RSS

je suis épuisée… mais je ne vous oublie pas…

11 Mar

A LA SUITE DE COUPS DE TELEPHONE D’AMIS ALARMES PAR LA TONALITE DE MON TEXTE, JE PRECISE QUE JE NE SUIS PAS MOURANTE, MAIS REALISTE: j’ak 81 ans, je n’ai plus la même force physique, l’écriture est un acte physique qui m’a épuisée et je dois hélas limiter les voyages. Je suis d’une famille de centenaires mais il est clait que même en vivant 100ans, il me reste peu de temps pour accomplir tout ce que je voudrais faire, y compris un voyahe en algérie.

 

voilà j’ai travaillé jusqu’à épuisement de 3 heures du matin au soir pour écrire mes mémoires, enfin la première partie, celle qui traite de mes origines et de ma vie jusqu’en 1994, mes responsabilités politiques et ce que tout cela m’inspire par rapport aux tâches d’aujourd’hui.

Quand je sors j’ai la tête qui tourne, le travail intellectuel m’a toujours fait cet effet-là. je disais souvent à mes étudiants: tant que vous ne sentez pas la colonne vertébrale dans votre bulbe rachidien, vous ne savez rien du travail intellectuel. On imagine souvent l’intellectuel comme quelqu’un qui échange dans un milieu convivial, il existe des moments de ce type mais ils sont rares. Le travail intellectuel, l’écriture exige une grande solitude qui prend parfois des aspects angoissants et dépressifs. Les « mémoires » vous confrontent encore plus à cette solitude puisque un grand nombre de ceux que vous faites revivre ont disparu, soit qu’ils soient morts, soit que vous les ayez perdus. Vous rêvez de rompre cette solitude, comme je l’ai toujours fait dans mes autres livres, le dialogue est une manière de jouer avec les nécessités de l’écriture. mais là c’est impossible.

Il y a encore avec cet épuisement physique, la tête qui me tourne quand je m’arrache à l’écriture, qui m’annonce que le temps m »est compté. Je dois vite très vite aborder le deuxième volume celui de mon engagement intertionaliste. Il débutera par l’Algérie et l’actualité est là. Ces derniers jours, je n’ai pensé qu’à ce pays aimé. Comme nous tous je me félicite de ce qui s’y passe mais je m’inquiète aussi. Ne sommes-nous pas devant une nouvelle Syrie.

Il me reste un chapitre à écrire qui cloturera ce premier volume, la rencontere avec Boris Ponomarev au kremlin. Je ne me souviens plus de sa date exacte, il faut que je la retrouve. Et le premier volume sera terminé en s’ouvrant sur le monde.

Il me reste peu de temps. Je n’irai pas en Hongrie le 22 mars, j’ai déjà mon billet, mais je n’ai pas la force dans l’état où m’a laissé cette écriture et avec tout ce qu’il me reste à accomplir. Si je dois me déplacer ce sera l’Algérie mon ultime voyage. je n’aurai pas la force comme cela serait nécessaire de retourner à Cuba, il m’est impossible d’écrire sans ménager mes forces physiques.

Ceci vous explique que j’ai un peu abandonné ce blog. marianne avec qui je demeure en contact pratiquement tous les jours prépare un voyage par le transibérien jusqu’à Pékin. Nous sommes toutes les deux dans nos échanges convaincus de la nécessité d’un travail collectif sur la manière dont les communistes de par le monde pensent la situation actuelle.

Nous allons continuer à provoquer cette réflexion, c’est aussi la raison pour laquelle mes dernières forces doivent être consacrées à ce deuxième volume.

amitiés à vous tous chers lecteurs de ce blog.

Danielle bleitrach

Publicités
 
4 Commentaires

Publié par le mars 11, 2019 dans mon journal

 

4 réponses à “je suis épuisée… mais je ne vous oublie pas…

  1. T-PHOTOGRAPHE

    mars 11, 2019 at 5:52

    Bonjour, je suis vos publications depuis peu et, comme vous parlez de Cuba, je me permets de vous dire que justement il était urgent pour moi d’y aller avant que l’ouverture vers les Etats-Unis ne pourrisse une culture communiste qui fut longtemps une référence. Mais peut-être pourriez vous me donner quelques conseils, quelques pistes à suivre pour un journal de voyage sur l’histoire du communisme dans ce pays marqué par le blocus du géant capitaliste.

     
  2. Dietzgen

    mars 11, 2019 at 5:17

    Courage, camarade, c’est toujours un plaisir et un privilège de vous lire. Vous avez une force à pousser ce travail intellectuel qui est peu commun, quel que soit l’âge. Merci pour vos oeuvres, vos textes, votre vie.

     
  3. Frank

    mars 12, 2019 at 5:58

    Bonjour Chère Danielle;
    Prend soin de toi , avant tout .
    Le reste est accessoire.
    bises
    jg

     
  4. Frank

    mars 18, 2019 at 11:26

    Bonjour Danielle,
    Bonne continuation avec cette info lue sur L’édition des abonnés de Libé:
    Européennes : Roussel (PCF) s’inspire des discours de Georges Marchais de 1979
    «Chez Pol».
    Pour bien préparer la campagne des européennes où le PCF présente sa propre liste, Fabien Roussel a relu les discours prononcés par son illustre prédécesseur Georges Marchais pour le même scrutin en 1979. «C’est incroyable de lucidité et d’actualité. Il dénonçait déjà les traités. Il disait : ‘Ça engendre le chômage, ça va favoriser la montée de l’extrême droite et ça va tuer notre industrie’», explique le patron des communistes. Une manière aussi de vanter la «constance» et la «cohérence» du PCF sur les sujets européens. Il souligne que c’est «le seul parti de gauche qui a toujours voté contre tous les traités», à la différence des socialistes et même de Jean-Luc Mélenchon, qui a depuis reconnu son erreur d’avoir voté le traité de Maastricht. Suffisant pour s’attirer les faveurs des électeurs de gauche qui auront l’embarras du choix entre plusieurs listes ? «Ils peuvent nous faire confiance, on n’a jamais trahi», fait valoir Fabien Roussel.
    (extrait de Chez Pol, notre newsletter politique quotidienne réservée aux abonnés)

     

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :