RSS

RUSSIE, la position des communistes russes suite au changement de gouvernement : le KPRF n’appuie pas la candidature de Michoustine.

17 Jan

 

par Denis PARFIONOV, député

https://vk.com/al_feed.php?w=wall402213_11281

Résultat de recherche d'images pour "poutine nouvelles dispositions constitutionnelles"

Après la démission rapide du gouvernement Medvedev, immédiatement après le message du Président à l’Assemblée fédérale, la question d’une candidature au poste de Premier ministre a été soulevée. Comme chacun le sait déjà, le chef du Service fédéral des impôts Mikhaïl Michoustine a été proposé pour ce poste. Conformément à la loi, la Douma d’État doit donner son consentement à cette nomination. Avant de voter, Michoustine a donc rendu visite aux factions des partis parlementaires et a répondu aux questions des députés. Lors de sa rencontre avec la faction du KPRF, les députés communistes ont posé beaucoup de questions sur la voie socio-économique qu’il allait suivre. Je n’en citerai que quelques-unes.

 

Lorsque le député Alexandre Kravets lui a demandé si le candidat au poste de Premier ministre était prêt à soutenir l’introduction d’une échelle d’imposition progressive dans le pays – pour réduire les impôts des pauvres et en même temps faire payer davantage les riches et les super-riches, Michoustine a répondu qu’il ne soutenait pas cette idée, car il y a trop peu de riches en Russie et il n’y a personne à qui prélever un impôt progressif. Mais il y a beaucoup de pauvres, et s’ils sont exemptés de l’impôt, le Trésor public en souffrira sérieusement. En même temps, Michoustine considère comme riches les citoyens qui gagnent 3 millions de roubles (environ 45.000 €) par an.

 

En effet, il ne va quand même pas  s’infliger à lui-même un impôt progressif. Selon sa déclaration de revenus, M. Michoustine a reçu un revenu de 18 millions de roubles en 2018, alors que sa femme n’a reçu que 48 millions de roubles. Une bagatelle ! En 2014, l’épouse de Michoustine est entrée dans le classement des épouses les plus riches des fonctionnaires russes, avec un revenu de 160 millions de roubles ! Et selon certaines estimations publiées dans les médias, la famille Michoustine a officiellement gagné environ 1 milliard de roubles en 10 ans de travail dans le « service public ».

 

Le député Alexeï Kornienko a interrogé le candidat au poste de Premier ministre sur la réforme des pensions – la considère-t-il justifiée et n’est-il pas temps de l’abroger ? « Non, il ne faut pas toucher à cette question », a dit M. Michoustine.

En réponse à ma question sur son attitude à l’égard du projet de loi de KPRF » Sur les fondements de la nationalisation  » et s’il prévoit de lutter contre la domination des capitaux étrangers dans les industries clés, parce que 80 % de tout le commerce est entre des mains étrangères, les industries stratégiques sont contrôlées également par 75 à 95 % de capitaux étrangers,Michoustine a répondu que la nationalisation n’est pas nécessaire maintenant, car elle aura un mauvais impact sur l’économie russe, car le business a besoin de conditions de travail stables, et en général, selon lui, il n’y a pas de domination particulière du capital étranger dans l’économie (seulement quelque 1000 entreprises avec un capital dépassant 10 milliards de roubles), et donc personne contre qui se battre.

 

Lorsque je lui ai demandé si le gouvernement allait mettre fin à l’offensive rampante d’antisoviétisme et de russophobie, lorsque, par exemple, la place Lénine à Oulianovsk a été rebaptisée Sobornaya et la rue communiste à Moscou, rue Soljenitsyne, etc., Mikhaïl Michoustine a confirmé qu’il était contre la déformation de l’histoire russe et qu’il pensait que ces changements de noms « ne mènent à rien de bon ».

М.Michoustine a promis aux députés communistes qu’il serait attentif à la prochaine discussion du projet de loi du KPRF « Sur les enfants de la guerre » à la Douma d’Etat.

 

Ainsi, nous pouvons voir que, dans l’ensemble, Mikhaïl Michoustine n’a pas soutenu les principales dispositions du programme du KPRF. Oui, c’est un personnage moins odieux que, par exemple, Koudrine, que de nombreux analystes voyaient comme premier ministre. Mais en même temps, il reste un partisan de la préservation des fondements du cours économique libéral.

 

Trois factions – Russie Unie, LDPR et Russie Juste – ont déjà déclaré leur volonté de soutenir la candidature de Mikhaïl Michoustine proposée par Poutine.

 

Le KPRF n’appuiera PAS cette candidature.

Traduction MD pour H&S

 
2 Commentaires

Publié par le janvier 17, 2020 dans Russie

 

2 réponses à “RUSSIE, la position des communistes russes suite au changement de gouvernement : le KPRF n’appuie pas la candidature de Michoustine.

  1. peyroche

    janvier 17, 2020 at 7:28

    je vous suggère cet article sur la chine:
    https://www.investigaction.net/fr/la-chine-et-la-destinee-du-monde/

    bonne journée.

     

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :