RSS

Rencontre communiste européenne

14 Déc

Vous remarquerez que les communistes français apparemment présents se le sont gardé comme d’habitude pour eux… on se demande à quel titre ces gens-à perçoivent des salaires de permanents pour faire du tourisme, pour nous déconsidérer, pour rester muets comme des carpes et réserver tout leur intérêt pour ce machin à ventre mou qu’est le PGE ? (note de Danielle Bleitrach, traduction du russe de Marianne Dunlop.)

Les discours, échanges d’expériences et d’opinions lors de la réunion communiste européenne, tenue à Bruxelles le lundi 9 décembre, sur le thème: «Les Partis communistes et ouvriers d’Europe contre l’anticommunisme, la falsification de l’histoire par l’UE et les gouvernements, pour la réorganisation du mouvement ouvrier comme préalable nécessaire à la lutte pour le renversement du système capitaliste barbare, pour le socialisme », organisée conjointement par le KKE et son membre du Parlement européen Kostas Papadakis, ont été très fructueux.

inter.kke.gr

2019-12-12 09:38

https://kprf.ru/international/capitalist/190238.html

La réunion a réuni 33 représentants des partis de 30 pays: Autriche, Biélorussie, Belgique, Bulgarie, Grande-Bretagne, Hongrie, Allemagne, Grèce, Danemark, Espagne, Italie, Chypre, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Russie , Roumanie, Serbie, Turquie, Ukraine, Finlande, France, Croatie, République tchèque, Suisse, Suède.

 

Le discours d’ouverture de la réunion a été prononcé par le secrétaire général du Comité central du Parti communiste de Grèce, Dimitris Kutsumbas.

 

Les participants ont eu l’occasion d’échanger des expériences et des informations concernant l’intensification de l’anticommunisme et de la répression par l’UE et les gouvernements bourgeois en Europe. Les orateurs ont mis l’accent sur la nécessité de renforcer la lutte idéologique et politique contre l’anticommunisme, la falsification de l’histoire, la répression, la persécution des communistes, l’interdiction des partis communistes, en tant que condition nécessaire pour élever le niveau de conscience de la classe ouvrière, pour la réorganisation du mouvement ouvrier dans la direction anticapitaliste et anti-monopole.

 

Les délégués à la réunion ont fermement condamné la récente résolution anticommuniste du Parlement européen, qui tente d’assimiler le communisme au monstre fasciste, déformant la vérité historique, et ont également exprimé leur solidarité avec les partis communistes qui sont persécutés et interdits par les gouvernements bourgeois. Ils ont souligné que ces menées vont de pair avec la justification du fascisme et le soutien de forces réactionnaires, voire ouvertement fascistes (comme en Ukraine) de l’UE pour atteindre ses objectifs impérialistes.

 

Lors de la réunion, l’énorme contribution de l’URSS et des mouvements de libération nationale dirigés par les partis communistes d’Europe à la défaite du fascisme pendant la Seconde Guerre mondiale a été soulignée. Il a également été souligné que la lutte antifasciste devrait viser les raisons qui provoquent le fascisme, le système capitaliste pourri qui en est à l’origine.

 

Les orateurs ont noté que les représentants de l’anticommunisme moderne déforment non seulement la mémoire historique et dénigrent la construction socialiste au 20e siècle, mais essaient également de convaincre, en particulier les jeunes générations, qu’il est insensé de remettre en question le système d’exploitation, ses impasses, de lutter pour le renversement du système capitaliste barbare.

 

Il a également été noté lors de la réunion que les attaques et les représailles contre les communistes sont un signe avant-coureur d’une intensification encore plus grande des répressions contre le mouvement ouvrier et populaire, marquant une augmentation des attaques contre les droits sociaux, démocratiques et syndicaux qui ont été gagnées par la classe ouvrière et d’autres personnes dans une dure lutte.

 

Les participants à la réunion ont salué la lutte qui se déroule dans de nombreux pays, ainsi que les partis communistes qui s’efforcent d’être à l’avant-garde de l’abolition des mesures inhumaines, de l’indemnisation pour la perte de revenus des travailleurs, contre les nouvelles mesures austéritaires, les répressions policières et étatiques.

 

En outre, il a été souligné que la réorganisation et la contre-offensive du mouvement ouvrier en Europe pour les droits sociaux et démocratiques, contre les plans des monopoles et des organisations impérialistes – l’UE et l’OTAN, fourniront la réponse nécessaire aux attaques anti-communistes, et illumineront la voie pour renverser le système capitaliste qui a fait son temps et construire le socialisme-communisme quand le peuple sera maître de la richesse qu’il produit.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :