RSS

La réponse à la violence fonde « le droit à l’insurrection »…

19 Jan

Nous sommes incontestablement dans une société proche de l’insurrection et qui ne tient de plus en plus que parla vigueur de la répression. En effet si les médias nous décrivent des manifestations isolées avec quelques radicalisations, tandis que des députés de En marche viennentdénoncer les fauteurs de couple et en général en profitent pour nous vanter leur respect des droits de manifester, de faire grève et surtout une psuedo négociation qui est désormais une chambre d’enregistrement, il suffit d’un peu se déplacer en France pour constater que partout l’exaspération monte et qu’il faut l’esprit de responsabilité des dirigeants syndicaux pour éviter que cela dégénère.

Un hebdomadaire, le Point, a franchi un noveau seuil avec ue ue qui est un appel à l’assassinat du leader de la CGT. Qui est à l’origine de ce climat insurrectionnel sinon les choix de bloquage gouvernementaux, la manière dont il assortit ce refus d’entendre avec un système médiatique devenu simple lieu de propagande et une police dont chacun s’accorde désormais à mesurer à quel point elle a perdu l’esprit et la mesure dans le maintien de l’ordre.

Enfin, alors que les médias ne cessent de répéter que la grève s’essouffle, nous avons à la fois un appui de l’opinion publique aux buts de cett grève et de affrontements de plus en plus répétés, le fait que le président, les membres du gouvernement sont effectivement de plus en plus interdits dans les lieux publics, comme ceux où ils prétendent établir une discussion dont chacun sait qu’elle n’écoute personne.

La première chose que devrait faire un pouvoir aussi respectueux des lois républicaines qu’il prétend l’être ce serait d’assumer sa propre responsabilité qui est immense dans ce moment de crise aigüe de défaut de fonctionnement des institutions ou plutôt de l’accélération de la décomposition des droits réels d’une partie de la population.

Dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793, également appelée constitution de l’an I, on trouve l’article 35 de ce document ainsi rédigé: «Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs».

effectivement, ilne saurait y avoir de contrat social remplaçant le droit divin monarchique sans l’affirmation d’un tel droit.

Les articles de cette déclaration sont venus compléter la déclaration de 1789 et figurent au préambule de la Constitution du 6 messidor an I (ou 24 juin 1793). Cependant, en raison du contexte de la Terreur, cette constitution n’a jamais été appliquée, la Convention ayant décrété le 10 octobre 1793 que le gouvernement serait «révolutionnaire jusqu’à la paix». Par l’institution de ce régime révolutionnaire, la nouvelle constitution ainsi que toutes les autres lois politiques ou civiles étaient abrogées. C’est d’ailleurs cette terreur dont Marx tire le concept de dictature de la bourgeoisie et revendique l’idée qu’il faut une dictature du prolétariat.

le prolétariat n’invente rien d’autre que la nécessité de se débarrasser de la manière dont on le traite, la violence qui s’exerce contre lui d’une manière injuste.

danielle Bleitrach

p.S Je viens de l’entendre, je vous promets … c’était sur la 5 vers I3 heures

rediffusion d’un débit le 5, les noms de rue d: « tu te rends comptes, dit jean michel apathie, il y a des  rues Maurice Thorez, un déserteur,  on a oublié qui c’était … d’ailleurs Staline avait dit à De Gaulle « fusillez-le en rentrant, mais pas tout de suite, il peut vous servir » …

incontestablement a vent de créativité souffle à la telé rte on peut dire n’iorte quoi sans risquer d’être contredit …

on pourrait toujours conseiller à l’humanité et quelques diigeants du PCF, de reprendre « l’information » dans le cadre de la célébrationcofiée à ces joyeux drilles, des disciples de jean Michel Apathie qui nous en promettent bien d’autres pour les  cents ans du parti, avec leur ligne ,Tous des salauds sauf mes copains Lucien Sève et Pierre Pierre Laurent, sans oublier le génial trotski ..  »

. A imagem pode conter: 3 pessoas, texto que diz "François-Henri RENCONTRE Pinault BANGL ADAIS CONFESSIONS D'UN TRAVAIL ENCORE CITOYEN EXEMPLAIRE L'AGE DE 92ANS Le Point Comment la CGT extermine la vie sur Terre"

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 19, 2020 dans HISTOIRE

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :