RSS

Guennadi Ziouganov: Les Chinois n’ont pas oublié l’aide de l’Union soviétique. Merci et avançons dans l’action

11 Déc
Le KPRF, ici son président tient une conférence de presse dans laquelle il expose aux journalistes les lignes directrices de son parti et souligne également les relations qui unissent son parti à celui de la Chine, les initiatives qu’ils prévoient de prendre ensemble. On peut espérer que la nouvelle direction du PCF va être présente et active dans ces initiatives. Les relations internationales sont une nécessité parce qu’elles permettent d’échanger des expériences et aussi parce que l’on mesure à quel point partout les peuples sont entrés en lutte contre le capitalisme, d’où la nécessité du trafic des mémoires. Savoir ce qu’a été réellement le communisme, ce qu’il est aujourd’hui est un danger mortel pour le capitalisme (note et traduction de Danielle Bleitrach pour histoire et société).

10 décembre 2019 19:30 – Parti communiste
Gennady Zyuganov: Les Chinois n'ont pas oublié l'aide de l'Union soviétique, merci et avancons activement

Le 10 décembre, avant la réunion plénière de la Douma d’État, le président du Comité central du Parti communiste de la Fédération de Russie, Guennadi Ziouganov, s’est adressé aux journalistes. Il a commenté les pourparlers de Paris entre les dirigeants de la Russie et de l’Ukraine et parlé de sa récente visite en Chine, à la tête d’une délégation du Parti communiste.

https://kprf.ru/party-live/cknews/190183.html

«Poutine a eu des entretiens avec Zelensky à Paris sur l’Ukraine. Nous avons salué ces pourparlers. Nous considérons qu’il est extrêmement important d’aller de l’avant. Bien qu’aucune réponse à de nombreuses questions n’ait encore été trouvée. Mais la nature même des négociations, la communication directe entre les partenaires et Zelensky auront certainement un effet positif », a déclaré Guennadi Ziouganov.

«Je comprends que Zelensky est un prisonnier de Bandera, des nationalistes et nazis. Mais, néanmoins, ce problème devrait être résolu, – a-t-il noté. – Près de 40% des citoyens ukrainiens sont russophones. La défense de nos intérêts, en commençant par le Donbass et en terminant par les régions profondes de l’Ukraine, est une question de principe. Le président l’a souligné deux reprises en réponse à de nombreuses questions. » «Nous avons salué cette réunion. Et nous amplifierons sa mise en œuvre. La semaine prochaine, nous enverrons le 83e convoi humanitaire au Donbass. Plus de 100 000 cadeaux pour les enfants. Nous avons continué le programme pour aider les enfants du Donbass. 2 000 enfants sont déjà venus en convalescence, ont fait la connaissance du Kremlin et de la cathédrale du Christ-Sauveur, de l’Exposition des Réalisations de l’Economie Nationale (VDNKh). Nous avons visité les lieux militaro-patriotiques les plus emblématiques. C’est notre ligne de principe. La politique du Parti communiste », a souligné le chef du Parti communiste.

« Mais pendant que nous défendions nos intérêts face à l’Occident, notre délégation, huit dirigeants du Parti communiste faisant autorité, des députés, étaient en visite officielle en Chine », a déclaré le président du Comité central du Parti communiste. « Lorsque le président chinois Xi Jinping a effectué une visite officielle ici à Moscou en juin, présentant un rapport intéressant lors du forum économique de Saint-Pétersbourg, nous avons discuté avec lui et convenu de faire le bilan de la mise en œuvre du mémorandum précédent à la fin de l’année. »

«Nous avons également convenu de préparer un nouveau document pour la prochaine période de cinq ans. Il a été donné des instructions pertinentes aux chefs de départements et de services. Un tel document a été préparé. Et nous l’avons signé lors des négociations et des réunions. Un programme exceptionnel pour développer les relations entre le Parti communiste russe et le Parti communiste chinois est prévu pour les cinq prochaines années », a déclaré Guennadi Ziouganov.

«Tout d’abord, je l’ai remercié parce que nous avons pu célébrer ensemble le centenaire de la grande révolution d’octobre. Un excellent album en russe et en chinois est sorti à propos de cette célébration : «Vent d’Octobre». Il est très populaire. Ensemble, nous avons eu une grande conférence consacrée au 200e anniversaire de Karl Marx. Et nous avons programmé dans un proche avenir un certain nombre d’actions internationales majeures. Tout d’abord, un événement interviendra pour le 150e anniversaire de la naissance de V.I. Lénine », a déclaré le chef du Parti communiste.

«Les camarades chinois et la délégation participeront activement à ces événements. En avril, nous tiendrons une réunion de 150 délégations du monde entier, au cours de laquelle nous examinerons la question : «Défis du 21e siècle et socialisme renouvelé», a-t-il poursuivi. – Au fait, mon adjoint Dmitri Novikov a récemment participé à un grand forum en Chine. Un forum qui a lieu chaque année. Sur les problèmes du «socialisme et du 21e siècle». Il y a présenté un rapport introductif »

«Mon troisième livre, La mondialisation et le destin de l’humanité, est publié en Chine. C’est le produit d’un travail de près 20 ans », a déclaré Guennadi Ziouganov. – Personnellement lors de ma rencontre avec les dirigeants du Parti communiste chinois, j’ai répondu à leurs nombreuses questions. La conversation a duré près de 6 heures. Sur quoi ils nous ont officiellement fait part des raisons de la défaite du PCUS et de l’URSS selon eux. »

«Et les camarades chinois ont fait beaucoup pour échapper aux mêmes problèmes et difficultés. Ils ont également tiré des leçons en ce qui concerne leur propre attitude, nous l’avons vu sur la place Tian An Men en 1989. Mais la direction chinoise, menée par Deng Xiaoping, a pris des mesures énergiques et strictes, pour défendre le socialisme et les conquêtes des travailleurs. Et Deng Xiaoping a proposé la modernisation – les quatre réformes: l’industrie, l’agriculture, les ressources humaines et la science. Le pays a bougé à pas de géant. Ensuite, ils ont soigneusement étudié nos propositions pour le développement des forces patriotiques. Et ils ont traduit mon dernier ouvrage, «La Russie sous le regard du mondialisme», a noté le chef du Parti communiste.

«Lorsque la Chine était encore 11e en termes de PIB, j’ai écrit le chapitre « La Chine en tant que superpuissance ». Certains se sont moqués de moi. La Chine produisait alors environ 2% de la production industrielle mondiale. Et nous produisions plus de 15% des produits industriels. Aujourd’hui, la Chine produit plus de 15%, tandis que nous produisons 2%. Au cours des 70 ans de son histoire récente, la Chine a eu un rythme de développement de plus de 8%. Pendant les réformes de Deng Xiaoping – plus de 9% », a déclaré Guennadi Ziouganov.

«Mais en Chine, il existe des aspects particuliers. Aujourd’hui, 109 millions de personnes vivent au Henan. 20 millions de plus que dans le plus grand État d’Europe, l’Allemagne. C’était  la troisième fois que je m’y rendais. Mes voyages étaient séparés de dix ans. J’ai été très intéressé par l’exemple de cette province pour voir la dynamique du développement du pays. Cette gigantesque province possède un grand potentiel industriel. Elle fournit annuellement un cinquième du blé produit dans le pays. C’est dans cette province que l’Union soviétique, par une décision conjointe de Staline et de Mao Zedong, a construit sept grosses entreprises », a déclaré Guennadi Ziouganov.

«Après les pourparlers entre Staline et Mao Zedong, un accord d’amitié a été signé. Le deuxième jour après la création de la RPC, l’URSS l’a reconnue. Deux jours plus tard, une société d’amitié sino-soviétique est créée. Encore aujourd’hui, elle fonctionne activement. Mais aujourd’hui, en Russie, cette société est dirigée par mon premier adjoint et premier vice-président de la Douma d’État Ivan Melnikov. Nous avons des dialogues très intensifs le long de cette ligne. Un certain nombre de projets intéressants ont été préparés », a déclaré le chef du Parti communiste.

«Dans cette province, nous avons construit la première usine de tracteurs. Et aujourd’hui, en visitant cette usine, j’ai particulièrement souligné: il y a un tracteur DT-54 à l’exposition. Sur la plaque figurent 38 noms d’ingénieurs qui ont conçu cette usine du côté soviétique. Cette usine fournit aujourd’hui des équipements à 100 pays du monde. Elle a produit plus de trois millions de tracteurs. C’est ce tracteur qui a élevé la Chine au sommet de la civilisation industrielle qu’ils ont aujourd’hui. Là, nous avons construit la première usine automobile à Harbin. Là, nous avons construit la première usine de radio. Les Chinois s’en souviennent, nous remercient et avancent activement », a déclaré Guennadi Ziouganov.

« Lorsque Xi Jinping a présenté les réalisations de son pays à l’Exposition universelle de Shanghai, il a souligné: » Oui, il est difficile de fabriquer une voiture aussi cool qu’une Mercedes ou une Toyota. Mais nous irons de l’avant. » Et nous étions en Chine dans l’une des plus grandes entreprises produisant des bus modernes », a-t-il poursuivi. – Elle livre des bus à tous les principaux pays du monde. Ils apportent toutes sortes de modifications, y compris un bus à impériale qui fonctionne à Londres. La culture de production est de niveau très élevé. Une grande technologie. Mais ils ont fait un autre pas en avant dans le domaine du développement spirituel et environnemental. »

«J’ai remarqué que les routes étaient en parfait état. Le territoire est aménagé pour la beauté des paysages. Toutes les terres agricoles ont fière allure. Par exemple, nous avons visité un village où l’on nous a montré non seulement des plantes à fleurs et de beaux champs, mais qui se développe encore spirituellement. J’ai vu leur opéra local, un magnifique ensemble et un centre culturel. Le week-end, la salle était bondée. Il y a des enseignants qui enseignent le russe », a déclaré Guennadi Ziouganov.

«Je tiens particulièrement à souligner que nous, avec la direction de la Chine, avons défini un programme pour soutenir les entreprises nationales. Ils ont regardé avec enthousiasme et écouté comment ils avaient obtenu un succès exceptionnel au Sovkhoze Lénine. Qui est attaqué aujourd’hui par un promoteur immobilier. À mon avis, téléguidé par des procureurs vénaux, des juges et toutes sortes d’autres escrocs. Ils ont écouté avec enthousiasme comment nous avons obtenu de bons résultats à la ferme Zvenigovsky. Comment se développe le plan quinquennal de Levtchenko. Comment la nouvelle ferme «Ousolye-Sibirsky» est née dans la région d’Irkoutsk. Où aujourd’hui les salaires montent jusqu’à 109 000 roubles. Ils ont soutenu avec enthousiasme l’idée de «Jardin de la victoire» », a déclaré le chef des communistes russes.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :