RSS

Marche  pour les yeux du Chili : 352 personnes ont perdu la vision totale ou partielle durant les manifestations

11 Déc

Nous Français, n’oublions pas que notre gouvernement, Macron et Castaner envoyons des spécialistes en répression urbaine pour enseigner aux Chiliens l’art d’énucléer que nous maîtrisons si bien… Comme nous avons envoyé jadis des tortionnaires formés dans les guerres coloniales pour soutenir des dictatures et nous l’avons fait aux côtés d’anciens nazis recrutés par les USA. Et aujourd’hui encore on voudrait nous faire croire que nous sommes dans le monde un symbole de démocratie… Non, notre honneur ce sont les luttes comme pour le peuple chilien et tant d’autres (note et traduction de Danielle Bleitrach).

Les participants sont venus avec des signes qui avaient un œil dessiné pour rappeler aux 352 personnes souffrant de blessures aux yeux après la répression.

Les participants sont venus avec des pancartes sur lesquelles était dessiné un œil pour rappeler les 352 personnes souffrant de blessures aux yeux après la répression. | Photo: teleSUR

Publié le 10 décembre 2019 (il y a 8 heures 1 minute)

Dans le cadre de la Journée internationale des droits de l’homme, des organisations de défense des droits des peuples ont appelé à se mobiliser lors d’une tournée, à partir de 15h00 (heure locale), de la place Santa Ana à la Plaza Italia, baptisée par les manifestants  « Plaza de la Dignidad ».

L’objectif principal de la marche est de dénoncer les violentes répressions des Carabineros (police militaire) qui, jusqu’au 6 décembre dernier, ont fait 3 449 blessés, dont 2 767 hommes, 397 femmes et 254 garçons, filles et adolescents, selon le rapport de l’Institut national des droits de l’homme.

Paola Dragnic@PaoladrateleSUR

Estremece. 352 chilenos y chilenas han perdido la visión total o parcialmente por la represión del Estado de Chile

Video insertado

Les participants à la manifestation sont venus avec des pancartes avec un œil dessiné pour rappeler les 352 personnes qui ont des blessures aux yeux, dont 331 sont dues à une blessure ou un traumatisme et 21 à un éclatement et une perte totale.

Les affiches portaient également un message qui dénonçait « les yeux du peuple accusent l’État terroriste ». Pour sa part, le directeur de l’INDH, Sergio Micco, a déclaré que son organisation avait vérifié que de graves violations des droits de l’homme avaient eu lieu lors des manifestations (DD.HH.).

« Nous sommes confrontés à une situation de multiplication de  plaintes concernant de graves violations des droits de l’homme. (…) Nous convenons également qu’il existe des comportements répétitifs comme, par exemple, l’utilisation et l’abus des armes anti-émeute », a-t-il déclaré.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :