RSS

Hier les petits enfants cubains ont promis d’être tous des « Che »

09 Oct

On peut se moquer comme savent le faire les Français de cette cérémonie, mais pour l’avoir vécu avec la rentrée des classes à Cuba, je peux dire que le cœur des enfants mais aussi des parents est plein de joie et de fierté. Il est difficile d’expliquer cette spécificité cubaine qui, prétendent-ils, leur fait reconnaître un autre Cubain, dans un élan du cœur et dans le même temps d’expliquer qu’il n’y a aucun chauvinisme là-dedans au contraire, un humanisme profond et chevaleresque au service de toute l’humanité. J’ai conservé de Cuba cet élan de tendresse, ce besoin de serrer le compagnon de lutte dans mes bras, l’envie de pleurer et de rire, de plaisanter. C’est sans doute le plus haut niveau de fraternité et il reste planté dans le cœur comme une écharde quand on a quitté cette deuxième patrie (note et traduction de Danielle Bleitrach).

L’image contient peut-être : une personne ou plus, fleur, plante et plein air
Je reproduis ici la traduction d’un texte dont j’ignore qui est l’auteur mais qui réagit devant ces enfants à qui l’on remet le foulard des pionniers dans une cérémonie qui a eu lieu hier à Cuba et qui a été spécialement dédié à la mémoire du Che mais lui est toujours associée celle de Marti et de Fidel.

Je ne manifeste pas facilement mes émotions, je les cache le plus souvent. Mais il y a des détails qui concernent ma patrie bien aimée qui me conduisent au stade suprême de l’invulnérabilité militaire du pays, de l’invincibilité de notre socialisme, et de l’héritage et de la présence réelle de Marti, de Fidel et du Che… Il suffit d’une image. Les Cubains savent de quoi je parle, ils partagent. Je ne sais pas qui est l’auteur de la photo, mais je lui rend hommage, c’est une des meilleures composition que j’ai vues. Marti c’est la rose blanche, les foulards représentent le Che et de Fidel, il y a l’orgueil d’être CUBAINS!

La Pañoleta (le foulard). C’est un attribut fondamental des pionniers, il les identifie en tant que membres de l’organisation. Il a la forme d’un triangle isocèle et chacun de ses sommets a un sens : étudier, travailler et se battre pour les conquêtes de la révolution. Les Pionniers moncadistas utilisent le foulard de couleur bleue, qui représente le ciel de la patrie ; alors que les pionniers « José Martí » du premier  niveau portent le foulard rouge comme symbole du sang versé par nos héros et martyrs. Le foulard doit être porté dans  toutes les activités pioneriles et scolaires ; il sera utilisé avec l’uniforme scolaire et avec les vêtements appropriés pour les explorations et le camping, il est alors placé sur les épaules. Les deux extrémités du foulard se rejoignent au-dessus de la poitrine, à travers un noeud  marin.

Publicités
 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :