RSS

A propos des élections et de ce que dit Fabien Roussel sur l’UNion

14 Sep

Un camarade d’un côté approuve le fait que Fabien Roussel parle juste, mais il se demande s’il tient assez compte du fait que les socialistes, la France insoumise autre type de socialistes, sans parler des verts n’ont pas changé et veulent seulement notre affaiblissement, ne serait-il pas plus juste d’y aller sous notre drapeau?

Disons tout de suite que chaque élection a son mode d’être. Les municipales sont les plus proches des citoyens et il faut accorder une large part aux discussions locales à partir de là. Autre chose serait la présidentielle qui a une tout autre logique et gouverne de fait les legislatives, dans cette élection il est impératif d’aller sous notre drapeau. je crois que les camarades qui n’ont pas sousestimé le résultat des Européennes (et ils ont eu raison de ne pas sousestimer ces résultats, la nécessité de défendre nos idées) ont bien compris cela.

Le discours de Fabien Roussel qui tient à la fois compte de la spécificité des élections municipales et qui dans le même temps continue à affirmer la nécessité d’une politique autonome des communistes va dans le bon sens. Il est important d’avoir des élus  et il suffit de considérer certains aspects essentiel comme l’organisation des transports y compris gratuits, la gestion des eaux pour un moindre cout, la protection de l’environnement, des services publics, prouve assez combien, il est nécessaire d’agitr à ce niveau là. Il faut donc une politique d’union mais il faut des élus non ligotés d’où un programme. Il faut également un maximum de maires, y compris dans les petites communes qui ne sont pas que rurales mais où une part imortante de la classe ouvrière habite. On fait la preuve de la capacité des communistes là et lleur crédibilité. D’où là encore faire très attention avec qui on s’allie et pour quelle politique. Même en tenant compte de la spécificité des municipales.

En revanche je le répète il faut un candidat aux présidentielles et qu’il ait à coeur de s’adresser aux couches populaires. Nous ne pouvons pas nous contenter du fait que la classe ouvrière ne vote qu’à 1% pour les communistes. Ca c’est un vrai problème et il faut qu’il soit au centre de nos réflexions.

C’est aussi pourquoi je pense qu’il faut avoir une autre strratégie qu’électorale parce que comme je le dis dans mon interview à l’avant-garde dans une élection on ne refait pas le terrain on l’utulise. et comme le dit un camarade: nos résultats sont liés désormais à notre activité sur le terrain et pas seulement à des « campagnes », c’est cela le principe de réalité qu’introduit Fabien Roussel.C’est là qu’il faut bien entendre la nouveauté du discours de fabien Roussel, dans l’immédiat, Il s’agit de renforcer nos positions et d’imposer des têtes de liste en particulier des sortants, ce qui n’est pas couru. C’est tout cela qu’il faut lire dans le propos de fabien roussel, mais ce que je trouve de plus novateur c’est la manière dont même quand il parle de l’union de la gauche, il affirme la nécessité des communistes,il revient sans cesse aux luttes en cours, comme d’ailleurs à la nécessité de la paix et au respect de la souveraineté nationale, c’est pourquoi je dis que la logique de ce nouveau discours c’est une stratégie pour le socialisme qui articule luttes et éléctions dans un même but.

Danielle Bleitrach

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 14, 2019 dans Uncategorized

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :