RSS

Leonardo Padura a rendu visite à l’ancien président Lula da Silva en prison

17 Août

Par solidarité et à titre personnel, l’écrivain cubain a déclaré avoir trouvé un Lula « vivant, un combattant convaincu de son bon droit ».Si vous ne connaissez pas Padura et son inimitable flic Mario Conde,alcoolique, macho-stalienien qui erre dans la havane, désabusé, dénonçant les manquements du socialisme et ne renonce ni à sa patrie ni à se prendre pour le partisan des petits et des faibles contre les bureaucrates et les corrompus qui abondent sans parler de ceux qui tentent de survivre en pratiquant le cannibalisme à tous les sens du propre au figuré, dites vous bien que je le trouve exécrable à toujours saper le moral au coeur de la résistance, mais il témoigne aussi à sa manière du patriotisme cubain et du talent incroyable des habitants de cette petite île… Dont les habitants ont un niveau d’éducation supérieur au notre et dans le même temps sont condamnés à vivre le sous développement par l’étranglement du puissant voisin. Aimer Cuba c’est l’aimer dans sa réalité, son héroïsme et son humanité y compris avec les limites de celle-ci. Comme la plupart des écrivains, Padura a un narcissisme phénoménal, il tuerait père et mère pour sortir le fil de sa narration, il en témoigne ici: non seulement il dénonce l’injustice mais d’un chef d’état qui a eu le bon goût de distinguer son oeuvre et de la lire. C’est comme ça, puiser en soi des univers suppose d’alimenter sans cesse le puits, l’abime de l’être jusqu’au ridicule. (note et traduction de danielle Bleitrach) 

«Je ne représente aucune organisation politique cubaine. Je suis venu seul en tant qu’ami du président Lula », a déclaré Padura dans un mégaphone aux militants rassemblés à la sortie de la prison.

Lors de cette visite de solidarité, il était accompagné de Mónica Benicio, architecte, militante et veuve de Marielle Franco , conseillère municipale de Rio de Janeiro, également tuée en 2018.

Le régime pénitentiaire auquel Lula da Silva est soumis ne permet de recevoir que deux amis par semaine pendant une heure.

Padura, qui entretient depuis plusieurs années une amitié personnelle avec le dirigeant brésilien, a déclaré que la visite visait à montrer « la solidarité et la gratitude pour avoir selectionné et lu mes livres ».

À la fin de la réunion, l’écrivain cubain a diffusé une déclaration dénonçant le fait que « Lula a été criminalisé pour des raisons politiques ».

Déclaration de Leonardo Padura

Dès le début de la procédure pénale contre l’ancien président Lula, nous soupçonnions qu’il s’agissait d’une stratégie visant à empêcher l’accès au scrutin au candidat le plus sûr à la présidence du Brésil lors des élections de 2018.

Les révélations par la suite, en particulier ces derniers mois, ont confirmé le fait que Lula avait été criminalisée pour des raisons politiques plutôt que purement juridiques.

L’emprisonnement du président et son séjour actuel en prison révèkent qu’il est clair qu’au Brésil, un système d’État véritablement démocratique s’est effondré.

Je crois fermement que dans aucun pays ni sous aucun système, une personne ne devrait être poursuivie, criminalisée, attaquée par ses positions politiques. L’homme a le droit universel de jouir de la liberté d’opinion politique tant que ces actions, idées et positions ne génèrent pas de manifestations de haine, de xénophobie, de discrimination ou de persécution d’autres personnes.

De par ma position personnelle modeste et me considérant comme un ami du président Lula da Silva, je sympathise avec lui et avec tous les hommes et toutes les femmes qui, dans le monde, ont souffert et sont persécutés et harcelés pour avoir défendu leurs idées sur la société et le monde sans violence.

À l’occasion de la visite que j’ai pu faire dans la prison de la police fédérale de Curitiba, j’ai trouvé un combattant vivant et dynamique, Lula, convaincu de ses raisons, désireux de rester en prison jusqu’à ce qu’il puisse partir en liberté. Et confiant que, tôt ou tard, la justice jouera le rôle qu’elle doit jouer.

Leonardo Padura, écrivain.

Curitiba, le 15 août 2019

Publicités
 

Une réponse à “Leonardo Padura a rendu visite à l’ancien président Lula da Silva en prison

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :