RSS

Le secrétaire national du PCF Fabien Roussel était aujourd’hui au Printemps de Bourges

18 Avr
il a donné quelques précisions utiles sur les conséquences du vote aux européennes… (note de danielle Bleitrach)
Le secrétaire national du PCF Fabien Roussel était aujourd'hui au Printemps de Bourges

Delphine Piètu, Fabien Roussel et Jean-Michel Guérineau dans les allées du festival.

Le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, était aujourd’hui en visite sur le Printemps de Bourges à la rencontre des acteurs du festival, des syndicats et des militants.

La tradition fut respectée, aujourd’hui, avec la visite du secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, sur le Printemps de Bourges.

Cela fait en effet des années que pour chaque édition, les secrétaires nationaux communistes viennent se promener dans les allées du festival à la rencontre des festivaliers et des militants PCF du Cher. C’était en plus une première pour Fabien Roussel (également député du Nord) qui n’était jamais venu sur le Printemps de Bourges. Une belle découverte visiblement pour celui qui se dit « spécialiste des festivals du Nord », et tout particulièrement d’un festival d’accordéons qu’il a longtemps présidé.

Déambulation dans les allées du Printemps donc ponctuée d’une rencontre avec les responsables du festival en compagnie de Delphine Piétu (candidate sur la liste européenne), Magali Bessard (conseillère municipale de Bourges) et Jean-Michel Guérineau (secrétaire départemental du Cher). Direction ensuite le siège de la fédération à Bourges où Fabien Roussel avait souhaité une rencontre avec plusieurs syndicats départementaux. L’occasion de « prendre le pouls » des revendications syndicales et d’écouter leurs doléances.

Contre l’abstention

Mais c’est aux militants communistes que Fabien Roussel a réservé un discours offensif à la fois sur la politique du président Macron et surtout sur les prochaines échéances Européennes. Fabien Roussel veut que les citoyens se saisissent de cette élection « pour envoyer un message clair à Emmanuel Macron » et « dénoncer sa politique ultra-libérale en faveur des plus riches ». Il se bat également, avec tout autant de force, sur « le réflexe de s’abstenir au premier tour pour ensuite voter contre le Front national ». Fabien Roussel ne veut pas entendre cet argument de l’abstention. « Les élections Européennes sont un scrutin à un seul tour et il n’y aura donc pas d’autres chances de dénoncer la politique française ».

Le mode de scrutin accorde un député et plus suivant les résultats, aux listes dépassant les 5 %. « Si vous votez pour un parti proche des 8 % et qu’il progresse d’un point, il n’aura qu’un seul député en plus, tandis que si la liste PCF conduite par Ian Brossard atteint les 5 %, cela voudra dire quatre députés pour nous… » CQFD.

Le temps de la campagne s’écourte, les élections sont le 26 mai prochain, et Fabien Roussel exhorte les militants à convaincre ceux qui ne comptaient pas voter.

Frank Simon

Publicités
 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :