vous êtes un escroc, trompez-moi une deuxième fois – je suis un imbécile. Tel est le refrain de ces messages indignés que les partisans de Sanders gribouillent maintenant, promettant à leurs électeurs des avantages sociaux et une «politique progressiste» jusqu’à la légalisation de la marijuana aux États-Unis.

Mais une indignation particulière est causée par le fait que le système gagnant-gagnant du dépouillement mobile des votes a été créé par la société informatique Shadow, et l’un des investisseurs et sponsors du projet de vote mobile réside au  siège électoral de Buttigic. Comme dit le proverbe, voici une manière de se servir soi-même.

L’Iowa, nous le répétons, est encore un désert. Lors de la conférence nationale des démocrates du parti, qui finira par désigner un seul candidat à la présidentielle, cet État n’envoie qu’un délégué sur cent (et il y en a plus de 4000 en tout). Cependant, la victoire dans l’Iowa a une signification psychologique importante: les vainqueurs des primaires et des caucus dans les premiers états du scrutin s’ajoutent invariablement au classement, car ils commencent à être perçus comme les favoris de la course.

Dans le pays dans son ensemble, Biden est toujours le leader – un favori de la direction du parti. Mais dans l’Iowa, son score est très mauvais – une quatrième place. Déjà à partir de ce point, sa campagne pourrait déraper.

Les choses ne se sont pas bien passées avec lui dès le début. Il a  dû faire campagne parmi des centaines de supporters, tandis que les supporters de Sanders se sont rassemblés par milliers et que Trump, qui a reçu des résultats  à la Brejnev dans les caucus de l’Iowa, occupait  les stades. Selon l’ancien vice-président, «l’étincelle» l’a quitté,  les scandales (principalement  ukrainiens ) l’ont sévèrement atteint. Le candidat, qui était censé faire le tour des concurrents avec un «tank» uniquement nostalgique de l’époque d’Obama, semblait de plus en plus être ailleurs chaque jour.

Le leadership de Buttidzic auprès des démocrates est considéré comme un «repli» – le dernier obstacle aux insupportables socialistes Sanders et Warren. Il est assez fidèle à l’appareil central du parti et, en outre, on pense qu’il est gérable en raison de son âge relativement jeune et de son inexpérience. Le candidat n’a que 38 ans, alors qu’il n’est pas un retraité de haut rang, ni un gouverneur, ni un sénateur ni même un membre du Congrès, mais – jusqu’à récemment – le maire de la ville de South Bend, la quatrième plus grande d’Indiana.

Les médias russes ne sont toujours pas parvenus à un accord sur la manière de transcrire son nom de famille: les médias font désormais le choix entre «Buttajaj» et «Buttigeg».

Dans le contexte de ses concurrents, il ressemble à un mouton noir et pas seulement à cause de son nom. Du point de vue du programme électoral, Buttigic, comme Biden, est classé comme démocrate modéré, mais du point de vue des qualités personnelles, il est très particulier. Un lieutenant de la marine américaine, un vétéran de la campagne en Afghanistan et un ex-catholique dévot, connaît huit langues, dont le persan iranien, joue de plusieurs instruments de musique et il a noué un mariage homosexuel ce qui démontre son ouverture   d’esprit.

Sa valeur absolue pour la direction du Parti démocrate n’est pas dans l’orientation ou le mérite militaire, mais dans le fait qu’il n’est pas socialiste, e t pourtant qu’il n’est pas Biden. Buttidzhich lui-même, bien sûr, est conscient des alignements intra-élites, alors il s’est payé d’audace et s’est lui- mêle déclaré vainqueur du caucus, sans attendre le décompte final des voix.

Parce que le scandale  – à l’échelle nationale.menace de couler la campagne présidentielle démocrate dès le début.

L’intégrité des procédures de vote et de dépouillement est fortement remise en question. Compte tenu des «astuces» d’il y a quatre ans, cela renforce l’image du Parti démocrate (le parti même qui accuse la Russie d’intervenir dans les élections américaines depuis trois années consécutives) est celle en tant que force politique où les fraudeurs règnent.

Mais même si ce n’est soudainement pas le cas, même si les théoriciens du complot mentent, que les «langues perverses» exagèrent et que le système de dépouillement des votes a vraiment un dysfonctionnement purement technique, il s’avère que les personnes qui n’arrivent même pas à gérer un vote dans  l’Iowa prétendant être les dirigeants de la superpuissance américaine. .

Quel que soit le décompte final des votes, le républicain Trump est le vainqueur de cette étape de la course démocrate. Et s’il y en aura plus.

 
Poster un commentaire

Publié par le février 5, 2020 dans Etats-Unis, INTERNATIONAL

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :