RSS

Ne pas courir derrière Mélenchon avec un cierge ou un bâton…

17 Déc

Résultat de recherche d'images pour "Melenchon et edouard philippe"

 

A l’inverse de certains qui aujourd’hui limitent leurs analyses politiques à l’illustration de leur haine pour Mélenchon, je ne suis pas particulièrement passionnée par lui, ni en bien, ni en mal. Pour moi il a toujours été le disciple de Mitterrand, un lambertiste c’est-à-dire ce qui ce fait de mieux chez les trotskistes d’anticommuniste. Il a poursuivi sa carrière avec Fabius également orfèvre en la matière, je n’ai jamais compris que le PCF en fasse son candidat à la présidentielle, crée une organisation dont il deviendrait le maître à la suite de cette élection et enfin alors qu’il avait dévoilé le mépris dans lequel il nous tenait que nous en faisions encore notre candidat à la présidentielle. J’ai dénoncé la manière dont Marie-Georges Buffet et les siens nous ont livrés pieds et poings liés à un politicien avec un tel profil, en utilisant des groupuscules non communistes pour faire fi de la volonté des communistes, ce qui a été poursuivi par Pierre Laurent quand il a refusé de tenir compte de la position de la conférence des secrétaires de sections et à  selon son habitude, joué le légitimisme de sa personne pour nous envoyer dans cette voie sans issue.

Le Manifeste a été un sursaut, un cri de refus de ces erreurs stratégiques. Poursuivre dans le choix de l’aliénation est persévérer d’une manière diabolique. En faisant de Mélenchon l’horizon indépassable de notre politique.

Mon diagnostic ne m’a jamais empêchée d’apprécier certaines de ses prises de position en particulier au niveau international, à propos de Cuba et du Venezuela il a montré un courage politique qui a manqué aux directions du parti qui se sont succédées, toujours Marie-Georges buffet et Pierre Laurent. Il a dans ce domaine des compétences et un engagement qui leur manque.

Ce que je lui reproche n’est pas d’être un social démocrate digne de ses parrains qu’il n’a jamais renié mais d’en poursuivre l’œuvre: réduire à néant le PCF, Je dois d’abord le reprocher à ceux qui l’ont fait roi et ont soumis le PCF à ses foucades et à son anti-communisme. Mais ce reproche il en a sa part qui le décrédibilise, comme disait Sartre, tout anticommuniste est un chien. Critiquer telle ou telle position, action du parti communiste est sain, normal, mais faire de sa disparition, de sa perte de possibilité d’action son objectif c’est sur le fond montrer à quel camp on appartient quoiqu’on en dise. Celui qui se donne comme tâche prioritaire de réduire le parti est de fait l’allié du capital. Il faut le combattre et le dénoncer pour ce rôle, pour la manière dont de ce fait il dupe ceux qu’il prétend représenter. Sa vanité parfois puérile montre assez ce qu’on peut en attendre. Ce n’est pas ce que j’attends d’un responsable politique dont le modèle demeure pour moi quelqu’un comme Ambroise Croizat, résistant, ouvrier sorti de l’école à 14 ans et ayant acquis une compétence qui a fait de lui l’homme qui a créé la sécurité sociale et est mort à la tâche à 50ans. Le PCF et ses dirigeants doivent ressembler à cet homme et pas songer à leur ego.

A ce titre je salue l’attitude de la direction actuelle du PCF qui se fait respecter, ce qui ne l’empêche pas d’accepter l’unité dans des circonstances précises et bien délimitées.

Mais aujourd’hui, il y a ceux qui conseillent au PCF de faire alliance avec ceux qui sur l’Europe ont le même programme que Macron, à savoir le PS, l’inénarrable Glucksman et Hamon, tout ça pour faire la nique à Mélenchon, cela prouve à quel point sous le prétexte de la colère on lui est soumis, dérisoire et bien digne de ceux qui ne cessent de se faire piéger parce qu’il confondent poussée d’adrénaline et politique, parce qu’ils font de la politique comme un jeu et oublient ceux qu’ils doivent servir; ils sont soumis de toute part à la social démocratie. C’est contraire à l’espérance du manifeste.

Autre exemple, dans l’actualité, le référendum d’initiative populaire. Mélenchon a raison de dire que cela fait partie de son programme. Il l’a emprunté au Venezuela de Chavez. C’est l’aspect le plus respectable de Mélenchon que cet engagement et personnellement, si je m’en réfère au Venezuela,  je ne puis qu’adhérer à une telle mesure qui permettrait peut-être le rétablissement- de l’ISF et d’une fiscalité plus juste. En tous les cas elle a été un des boucliers du Venezuela révolutionnaire en donnant la parole aux opprimés, qui encore aujourd’hui refusent de céder devant les diktats des USA et de l’oligarchie comme aux avis de l’Europe et de Macron sur le régime qui leur conviendrait. Cependant que ce soit au Venezuela révolutionnaire qu’a été utilisé ce moyen institutionnel ne doit pas nous faire oublier le fond des revendications des gilets jaunes, le pouvoir d’achat, l’ISF, le SMIC au profit de ce qui peut être dans notre contexte une entourloupe de plus. Là encore Mélenchon n’est ni un oracle ni un repoussoir. Ce qui compte là encore c’est l’intérêt du mouvement, des pauvres gens qui n’en peuvent plus et ce qu’ils attendent des communistes, c’est un combat à leurs côtés, pas pour se faire mousser comme on dit naïvement.

Personnellement je refuse de courir derrière Melenchon avec un cierge ou avec un bâton, je ne me détermine pas par rapport à lui mais par rapport à la politique que je veux défendre, en particulier pour le monde du travail et les couches populaires.

Danielle Bleitrach

 
1 commentaire

Publié par le décembre 17, 2018 dans POLITIQUE

 

Une réponse à “Ne pas courir derrière Mélenchon avec un cierge ou un bâton…

  1. CCCP-Trégor

    décembre 18, 2018 at 6:21

    Je partage totalement la conclusion :  » Je ne me détermine pas par rapport à lui (JLM) mais par rapport à la politique que je veux défendre, en particulier pour le monde du travail et les couches populaires. « .
    Un bémol : le RIC n’est pas forcément un progrès de la démocratie. En France les référendums ont toujours eu un côté plébiscites. Tout dépend de ce qu’on met derrière.

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :