RSS

Lu sur le blog de nicolas Maury… je partage et j’ajoute

15 Jan

Les militant.e.s communistes ont vendu un numéro de l’Humanité Dimanche (celui du 3 janvier) dont une double page porte à réflexion. Comment se fait-il que l’Humanité Dimanche donne la parole aux putschistes d’EuroMaïdan et à un partisan de l’oligarque Ioulia Timochenko ?

Il fallait oser et bien l’Humanité Dimanche l’a fait.

Lorsque j’ai lu l’Humanité Dimanche du 3 janvier, j’ai eu une pensée pour les victimes du putsch fasciste d’EuroMaïdan, que l’HD qualifie de « manifestations citoyennes ».

Une pensée pour celles et ceux qui se sont fait assassiner à la Maison des syndicats à Odessa, à Vadim notre camarade du Komsomol brûlé vif par ces gentils révolutionnaires attendris par les valeurs européennes. Et enfin une pensée aux victimes de la guerre qui ravage le Donbass et à ses bataillons néonazis (Azov) qui chassent les communistes.

Cette belle Ukraine qui a interdit le Parti Communiste, son idéologie et pourchasse les militant.e.s communistes.

Et pour sombrer encore plus dans ce crépuscule du journalisme, l’invité Andreï Kourkov (qui est un acteur et partisan du putsch) fait l’apologie de l’oligarque Ioulia Timochenko, qualifiée de « véritable alternative ». Alternative à quoi ? Celle qui louait le massacre d’Odessa par ces mots « Je veux dire un grand merci à tous ceux qui, hier, ont combattu pour la défense d’Odessa et de l’Ukraine » serait une alternative ? Celle dont le parti permet de recycler des néonazis et des banderistes ?

Que l’Humanité ne vienne pas me demander un quelconque euro.

 

Je partage totalement ce qu’écrit Nicolas Maury sur son blog, et ce n’est pas le seul exemple, que dire du compte-rendu immonde je pèse mes mots d’un livre sur le Che qui accuse Fidel Castro d’avoir fait tuer Camille Cienfugos, un torchon alors que sont encore et toujours interdits les gens comme moi. C’est tout un contexte y compris celui de la formation des militants tenus par les mêmes et il n’y a pas que le parti, la pieuvre du contrôle s’étend, alors qu’un scandale vient d’éclater sur ce que certains osent à la CGT face à quelqu’un comme Annie Lacroix Riz.

C’est tout un monde non communiste ou vendu ou les deux, qui s’est emparé des postes clés, qui tient notre presse et qui n’a plus rien de communiste. Mais j’irai plus loin, est-ce que Fabien Roussel a les moyens d’imposer la politique votée par les communistes? Si comme on peut le soupçonner au vu de ce qui est- publié, censuré, on peut alors considérer qu’en l’état ce congrès est une escroquerie. Ceux qui continuent à « tenir l’appareil du parti », sa presse en totalité et quelques grosses fédérations comme la mienne celle des Bouches du Rhône sont prêts à tout. Mon département a en effet  envoyé au Comité National, par pure tricherie en ne respectant pas le vote des adhérents (38% pour le manifeste, 0% au Conseil National), des soutiens à Pierre Laurent contre la nouvelle politique. Il semble que jusqu’à ces derniers jours Fabien Roussel n’avait même pas de bureau et toujours pas de secrétariat pour l’aider à préparer ses débats. Le siège du PCF, la presse tout est aux mains des mêmes et le vote des communistes est bafoué, ce n’est pas un hasard si pareils articles paraissent dans l’humanité. L’Europe, les fondations allemandes déversent un fric pas possible pour que la politique anti-communiste que souhaitent les maîtres de l’OTAN et du libéralisme. Cela touche les syndicats mais aussi les directions politiques que l’on invite à faire du tourisme de luxe à condition qu’ils suivent ce que veut l’UE.

Tant que ces conditions existeront les communistes pourront exiger une autre politique, il n’en sera rien, si on ajoute à cela l’incompétence manifeste de certains capables d’aller faire la cour à un Rafael Gluksman qui s’est illustré dans son soutien bien financé aux oligarques de Géorgie et d’Ukraine, nous avons la totale.

Personnellement je refuse de considérer qu’il y a une nouvelle équipe à la direction du parti, il y a un leurre que l’on va rapidement déconsidérer pour continuer la politique qui n’est que celle dictée par l’UE et dont l’objectif reste la liquidation du parti. La seule question est est-ce que les communistes vont laisser faire. En ce qui me concerne je reste au Parti parce qu’il ne leur appartient pas, mais je refuse de cautionner cette escroquerie et je ne participe plus à aucune réunion, ni activité du parti. Je ne serai pas accusée de tendance par ceux qui aujourd’hui imposent la leur en violation de toute démocratie.

 

Danielle Bleitrach

 

 
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :