RSS

A écouter d’urgence : le véritable ennemi de la planète c’est la finance, démonstration…

05 Mai

 

Un insider, Gaël Giraud, ancien financier et aujourd’hui économiste en chef de l’Agence Française de Développement trahit les possédants, et dénonce le cynisme de ces derniers et leurs mépris absolu du reste de l’humanité.

COMBAT POUR LA FIN DU MOIS ET COMBAT CONTRE LA FIN DU MONDE ONT LES MEMES ENNEMIS….

CE SONT LES COMBATS DE TOUTE LA PLANETE, SANS DISTINCTION DE RACE, DE SEXE OU TOUT AUTRE, MAIS C’EST LE COMBAT CONTRE LES PILLARDS, LES SANGSUTES, CELUI DES COMMUNISTES ET DE TOUTES LES BONNES VOLONTES…

l’interview complet tel qu’on vient de me le transmettre:

Gaël Giraud est non seulement un économiste reconnu mais il appartient comme le pape à l’ordre des jésuites.

En 2015, Gaël Giraud devient, de façon très logique mais remarquable dans notre système et par là inattendue,  chef économiste de l’Agence française de développement (AFD) tout en enseignant à Paris I, à la Faculté des sciences économiques et de gestion de Strasbourg et à l’université de Hanoï !

Sa production scientifique est en effet impressionnante et s’accompagne en outre d’œuvres littéraires (Gaël Giraud est l’auteur d’une pièce de théâtre, Chemins vers la soif) ; deux de ses livres majeurs ont déjà fait l’objet de rééditions multiples : Vingt Propositions pour réformer le capitalisme, (co-dirigé avec Cécile Renouard ; 2009, Flammarion, 387 pages ; ce livre a été nominé pour le Prix du meilleur jeune économiste 2009 décerné par Le Monde et le Cercle des économistes ; un site a même été consacré à cet ouvrage par Flammarion et la société de formation en finance Bärchen) ; Illusion financière, 2012, Les Éditions de l’Atelier, 176 p.).

G. Giraud s’accommode fort bien de ce double visage des plus inattendus et P. Gaillardin le note si joliment que je ne résiste pas au plaisir de citer son propos: « Considéré comme l’un des économistes les plus doués de sa génération, le jeune prêtre [ G. Giraud ] est passé par les bidonvilles du Tchad et les salles de marché new-yorkaises, avant de rejoindre les Jésuites. […]

Gaël Giraud possède deux vestes bleu marine strictement identiques. À un détail près. Sur l’une d’entre elles est épinglée, discrète mais bien visible, une petite croix argentée. L’une est celle du jeune prêtre ordonné il y a moins d’un an, la seconde, celle du chercheur.

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le mai 5, 2019 dans POLITIQUE

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :