RSS

Nathalie Loiseau , un mauvais choix mais un révélateur

24 Avr

Partons du plus évident, de l’image, pour interpréter les raisons de cette erreur manifeste de casting

Ce qui est le plus frappant, le plus injuste aussi sans doute mais ce sont eux qui ont institué ces règles là, celle de l’apparence de la jeunesse, de la santé, de la sympathie, etc.;;est l’absence totale de charisme, l’incapacité dans laquelle le spectateur le moins prévenu se trouve de pouvoir s’identifier à cette personnalité arrogante et dénuée apparement d’empathie.  A ce stade là, celui des règles insitutuées par eux,  les traits chafouins et la parole neutre, la pensée manquant de vigueur deviennent alors  révélateurs d’un système de recrutement des élites sur le seul critère de leur appartenance à la bourgeoisie. Rien d’autre ne paraissant justifier une telle promotion.  Ce qui est toujours dangereux en France et aujourd’hui plus que hier mais bien moins que demain.

Un tel choix, peut-il signifier à quel point le pannel des candidats à conduire pareille liste à la vieille des municipales était malaisé? Surtout quand on dramatise cette élection pour proclamer « c’est moi ou le chaos! » Qui peut boir en madame Loiseau un recours devant les périls de l’heure… mais passons, ce sont leurs règles, pas les notres.

Dramatiser les élections européennes, fallait le faire! Alors que chacun retient ses baillements… Au lieu de tenter, malgré ce qu’est l’U, d’en faire l’occasion d’un débat sur le fond, un véritable exercice citoyen on crie au loup… Dans la seule élection à la proportionnelleque nous connaissions,   il faut au contraire exposer des principes, des propositions et l’élection peut être alors  un facteur de rassemblement, d’ouverture d’un dialogue, d’alliance pour des projets, à condition de bien cibler l’adversaire.  Même le grand diviseur qu’est Melénchon semble avoir  fini par le comprendre.

Donc un tel choix, celui d’une candidate sans prestige, sans charisme, pour prétendre dramatiser une élection a contrairo de toute réalité,   témoigne des limites de la confusion politicienne dans des temps de rebellion.

Les politiciens, ceux de l’apparence,  ont toujours intérêt  à suivre le conseil du grand Disraêli, « ne jamais se plaindre, ne jamais s’expliquer ». Le conseil est encore plus essentiel quand on prétend à une position de leader, traînant derrière soi un collectif qui se cherche et n’a plus comme tradition à laquelle se référer qu’une légitimité de classe et l’adhésion à une Europe que les masses ne peuvent plus sentir… Oui mais voilà,  la dame en question est inutilement bavarde, en vain,  non seulement  elle ment comme un arracheur de dent, elle ne sera ni la première ni la dernière, mais elle ne sait pas le faire.  Une technocrat qui n’a connu que les consensus de classe, aucune mise à l’épreuve, cela ne tanne pas le cuir.. Elle a tendance à geindre et insulter  en termes repris du ruisseau ou des coktails bourgeois « connerie, dégueulasse, etc… »

ce sont les risque s du métier madame dans les temps où les votres gouvernent. Personne ne vous a obligé à les prendre…

Pire encore, quand l’unique argument est: «  je suis le rempart contre l’extrême-droite et l’Europe que je défends est celle des vertus démocratiques face au populisme« , en attribuant bien sur le fascisme non à votre classe et aux gardes prétoriennes dont elle s’entoure face aux exigences légitimes d’un peuple spolié, mais à la supposée vulgarité de celui-ci. Alors même que votre biographie dévoilée   révèle vos sympathies. Quand on se dit : Loiseau- Le pen , bonnet blanc blanc bonnet. Quand vous devenez risible à force de dénoncer la violence des manifestants alors que se multiplient les éclopés, les morts mêmes de votre fait, on voit bien à quel point vous vous ressemblez, les fascistes prétendre toujours faire régner l’ordre face aux violences des exploités.

On pourrait comme un éditorialiste de BMTV plaider pour une « erreur de jeunesse » si vous n’en rajoutiez pas.

je n’ai aucune sympathie pour Eddy Plewnel et je l’ai toujours cru proche de Soros, mais quand on l’attaque du pinacle où vous vous croyez juché (un tabouret à côté du trône présidentiel) on ne raconte pas n’importe quoi. Il ne fut jamais maoiste (il en est certains à qui je conserve toute ma sympathie), mais trotskyste, comme vous un « antistalinien » convaincu et à ce titre l’anticommunisme pointe parfois le bout de son oreille mais vous ne pouvez pas l’accuser des crimes de Pol Pot, ni du « goulag », vos références pour justifier votre adhésion aux crimes etatsuniens et au néocolonialisme. Parce que là encore en reprenant Disraêli, avec les votres: un pays peut devenir indépendant sans en avoir fini avec le colonialisme.

Eddy Plewnel appartient au monde auquel vous vous êtes rallié après votre jeunesse aux sympathies fascistes, celui de la social démocratie… L’insulter et le traiter de communiste maosite pour en faire un fasciste montre simplement que vous êtes restée une femme d’extrême-droite, une petite bourgeoise enfant gâtée qui ne croit même pas à ce qu’elle prétend défendre à savoir l’indépendance de la presse. Là encore votre « libéralisme » c’est du pipeau… la presse que vous tolérez c’est celle qui prépare vos élections, réduit le champ des possibles, dénonce Assange parce qu’il n’est pas journaliste…

La seule vertu de vos comportements est de nous révéler combien l’alternative dans laquelle on prétend enfermer ces élections européennes est une hypocrisie, un mensonge, une duperie de nos concitoyens. Bon seulement le fascisme nait de vos politiques mais il est le dernier rempart de votre classe aux abois. Il est l’ultime justification de cos mépris, de vos arrogances, de vos égoïsmes et de votre lâcheté.

Loiseau Le Pen bonnet blanc-blanc bonnet

mais peut-être cette candidature n’est-elle pas aussi folle qu’elle n’y parait de la parti de ceux qui l’ont lancée, il s’agissait à la fois de dramatiser l' »enjeu européen » et dans le même temps nous éloigner du vote, cet attrappe nigaud entre « libéraux » qui n’en sont que pour leur passion libertaire pour le libre marché et faux nationalistes tout aussi libéraux, ce scrutin ne nous concernerait pas, il ne déboucherait sur rien… Toutes les apparences de la justesse d’un tel raisonnement sont là y compris avec une madame Loiseau et son combat contre le facho de service, mais je pense au contraire que l’urgence est de faire naître une perspective politique qui s’inscrive en faux contre ces gens-là, une autre conception de la politique, un vrai débat citoyen correspondant à l’ampleur des luttes de notre peuple…

Moi je vote pour la liste communiste dirigée par ian Brossat, parce qu’elle est représentative de notre peuple et n’a pas besoin au contraire de se montrer vulgaire pour défendre les ouvriers, les employés, les cols bleus, les blouses blanches, les stylos rouges et même les gilets jaunes, sous le drapeau rouge, celui du sang de l’ouvrier et le bleu blanc rouge qui au peuple donne le vertige, celui de toutes les couleurs de l’arc en ciel de la paix et de l’emancipation humaine. Là où chaque individu trouve dans le collectif de quoi rendre sa vie passionnante par le partage et le combat juste.

Il y a parfois des miracles, la une de l’humanité de ce matin montre à quel point les choses peuvent changer, puisque qu’elle parle des communistes, des luttes ouvrières (fonderie du Poitou), de la question des salaires  et même cerise sur le gateau  d’un cinéaste- documentariste auquel je voue une grande admiration pour le regard qu’il a su porter sur les institutions et sur l’humanité elle-même Frederick Wismann. Tout cela est l’exact contraire de ce qui est le fond de commerce des Loiseau-Le pen.

Danielle Bleitrach

L’image contient peut-être : 7 personnes, personnes souriantes, personnes debout et texte

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le avril 24, 2019 dans actualités, POLITIQUE

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :