RSS

« Bientôt Novossibirsk parlera français »: nouvelles manifestations contre la « réforme » des retraites

14 Déc

Lors de la Fête de la Constitution de la Fédération de Russie, le peuple de Novossibirsk a participé à la journée nationale de protestation contre la « réforme » des retraites. Selon les communistes et leurs partisans, le fait de relever l’âge de la retraite aggrave la situation des Russes, ce qui, d’après la Constitution du pays, ne devrait pas se produire. Dans la troisième grande ville du pays, qui se caractérise par un haut niveau culturel et scientifique et qui est dirigé par les communistes, nous avions déjà noté l’existence d’une reproduction de la fête de l’Humanité, voici que la lutte contre la réforme des retraites fait référence aux gilets jaunes et aux révolutionnaires français dont les bolcheviques se sont toujours affirmé les descendants, qu’il s’agisse de la Révolution française ou de la Commune de Paris, la France a toujours été pour eux l’élément déclencheur de la contestation sociale. Ce mouvement russe qui prend de plus en plus d’ampleur mérite d’être étudié. (traduction de Marianne Dunlop et note de Danielle Bleitrach)

 

Service de presse du Comité régional du parti communiste de Novossibirsk

12-12-2018

https://kprf.ru/actions/kprf/181071.html

 

En plein centre de Novossibirsk, sur la place du Premier Mai, les habitants de la ville se sont rassemblés pour manifester leur désaccord avec la politique du gouvernement russe, qui ne respecte pas la Constitution en vigueur de la Fédération de Russie.

Le deuxième secrétaire du comité régional du Parti communiste de la Fédération de Russie, Renat Suleymanov, a rappelé que selon la Constitution, la Russie est un État social, ce qui n’a pas empêché que soient prises des mesures antisociales comme la réforme des retraites, l’augmentation de la TVA, de nouvelles taxes sur les travailleurs indépendants, la hausse des prix de l’essence etc.

Il a également rappelé que récemment, à l’initiative de la faction du Parti communiste, les députés de la Douma d’Etat (à l’exception des membres de «ER» – Russie Unie) ont présenté une demande à la Cour constitutionnelle en vue d’abroger la loi sur le relèvement de l’âge de la retraite. Dans l’appel, les auteurs font valoir qu’aucun acte législatif ne peut aggraver la situation actuelle des citoyens et que la « réforme » des retraites met fin au principe fondamental du pays.

 

– Les sentiments de protestation continuent à monter, car la situation sociale de la majorité de la population ne cesse de se dégrader. Les revenus réels ont récemment diminué de 12%. Toutes ces actions du gouvernement russe ont des conséquences – cela se reflète dans les récentes élections. « Russie unie » a été défaite dans plusieurs régions et leur cote est tombée à 31% – ce sont toutes les conséquences de la politique antisociale. Les gens vont continuer à se battre pour leurs droits, et nous continuerons à les aider dans ce domaine, a déclaré Renat Suleymanov.

 

Comme l’a dit Andreï Jirnov, député de l’Assemblée législative, il y a douze ans, les communistes de Novossibirsk avaient publié le Livre blanc de la Constitution, dans lequel étaient soulignés les articles de la loi fondamentale existante du pays.

 

« Les autorités disent que les manifestants ne respectent pas les exigences constitutionnelles, mais les autorités elles-mêmes ne les respectent pas », a noté le communiste. – Lorsque la Constitution a été adoptée, elle posait déjà des questions sur un modèle super-présidentiel, sur le fait que de nombreux droits des citoyens ne sont pas garantis. Aujourd’hui, c’est le malheur de notre État russe actuel et la douleur de la société russe.

 

Le meeting de Novossibirsk rassemblait des gens de différents âges, ceux qui devront supporter les conséquences désastreuses de la « réforme » des retraites et ceux qui ne sont touchés qu’indirectement – les retraités.

 

« Je suis un retraité, et je rendrais volontiers à Poutine le millier de roubles qu’on nous a « ajouté » à notre retraite, si seulement la jeune génération pouvait bénéficier des mêmes droits que nous », s’est indigné Vladimir Lebedev de Novossibirsk.

 

Des manifestants étaient venus avec des affiches en français. Dans la foule, on pouvait entendre des cris: «Bientôt Novossibirsk parlera français!». Selon le député du conseil municipal Sergei Sukhorukov, les événements en France devraient être un signe pour les autorités russes: « Ne serrez pas autant les boulons, car les Russes sont lents au démarrage, mais après on ne les arrête plus ».

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :