RSS

Cuba appelle à une mobilisation mondiale en faveur de la vie et de la liberté d’Evo Morales

11 Nov

Est-ce que ceux qui continuent à être à la direction du PCF, les Pierre Laurent et sa clique qui ont refusé leur soutien à Cuba et au Venezuela; pour mieux nous faire défiler à Paris derrière la fine fleure de la réaction des frères muslmans,  donc ces gens qui non contents de liquider le PCF, d’en utriliser à leur profit individuel l’héritage, n’ont cessé de suivre les vbonnes oeuvres de la CIA,est-ce que ces gens là flanqués d’un patrick le Hyarec vont encore tenter d’empêcher toute solidarité des communistes avec les progressistes et les communistes d’Amérique latine ? La seule cause internationale que vous avez défendu est celle de malheureux kurdes égarés dans une coalition internationale destinée à dépecer la Syrie. La question est posée au PCF, qu’allez vous faire en soutien à Evo Morales et aux peuples révoltés en Amérique latine, allez vous longtemps nous amuser avec les leurres du Front dit national et de la république en marche? Ou enfin, le secteur international du PCF redeviendra-t-il ce qu’il n’aurait jamais du cesser d’être avant d’être la proie de vendus. (note et traduction de danielle Bleitrach)

http://www.radiohc.cu/en/noticias/nacionales/207177-cuba-calls-for-world-mobilization-in-defense-of-the-life-and-freedom-of-evo-morales

La Havane, 10 novembre (RHC) – Cuba a condamné avec force le coup d’État bolivien, qui s’est matérialisé dimanche avec la démission d’Evo Morales, après que les responsables des forces armées ont demandé au chef de démissionner.

Evo Morales a annoncé sa démission pour éviter les effusions de sang et les attaques contre ses partisans.

Le président Miguel Diaz-Canel a écrit sur Twitter que la droite avec un coup d’État violent et lâche attaque la démocratie en Bolivie.

« Notre ferme condamnation du coup d’État et notre solidarité avec le frère du président Evo Morales », a-t-il écrit.

Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez Parilla, a également exprimé sa solidarité avec le dirigeant bolivien, qu’il a décrit comme un protagoniste et un symbole de la revendication des peuples originaires de notre Amérique.

« Nous appelons à une mobilisation mondiale pour la vie et la liberté d’Evo », a déclaré Rodriguez.

En annonçant sa démission, Morales a déclaré qu’un coup d’Etat civil, politique et policier avait réussi. Il a déclaré qu’il démissionnait pour que les opposants Carlos Mesa et Luis Camacho cessent de harceler ses partisans, d’incendier les maisons des gouverneurs, des députés et d’autres représentants élus, de détourner et de maltraiter les familles de ses partisans et de leurs proches. humble peuple de Bolivie.

« Cela fait mal de voir les Boliviens se battre, et il est indispensable de ramener la paix dans le pays », a-t-il déclaré dans sa lettre de démission.

Edité par Jorge Ruiz Miyares
 
 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :