RSS

Les Etats-Unis déplacent des militants de l’Etat islamique de Syrie en Irak – SANA

22 Oct

Voici la manière dont l’agence de presse officielle du gouvernement syrien décrit les relations réelles entre les Américains et « les terroristes » qu’ils prétendent combattre. Les forces d’occupation américaines s’emploient à transporter des captifs de l’Etat islamique dans la ville syrienne de Hasaka en Irak à bord d’hélicoptères, selon l’agence de presse arabe syrienne (SANA), l’agence de presse officielle du gouvernement syrien. Il est à noter que Le Drian est allé lui aussi planquer une soixantaine de djiadistes français en Irak et s’assurer sans doute par la même occasion d’avoir un passage pour les forces spéciales prises dans la nasse. Le gouvernement français est au-dessous de tout, non seulement Macron s’est fait rabrouer par Erdogan qui lui a dit en gros « de quoi je me mêle », mais Le Drian, encore lui qui a fait la jonction entre hollande et macron atteint des sommets. Jean-Yves Le Drian a tenu, la semaine dernière lors de son audition au Sénat, les propos suivants « J’ai vécu, dans des fonctions différentes, deux renoncements américains, le 31 août 2013 [renoncement au bombardement du régime syrien après une attaque chimique massive dans la banlieue de Damas, ndlr] et le 13 octobre 2019. À deux reprises, les Américains ont renoncé à assurer la sécurité collective. Cela pose la question du lien transatlantique », a jugé le ministre des Affaires étrangères. Cela dit tout sur l’attitude française, le soutien qui se poursuit aux terroristes massés à Alep et qui sont les mêmes qui aujourd’hui mènent l’assaut contre le nord de la Syrie pour la Turquie. Pas un mot sur le viol des territoires syriens, l’installation de criminels sur son territoire, l’exode force de centaines de milliers de syriens. Et aujourd’hui il continue, il ne voit que les Kurdes (et sans oser le dire sans doute) les troupes spéciales de la France prises dans la nasse. Il y a quelque chose de collectivement immonde dans ce refus de reconnaître ses erreurs et le soutien apporté au terrorisme et au malheur des populations par le viol d’un territoire souverain. Le Drian pousse simplement l’immonde jusqu’au bout et il dit le réel de ces pleurs français: Syrie : « Les Américains ont renoncé à assurer la sécurité collective ». Quand on lit cette analyse des relations entre les américains et ceux qu’ils prétendent combattre, on se dit que la seule solution est de refuser la guerre et les invasions à prétexte humanitaire et nous dégager de l’OTAN (note et traduction de Danielle Bleitrach).

Mardi 22 octobre 2019 10h15

Les forces d’occupation américaines ont déplacé des centaines de terroristes de l’Etat islamique (ISIS) et leurs familles de la Syrie à l’Irak à bord d’hélicoptères, a rapporté l’agence de presse nationale syrienne SANA.

Les troupes américaines ont déplacé des centaines de militants de l’Etat islamique détenus dans la région d’Al-Jazira en Irak après les avoir rassemblés sur les bases illégitimes des Etats-Unis dans les territoires syriens sous le prétexte d’une « enquête pour terrorisme », selon le rapport.

Les forces d’occupation américaines ont transporté des dizaines de détenus de l’Etat islamique depuis le camp d’al-Houl, situé à l’est de la ville de Hasaka, parallèlement au survol intensif des hélicoptères américains au-dessus du camp, ont déclaré des médias et des sources locales.

Des sources ont également indiqué que la tentative des Américains de transporter des terroristes de l’Etat islamique de Syrie en Irak avait eu lieu 24 heures à peine après le transport de 230 djihadistes étrangers de la prison d’Al-Malkiya à la prison d’Al-Shadadi, dans la campagne du sud de Hasaka.

EST-CE QUE LES MILITANTS SONT DANS DES TERRITOIRES SÉCURISÉS JUSQU’À LEURS NOUVELLES MISSIONS ASSIGNÉES PAR LES ÉTATS-UNIS

Dans son récent rapport du 21 octobre, SANA affirme que des centaines de militants de l’EI et de leurs familles originaires de territoires syriens ont été transportés en Irak par les forces d’occupation américaines depuis le début de l’offensive turque sur le nord du territoire syrien le 9 octobre.

Les Syriens notent également que l’armée américaine a équipé des membres de l’EI lors de nombreux incidents similaires tout au long de la guerre dans la région.

« EST SOUTENU PAR LES ÉTATS-UNIS ET SES ALLIÉS »

Comme on prétend que le gouvernement américain envisage de réutiliser les djihadistes de l’EI transportés de Syrie vers les territoires irakiens pour mener à bien sa politique interventionniste dans la région, le rapport de SANA rappelle également que les ressources financières de l’EI proviennent principalement de l’achat de pétrole volé par l’EI des gisements de pétrole syriens par des groupes d’intérêts particuliers, notamment Bilal Erdoğan, fils du président turc Recep Tayyip Erdoğan, et des membres de sa famille afin de soutenir des organisations terroristes djihadistes combattant l’Armée arabe syrienne (SAA).

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :