RSS

Le savoir faire communiste : L’action parce qu’elle nécessite le collectif… la grève c’est rêver grave…

05 Déc

Fais ce que tu peux et doit faire. Dis- toi que la seule gratification que tu peux attendre d’un acte tient dans l’action elle-même et pas parce qu’elle t’apporte dans l’immédiat mais parce qu’elle t’oblige à retrouver les autres.

Notre société est un piège permanent, elle organise au sein même des combats pour l’émancipation de médiocres mises en concurrence, et cet effet est d’autant plus exaspéré que disparait l’influence de la classe ouvrière, des prolétaires pour nous inviter à nous transcender matériellement, en inventant le sens du désintérêt, de la gratuité sans illusion idéaliste.

Au contraire, nous sommes arrivés aujourd’hui au maximum des proclamations humanistes vidées de leur sens et dans un contexte qui développer un individualisme mortifère, concurrentiel que rien ne peut assouvir, parce que nous avons perdu la boussole et que jamais les « ego » ne reçoivent assez de gratification.Parce que si l’être du capital c’est la concurrence dans l’accumulation des profits, l’unité se fait dans notre exploitation, en revanche quand ils nous ont divisés, ramené à l’unité consommatrice c’est tout bénéfice pour eux.

Aujourd’hui, nous avons la chance de participer à un combat collectif, à une grève à laquelle chacun aspire tant tout devient insupportable, nous agissons pour que soient protégés de la rapacité capitaliste les plus faibles. Chacun de nous le mène en mesurant bien sa propre fragilité, ce qui le menace, mais comme nous allons être ensemble, nous arriverons à éliminer cette angoisse, cette peur qui est aussi l’instrument du capital. L’anxiété d’aujourd’hui est déjà l’arme du capital avant qu’il nous tienne par la peur du fascisme et on ne lutte contre cette angoisse que dans le collectif.

Nous faisons en agissant les gammes d’un monde nouveau, nous découvrons des possibles, le dépassement de nous consommateurs dans le producteur, et c’est pourquoi la seule manière de ne pas subir la grève, c’est de la faire. C’est pourquoi Marx qui pourtant a tant apporté par sa théorisation disait qu’une action vaut mieux qu’un programme… Parce que dans l’action nous construisons le collectif dont nous avons besoin pour l’émancipation qui ne sera pas, ne sera jamais individuelle, parce que comme il le dit l’être humain est au moins deux l’homme et la femme et que ce qu’est l’être bicéphale est se construit dans des rapports sociaux d’abord de production qui le contraignent.

La grève comme le dit un graffiti c’est rêver grave.

C’est s’attaquer ensemble à la base de la contrainte en tant que producteurs, en tant qu’individu générique ayant besoin de l’autre pour être…

Mais cette action nécessaire  peut être aussi un travail de formation, de compréhension à travers les autres, et si être intellectuel a un sens c’est celui de nous relayer dans le temps et dans l’espace à tous ceux qui cherchent comme nous à changer le monde, les leçons que nous pouvons en tirer pour mieux développer nos capacités créatives.

Tu n’es rien d’autre que la somme de tes relations sociales et la véritable transcendance c’est cette possibilité d’imaginer et d’agir pour que le monde enfin soit différent. C’est une vision étroite que de penser qu’un Spinoza qui ne renie pas dieu, croit en sa résurrection en tant qu’individu, simplement il conçoit un espace d’accomplissement au-delà de ce qui est mais seulement à travers ce qui est qu’il nomme dieu ou la nature, une capacité créative que l’on atteint dans la joie, même si l’on choisit comme lui le geste répétitif du polisseur de verres, quelques contacts et beaucoup de lectures.

On peut pour rester communiste renoncer à certaines formes du collectif, mais on ne peut le faire que parce qu’il s’agit d’un obstacle temporaire à ce qui est nécessaire et qui ressurgira nécessairement si l’on agit pour qu’il en soit ainsi.

Danielle Bleitrach

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :