RSS

Cecilia Zamudo signale un autre assassinat au Chili, une photographe, Albertina Martinez Burgos

23 Nov
Albertina Martínez Burgos, photographe qui a rendu compte  des gigantesques manifestations contre la voracité capitaliste au Chili, a été retrouvée assassinée dans sa maison : toutes ses caméras et disques durs manquaient. Cette photographe a été de ceux qui ont fait connaitre la violence répressive brutale des carabiniers du Chili. Malheureusement, ce sont les carabiniers du Chili eux-mêmes qui sont arrivés chez elle  pour enlever le corps, prendre les caméras de sécurité du bâtiment, et qui sont chargés avec le procureur de réaliser une « enquête » sur les auteurs de leur meurtre. Le pyromane « enquête » sur l’incendie ?
Depuis les organisations sociales réclament de la transparence dans l’enquête.
Il faut se rappeler que les carabiniers du Chili ont tué des dizaines de personnes et mutilé les yeux à plus de 200 personnes, ce sont eux qui ont perpétré des dizaines de viols sexuels et de tortures lors de ces semaines de manifestations. Rappelez-vous qu’Albertina a montré les violations des droits de l’homme perpétrées par des carabiniers, et couvrait aussi l’héroïque et créative lutte du peuple du Chili contre l’injustice sociale, contre l’exploitation et l’appauvrissement que cause le pillage capitaliste. Elle a participé à la documentation sur la violence à l’égard des femmes par les carabiniers.
Toutes ses caméras, son ordinateur et ses disques durs ont disparu, enlevés par ses assassins.
——-Sources : Biobio, pense Chili, 24 heures, collectif de photographes,

L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan
 
4 Commentaires

Publié par le novembre 23, 2019 dans Amérique latine, HISTOIRE, INTERNATIONAL

 

4 réponses à “Cecilia Zamudo signale un autre assassinat au Chili, une photographe, Albertina Martinez Burgos

  1. laurent domergue

    novembre 23, 2019 at 7:14

    L’histoire se répète et démunis toujours nous sommes , du passé les leçons ne servent … !!!

     
  2. Gonzalo Fuenzalida

    novembre 24, 2019 at 12:37

    Entregaron su cuerpo, sin vida, sin luz, quizás que había descubierto?
    La suicidaron sin testigos, sin cámaras,
    ninguna funcionaba en ese momento, ni la de la calle, ni la del edificio, desapareció su computador y su cámara, los muros ensangrentados, nos dicen que hubo lucha, desesperación y la dejaron tirada, 48 horas pasaron antes de descubrir el horror, la mataron por documentar el terror. La orden vino de arriba, no hay duda!! Que hay un equipo de asesinos ejerciendo tampoco hay duda!
    La anularon, que había descubierto?? Que peligro representaba para ese poder indolente?
    Que había fotografiado, para que el asesino estado ordenara su eliminación?? Porque eso viene de arriba, es una orden directa de lo más alto del estado!! Tampoco me cabe duda! La habían amenazado, eso está claro, documentado!! Hay asesinos a sueldo, ahora hay que buscar a quien los remunera, a quien dio la orden de que lo hicieran!! Todo indica las altas esferas del estado!!
    Entregaron su cuerpo, sin luz, sin vida, sin evidencia…pero no nos engañan, ha sido otro crimen de estado!!

     
  3. Gundogdu Seval

    novembre 25, 2019 at 1:50

    Solution politique pour le Chili

     

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :