RSS

Un excellent article de J. Boyer: Retour à Moscou. corrections d’interprétations hasardeuses sur la position des communistes russes

19 Août

une mise au point qui s’impose de la part d’une russophone frequemment en Russie, avec son excellent blog Bordeaux-moscou le tradeucteur automatique auquel j’ai moi même recours produit des contresens sur la nature des manifestations des communistes dans certains sites amis.(note de Danielle Bleitrach)

Résultat de recherche d'images pour "communistes russes"

Publié le par Boyer Jakline

Si je consulte et partage certaines analyses du KPRF, parti communiste de la Fédération de Russie, créé en 1993, après que le Pcus, dirigeant du pays pendant 74 ans ait été interdit, c’est que le parti communiste est la deuxième force politique du pays.

Pendant longtemps il a fait partie égale, au plan électoral, avec le parti d’extrême droite de Jirinovski. Autant ce dernier jouit d’un soutien politique et médiatique, autant les communistes, leurs candidats en région sont malmenés, leurs électeurs bafoués. Ainsi, lorsque les candidats du pouvoir ont été battus aux dernières élections régionales par des candidats Jirinovski, aucun scandale, élections validées (2 régions). Quand ce sont des candidats communistes, le ciel s’effondre… Une élection fut invalidée et le candidat interdit de se représenter, alors qu’il avait frôlé l’élection dès le premier tour. Il faut dire qu’imaginer  que la Région de Vladivostok, Primorié, stratégique, échappe à Russie Unie était insupportable..La Région d’Akhassia a été conquise par un jeune avocat de 30 ans, présenté par le parti communiste. Mais depuis il mène un âpre combat contre les mafias de tous ordres. Voir mes articles nombreux sur le sujet, en particulier celui du 18 septembre 2018.

Bref, il faut considérer que ce parti est la véritable opposition/ alternative.

Ignorée ici.

Nouvelle conférence de presse le 8 août, Ziouganov reprend les idées qu’il a développées dernièrement, tirant la sonnette d’alarme. Voir mon article du 3 août dernier.

Il est revenu également sur les manifestations à Moscou.

Je traduis son analyse, car elle va déranger ou éclairer. Suivant où on se situe.

 

 » Une situation se développe dans le pays qui nécessite une analyse de fond.

Il faut convoquer une réunion du gouvernement, du Conseil de sécurité et une réunion d’urgence du Conseil de la Douma. Je propose de le faire en urgence le 19 août. Y examiner la question de l’ingérence étrangère dans notre campagne électorale. Nous sommes suffisamment accusés d’ingérence.

Cela ne concerne pas seulement Moscou, mais de nombreuses villes-millionaires. Nous avons des  documents qui le prouvent.  J’ai regardé le site de l’ambassade américaine. La dernière action de protestation, les points de rassemblements, tous les itinéraires, points de collecte, modalités de financement. J’ai regardé qui a versé de l’argent et à qui.. Près d’un milliard de roubles ont été alloués à ces fins sur un seul compte. Voyons qui les protège.

J’aimerais que nous créions une commission chargée de l’examen de ces affaires au Conseil de la Douma, tout en cherchant à déterminer qui « couvre » ces opérations. Je me souviens bien des années 90. J’ai apporté alors des documents sur ceux qui mettaient le feu au Caucase. En Asie Centrale, le sang coulait à flots. Dans les républiques baltes régnait la contestation. Yakovlev a tout mis sous le tapis et Chévarnadzé a couvert cette folie. Et puis nous avons tous payé avec la défaite du PCUS et l’effondrement de l’État.

Nous ne pouvons pas permettre un tel développement des événements. Il faut éclairer la jeunesse trompée. Autre chose est les instigateurs, les financiers et le « toit ». Depuis 5 jours la rue Troubnaya à Moscou est en ébullition sans aucune conséquence. Personne ne réagit. Comment est-ce possible? Notre camarade Rodine, par exemple, soumet des demandes d’organisation d’actions de protestation du Parti communiste de la Fédération de Russie. Si l’autorisation n’est pas accordée, demain nous serons arrêtés . Notre camarade Groudinine est engagé depuis six mois contre des attaques de son entreprise Quinze députés ont officiellement déposé une réclamation auprès du FSB, de la Cour suprême, du parquet, de la commission Centrale Electorale et de l’Administration Présidentielle, et rien! Tout le monde se tait. Qui est derrière tout ça? Qui finance? Sur quelle base tout cela se passe-t-il? Vous ne pouvez pas être assis entre deux chaises: la national-patriotique et sur la libérale dévouée à la CIA. Vous échouerez. C’est pourquoi  des mesures d’urgence doivent être prises.

Qu’est-ce qui nous préoccupe particulièrement? Je ne cesse de répéter cette vérité basique. Personne n’a besoin de nous, forts, intelligents efficaces… Sauf nous mêmes… »

Fin de la traduction. 

Récapitulons: sur la base du mécontentement profond général dans le pays, les manipulations sont possibles. Le fantôme des « révolutions de couleur » hante les responsables politiques,  pas seulement le pouvoir.

L’inaction  organisée, pou oser l’oxymore, nourrit ces craintes.

De nombreux dirigeants du KPRF se sont exprimés autour du sujet des « élections honnêtes et propres »

Rappel: ce parti appelle à une grande manifestation dans tout le pays le 17 août prochain. J.B

 

Voilà que je ne peux le partager sur Facebook !

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le août 19, 2019 dans INTERNATIONAL, Russie

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :