RSS

L’unique texte que je publierai aujourd’hui pour vous dire l’essentiel

11 Août

Aujourd’hui je dois discuter avec deux jeunes communistes qui prennent le train d’un département voisin pour cette rencontre. Jene  peux pas mettre le fait uniquement sur la parution dans cet été caniculaire de mes « mémoires » mais un certain nombre de jeunes gens prennent rendez-vous pour discuter, du parti, de ce qu’on peut en attendre mais aussi de la situation internationale et du rapprochement avec d’autres partis. C’est plutôt un effet conjugué de ce blog et de la conscience planétaire des situations auxquels ils sont confrontés.

Dans le même temps j’ai reçu d’amis algériens, ayant la double nationalité, la proposition de nous réunir dans un café deux fois par mois pour y parler du communisme, un café du quartier « arabe » de belzunce. Là encore je ne suis pas sure que mes interlocuteurs aient dépassé la préface mais ils ont besoin de cette confrontation publique et pensent qu’il suffira de parler pour que les habitués s’agglutinent. Ils sont en fait avides de discussion, de compréhension et pensent qu’il ne faut pas rester enfermés dans les sièges du PCF.

La plupart des librairies de Marseille ont désormais étalés « le temps retrouvé d’une communiste »; l’odeur du temps, Maupetit, la librairie du Mucem, jeanne Lafitte, la librairie des cinq avenues, Bonneveine et j’en passe… Glissons perfidement que le seul endroit où il sera interdit est l’université d’été du PCF dans les locaux de la faculté dont j’ai été enseignante et où j’ai créé l’UEC, les cellules du parti pendant des décennies. ma consolation ‘amère- est que je ne suis pas la seule des animateurs-fondateurs a être exclue du raout… Mais passons ces gens sont sordides et ridicules… ils sont tout sauf communistes.

En revanche des propositions de débat prennent forme, mais c’est à propos de ces débats que je vous écris aujourd’hui. J’ai un rêve modeste et fou. Rompre avec l’ordinaire, avec ces débats qui ont lieu avec des gens qui n’ont pas lu le livre et sont censés l’acheter à la sortie et qui parfois ne le liront même pas. J’en ai assez du monde des réseaux sociaux où personne ne lit ce qui est écrit mais où on place un post sans rapport avec ce qui est écrit, où on joue les trolls avec des selfies…  Quelquefois on me demande où je trouve le temps d’alimenter ce blog en textes de fond, je dois dire qu’avec le temps que certains perdent à s’envoyer n’importe quoi, des caricatures, des photos du chat et surtout de leur profil le plus avantaggeux, il y a le temps d’écrire la comédie humaine et quelques autres oeuvres monumentales. Et les piles de livres non lus s’entassent, cela fait partie du décérébrage.

Moi ce n’est pas ce dont j’ai envie. J’aimerais qu’il y ait des rencontres avec ceux qui l’ont lu et donc savent que je ne raconte pas seulement ma vie, mais que j’ai des analyses sur la crise vécue par le communisme et aussi sur les perspectives. C’est de cela qu’il m’importe de discuter.

J’ai envie de rencontrer des lecteurs qui ont vraiment lu le livre et pas seulement au meilleur des cas quelques pages, non pour parler de ma vie ou même de la leur mais bien du sens politique de ce que nous avons vécu, des clés non seulement pour le passé mais pour aujourd’hui et demain. Par exemple cette affirmation qui court tout au long de mon livre: nous avons tous perdu avec l’effondrement du communisme soviétique et européen, personne ne peut s’en réjouir et s’en faire une raison. Même le capital a perdu son facteur de régulation et il est apparu pour ce qu’il est, un mode de destruction des êtres humains et de l’environnement sans foi ni loi. Donc loin d’être le signe de sa victoire, la contrerévolution a été la marque de sa nocivité. Donc il ne s’agit pas de reconstituer un passé qui ne reviendra jamais, mais bien de percevoir à quel point l’urgence d’une alternative à ce capitalisme qui en termine avec la loi du profit, l’individualisme forcené est là.

Il y a bien d’autres affirmations, par exemple le fait que le communisme n’est pas seulement un parti qui doit poser la nécessité du socialisme, de la rupture avec le capitalisme autrement il n’a aucune raison d’être, mais une civilisation. Ce qui induit deux conséquences, l’une est qu’un parti communiste qui n’a pas de stratégie pour le socialisme n’a pas de raison d’être et un parti sans stratégie qui se joue à chaque élection dans le contexte d’éléctions largement contraintes par la bourgeoisie ne peut que perdre. L’autre est que parler de civilisation c’est poser la relation entre intellectuels, créateurs et classe laborieuse, la bonne et vieille alliance. le communisme a été la seule civilisation où l’on a pas traité les créateurs en courtisans, domestiques, mais où ils ont participé, non sans problèmes, d’ailleurs à la transformation sociale. Il faut repenser la notion d’avant-garde, un retour à Saint Simon opéré par Marx, bref c’est un grand chantier qu’il faut sortir de la niaiserie des plateaux de télévision.

Voilà j’ai envie de discuter avec vous, ceux qui auront le courage de lire plus de dix lignes d’un post et de dire des banalités gentilles mais qui ne correspondent à aucun effort de leur part. Parler d’université sans cette capacité de réflexion, de dialogue et de lecture me parait une escroquerie. J’attends beaucoup de l’Université d’automne de venissieux qui a cerné son objet : le socialisme et l’écologie et qui a fait appel à des pays comme la Chine, Cuba, la Russie et d’autres partis communistes européens pour confronter les expériences.

A bientôt chers lecteurs, camarades et amis

danielle Bleitrach

 
2 Commentaires

Publié par le août 11, 2019 dans COMPTE-RENDU de LIVRE

 

2 réponses à “L’unique texte que je publierai aujourd’hui pour vous dire l’essentiel

  1. Monika Karbowska

    août 13, 2019 at 1:34

    bravo, belle idée!!

     

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :