RSS

 les États-Unis, à l’ère Trump, réédite le plan Condor au XXIe siècle

28 Nov

Ce matin dans un article sur le savoir-vivre communiste, je décrivais le bégaiement de l’histoire, je ne suis visiblement pas la seule par être frappée par la manière dont l’impérialisme américain et ses alliés, les médias semblent remettre en marche une vieille histoire qui leur a néanmoins assuré 30 ans de domination. Pour ceux qui ignorent ce qu’a été le plan Condor, quelques faits, mais ce qui est sur c’est que la reproduction est fascinante. (note et traduction de Danielle Bleitrach)

Les analystes mettent en garde contre une réédition du plan Condor contre la gauche par les États-Unis

Les analystes mettent en garde contre une réédition du plan Condor contre la gauche par les États-Unis | Photo: UDELAR

Publié le 28 Novembre 2019 (il y a 10 heures 12 minutes)

Le locataire de la Maison Blanche, qui tentera d’être réélu aux élections de 2020, est déterminé à mettre fin au socialisme, a déclaré l’analyste Ben Norton.

Le président des États-Unis d’ Amérique, Donald Trump , après avoir participé au coup d’État en Bolivie , a renforcé les sanctions contre le gouvernement de gauche nicaraguayen. Il pointe désormais le Mexique , la gauche américaine met en garde contre la relance du plan Condor au 21e siècle.

L

Trump, cohérent avec l’histoire américaine qui a cherché à mettre fin à toute focalisation opposée à son idéologie, a répété à plusieurs reprises qu’il avait l’intention d’éradiquer le socialisme dans le monde, en particulier dans les Amériques.

Le journaliste et écrivain américain Ben Norton, dans un article publié sur le site web thegrayzone.com, a déclaré que l’opération Condor « est réactivée avec de nouveaux mécanismes de sabotage et de subversion en jeu ».

Esperanza Martinez

@esperanza_py

Hoy ya nadie tiene dudas. Hay un nuevo Plan Cóndor en América Latina: golpes parlamentarios, guerras judiciales contra la oposición, presidentes autoproclamados, golpes militares, represiónes, cárcel y asesinatos, y fanatismo religioso http://www.lr21.com.uy/politica/1382250-militares-golpe-estado-dictadura-silva-valiente-desaparecidos 

Presidente del Centro Militar dice que están las condiciones para un golpe de Estado

El presidente del Centro Militar, coronel Carlos Silva Valiente, dijo que en Uruguay están dadas las condiciones para un golpe de Estado porque en la actualidad “no hay democracia, no se respeta lo…

lr21.com.uy

Qu’est -ce que le plan de Condor?

Esperanza Martínez, sénatrice socialiste du Front guasú, originaire du Paraguay, a déclaré sur son compte Twitter: « Aujourd’hui, personne n’a plus de  doute. »

« Il existe un nouveau plan Condor en Amérique latine: des coups d’État au Parlement, des guerres judiciaires contre l’opposition, des présidents autoproclamés, des coups militaires, des répressions, des peines de prison et d’assassinats et du fanatisme religieux », a-t-elle déclaré.

Au cours des années 1970, les gouvernements militaire et d’extrême droite d’Argentine, du Brésil, de Bolivie, du Chili, du Paraguay et d’Uruguay, en collaboration avec la CIA, ont coordonné les actions visant à anéantir les militants de gauche.

Selon les archives officielles du Paraguay, le plan Condor a laissé un solde de 50 000 morts, 30 000 disparus et environ 400 000 prisonniers dans tous ces pays.

L’opération Condor au 21e siècle?

Pour Norton, la réédition du plan Condor est évidente après l’analyse de la participation américaine. dans le coup d’Etat de l’extrême droite contre le  président de la Bolivie, le socialiste Evo Morales.

Après le coup d’Etat dans la nation sud-américaine, les Etats-Unis ont qualifié le Nicaragua de « menace pour la sécurité nationale » et ont annoncé de nouvelles sanctions contre le gouvernement de gauche de Daniel Ortega, qui avait vaincu une tentative de coup d’Etat de la droite en 2018, a également déclaré le cinéaste.

Norton a souligné qu’un jour plus tard, Trump avait qualifié les cartels de la drogue au Mexique de « terroristes » et avait refusé d’exclure toute intervention militaire.

La décision a été prise comme une mesure de pression contre le président mexicain Andrés Manuel López Obrador, qui a mis en avant des projets visant à éliminer la pauvreté au cours de la première année du gouvernement, à réduire le fossé social, à lutter contre la corruption et à monopoliser les groupes mafieux. du pouvoir

Andrés Manuel

@lopezobrador_

Como respetamos la soberanía de otras naciones, queremos que se respete la independencia de México. Conferencia matutina. https://www.pscp.tv/w/cK5s0DF4TlFhYWVySmVhUWJ8MW5BSkVaUkxRZG54TAcjZE6PchlajJIg_0LKANJBZ–46aj-MImQNZU0BHiH 

Andrés Manuel @lopezobrador_

Como respetamos la soberanía de otras naciones, queremos que se respete la independencia de México. Conferencia matutina.

pscp.tv

6.046 personas están hablando de esto

Pour Norton, la désignation de « terroristes » accordée aux cartels de la drogue « pourrait ouvrir la voie à une intervention militaire directe des États-Unis au Mexique ».

« Pour Washington, un Mexique indépendant et de gauche est intolérable », a déclaré Norton.

Trump et le socialisme

Le journaliste a rappelé que Trump avait déclaré dans un discours prononcé à Miami, Floride, en février dernier, à Miami (Floride): « Les jours du socialisme et du communisme cont comptés non seulement au Venezuela, mais également au Nicaragua et à Cuba ».

 
 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :