RSS

les voeux du président chinois

31 Déc

Repris chez amarbellal : Les vœux du président chinois : intéressant à visionner car cela permet de réaliser à quel point ce pays ne se laissera plus jamais dominer et est déterminé à mener jusqu’au bout son développement, et ainsi achever la sortie totale de la pauvreté . Preuve aussi de la place accordée à l’ économie et au développement scientifique et technique, l’énumération sans fin des diverses réalisations dans tous les domaines…cela peut faire sourire, mais dans ce pays la mémoire de la pauvreté de masse est encore vivante..c était il y a 30 ans à peine…. A noter une présence continue de la prise en compte de l’environnement : cela casse l’image des chinois qui se foutent complètement de l’écologie.. non, ils se rendent compte aussi qu ils n ont pas intérêt à faire n’importe quoi … même eux sont ainsi sensibles à ces préoccupations « sociétales », pas seulement l’Europe donc.

j’ajouterai à ce commentaire d’Amar Bellal quelque chose de directement inspiré par ma lecture actuelle de Spinoza que j’offre aussi aux lecteurs de ce blog. Les Chinois je pense à partir de leur analyse de la chute de l’URSS ont procédé à des réflexions de fond sur la socialisme ou le dépassement du capitalisme.
Pour une part leurs réflexions ont  accepté un certain nombre de « lois » du développement et le rôle du marché, du capitalisme dans l’accélération du développement pour un pays qui bien qu’ayant connu la plus ancienne des civilisation a subi toutes les humiliations du colonialisme et qui comme le dit Amar ne l’acceptera plus jamais. L’énorme travail qui doit être accompli pour sortir de cet état et pour être indépendant du joug esclavagiste.
Mais cet essor doit aussi être « tenu », ne jamais oublier les buts qui sont ceux du socialisme, d’où le choix de vaincre la misère matérielle, d’où le choix d’orienter par la planification , par la maîtrise financière du développement. Tout cela commence à être perçu, mais il y a plus.
Je renvoie au texte sur « l’obéissance » à propos de Spinoza, la distinction qui est faite entre ceux qui doivent obéir et ceux qui ont la sagesse qu’unifierait l’évangile, je crois que l’on aurait intérêt à lire le fonctionnement du parti chinois et sa vision de la transition du socialisme en considérant que dans le temps du socialisme tous les êtres humains n’auront pas les mêmes aspirations, les uns veulent le bien être matériel, les autres tout en ne le négligeant pas envisagent une autre relation à leur propre destinée, c’est la tentative de fonder l’universalisme sans jamais entretenir d’illusion sur ce sur quoi on s’appuie pour avancer. C’est du moins ce que je retire de la lecture du livre de Xi jinping sur le rôle de la Chine dans le monde et ce qu’il expose de ses propositions de paix en respectant  les étapes de l’évolution de chaque peuple en cherchant simplement à établir non le pillage mais un équilibre gagnant-gagnant du marché et du respect des souverainetés de chacun.
En attendant au vu de l’épuisement de nos propres gouvernants et à l’heure même où comme un certain nombre d’autres français j’ai choisi de boycotter les voeux de Macron, je crois qu’i y a dans l’énigme chinoise beaucoup à entendre, un dialogue s’avère au moins indispensable.
danielle Bleitrach
 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 31, 2019 dans Chine, INTERNATIONAL

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :