RSS

Vyacheslav Tetekin: les événements en Inde sont le précurseur de bouleversements majeurs dans le monde entier, y compris en Russie

11 Jan

C’est ce que je vous disais : les Russes sont convaincus que la Révolution va arriver et les événements en Inde et en France les ont convaincu du caractère incontournable de cette révolution, ils espèrent simplement que maintenant ils ne sont pas les moujiks de 1917 et qu’ils pourront maitriser. Je ne serai pas aussi « optimistes » qu’eux, comme je l’expliquais dans un autre article, le véritable problème est l’absence d’objectifs. Le socialisme parait plus évident pour les Russes que d’autres peuples, mais il est vrai que l’Inde peut surpendre (note de Danielle Bleitrach)

11 janvier 2019 13h30 – le parti communiste

Vyacheslav Tetekin: les événements en Inde sont le précurseur de bouleversements majeurs dans le monde entier, y compris en Russie

Vyacheslav Tetekin

Ceux qui pensent que «tout est calme» en Russie courent de grands risques. Les manifestations en Inde sont directement liées aux problèmes mondiaux et non à la situation dans un seul pays.

11-01-2019

par V.N. Tetiokine, conseiller politique en chef auprès du président du comité central du parti communiste

https://kprf.ru/party-live/opinion/181704.html

 

La crise globale du capitalisme, dont tout le monde dit qu’elle n’arrive toujours pas, néanmoins, se prépare. Ce n’est pas sans raison que Marx, après avoir analysé l’essence du capitalisme, est venu à la réflexion sur l’impasse de cette voie au XIXe siècle. Il faut dire que Marx était un théoricien non pas du socialisme, mais du capitalisme, et Marx a utilisé le terme «socialisme» dans le sens où une formation complètement différente doit inévitablement remplacer le capitalisme – c’est la chose la plus importante. Et c’est exactement ce qui se passe maintenant sous nos yeux. Il y a quelque temps, le monde occidental a brusquement adopté une politique sociale visant à améliorer la vie des travailleurs et travailleuses, précisément sous l’influence de la Grande Révolution socialiste d’octobre. Lorsqu’un coup d’État contre-révolutionnaire a eu lieu en Russie en 1991, l’Occident a pensé que cet exemple brillant d’un ordre social différent avait disparu. Et il n’est plus nécessaire de se préoccuper des peuples et d’assurer le bien-être de la société bourgeoise occidentale – d’où les manifestations très puissantes en France. Et maintenant en Inde.

 

L’Inde est un exemple très important de résistance, car les forces de droite y sont maintenant au pouvoir. Le gouvernement du Congrès national indien avait adopté une politique plus raisonnable. Le gouvernement de droite poursuit actuellement une politique de « resserrement des vis » et a donc suscité une vive réaction sociale. Les idées de résistance à l’Inde sont très fortes, il y a deux partis communistes, ils sont très populaires et sont constamment représentés au parlement. L’Inde est un pays où les communistes jouent un rôle très important, les idées de justice sociale y sont très fortes, ce qui explique le grand mouvement de protestation, inattendu pour beaucoup.

 

Maintenant, l’Inde n’est plus le pays patriarcal qui est resté dans la culture et la mémoire de la période coloniale. Ce n’est pas la même Inde, fragmentée, pillée par les Britanniques, un pays avec une histoire brisée. Bien que la prospérité de l’Angleterre soit encore largement assurée grâce à la « perle » de la couronne britannique et à d’autres colonies « aspirées ». Au fil des années de liberté, l’Inde est devenue un État très puissant et industrialisé, on ne peut ignorer que la république est capable de produire les équipements les plus modernes. Et cette image d’Epinal des Indiens en tant que nation qui, dans leur long sari, labourent avec des charrues en bois tirées par des bœufs, est devenue obsolète depuis au moins 50 ans.

 

Même dans le domaine de la technologie informatique, les Indiens arrivent en tête des fabricants, ils sont également bien placés dans le domaine de l’ingénierie, ils n’achètent plus nos équipements militaires dans des quantités telles qu’ils les achètaient depuis plusieurs décennies.

 

Les Indiens arrivent à l’avant-garde de la science et de la technologie, et logiquement, la classe ouvrière s’y développe, une classe ouvrière moderne, organisée, hautement éduquée, hautement politisée – d’où les drapeaux rouges lors des manifestations, une longue tradition de lutte du Parti communiste. L’Inde est le précurseur de bouleversements majeurs dans le monde entier.

 

Ici, je voudrais attirer votre attention aux événements en France – ce sont des épisodes liés. Beaucoup ont dit qu’après le 25 décembre, les troubles se résorberaient et que le gouvernement bourgeois gagnerait encore – rien de la sorte. Regardez ce qui s’est passé samedi dernier à Paris et dans d’autres villes de France – un déchaînement encore plus important après une certaine accalmie. Partout dans le monde, il y a une lutte pour le rétablissement de la justice sociale et contre le dur pillage de la bourgeoisie, imposé au monde par le capitalisme.

 

C’est un signe que quelque chose dans le monde va radicalement changer. En outre, la plupart des économistes du monde entier affirment que l’économie entre dans une longue période de ralentissement et de récession et il est tout à fait naturel que l’ordre du jour social se réchauffe, car les capitalistes essaient toujours de transférer le fardeau de l’échec à l’homme du commun, lequel n’est pas prêt à l’accepter. De là, nous assistons aux plus fortes poussées de résistance sociale, à la fois en Asie et en Europe. Je suis convaincu que ce processus affectera inévitablement, tôt ou tard, la Russie.

 

En Russie maintenant, malgré le fait que nous n’ayons pas de telles manifestations de masse, la situation n’est pas aussi calme que le voudraient les autorités. Je reviens toujours à la même idée du philosophe, homme politique et diplomate du milieu du XIXe siècle, NikolaiDanilevsky, qui, après avoir étudié avec soin le comportement de la société en Russie et en Occident, est parvenu à une conclusion très intéressante: en Occident, le rapprochement d’importants changements sociaux est annoncé bien en avance dans certains bouleversements sociaux: manifestations, défilés, piquets et grèves. C’est exactement ce qui se passe en France.

 

En Russie, le mûrissement des changements sociaux majeurs échappe au regard extérieur. C’est avant tout une accumulation de mécontentement avec un refus de l’ordre existant dans l’âme des gens. À un certain stade, la quantité de mécontentement et de désaccord se transforme radicalement en une nouvelle qualité – c’était le cas en février 1917, en octobre 1917, et nous devons le reconnaître à regret, mais cela s’est également passé en août 1991. Même aujourd’hui, le gouvernement est fermement convaincu de sa solidité et demain, il sera déjà dépassé, ce sont des choses qui se produisent. Ceux qui se rassurent en pensant que «tout est calme» en Russie courent de grands risques – l’accumulation de mécontentement, le ressentiment dans l’âme des gens est très puissant, la seule question est de savoir quand ces changements fondamentaux se produiront.

 

Non, ce ne sera pas « une révolte russe, insensée et sans pitié », la Russie a beaucoup changé en 100 ans. C’est maintenant un pays éduqué dans lequel il y a beaucoup de politiciens talentueux, des gens capables de prendre des responsabilités, en ce sens, ce n’est pas une explosion spontanée, un « Maidan » qui nous guette. Nous avons une culture politique différente, une mentalité différente, mais traditionnellement tout se passera vite, c’est le caractère de notre peuple et ce sera efficace. Selon les sentiments de nombreux experts, pas seulement des experts de gauche, des transformations sociales majeures sont à venir. Et s’approchent rapidement. Et notre gouvernement, dans cette situation, coupe la branche sur laquelle il est assis.

 

Jusqu’à la dernière minute, le pouvoir tsariste en Russie était sûr de son onction divine et de sa pérennité, il ne prêtait pas attention au mécontentement grandissant du peuple et, par conséquent, le coup d’Etat de février, qui a balayé en un instant un règne de 300 ans de la Maison Romanov, fut une surprise totale pour certains, alors qu’il était assez prévisible. Maintenant, nous avons assez d’expérience pour voir les signes d’une situation révolutionnaire croissante.

Traduit par Marianne Dunlop pour Histoire et Société

 

 

 

 

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :