RSS

LA MIRACULEE ET L’EXPERIENCE LIMITE DE CE CONGRES

15 Sep

Résultat de recherche d'images pour "Bela Balazs"

Pendant mes chers camarades que vous vous ressourciez à cette magnifique fête de l’humanité, dont par parenthèse les médias ne parlent toujours pas mais dont vos photos sont éloquantes, moi je vivais une expérience limite qui prouve que le parti est une « éternelle jeunesse ».

Grace au texte ‘incroyable » de la base 2, (on se croirait devant une délire de Michal Roccard),j’ai découvert que j’étais en pleine forme, l’indignation m’a soulevée au-dessus de mon infirmité.

la seule vraie question est: mais diable pourquoi encore revendiquer le titre de communiste ? Pour qui connaît un peu  Marx, ce texte qui le cite toujours flanqué de jaurès d’ailleurs est un assez bon résumé de toutes les errances qu’il a combattu toute sa vie… je ne parlerai ni de lénine, ni des autres théoriciens du marxisme…

ce vendredi soir ma cellule planchait sur ce texte à partir de 17h30 dans le local de la rue Pautrier..

Vers 20 heures,  ayant atteint un seuil de saturation devant la méconnaissance et l’incurie intellectuelle dont ce texte faisait preuve tant sur la société française, sur le marxisme que sur la connaissance de la planète, j’ai fini  après trois heures de discussion parfaitement onirique sur le sujet par partir sans attendre que l’on me raccompagne. Et secouée par l’indignation de voir des communistes capables de considérer avec sérieux ce galimatias, j’ai marché  longtemps dans un quartier hérissé de colines, et dont les montées me faisaient craindre  de ne pouvoir les franchir. Et je me suis découverte capable d’avancer d’un pas alerte de randonneur. En répétant: « Mais ce n’est pas possible que le pCF en soit là! » je ne m’apercevais pas que je galopais.

Que les rédacteurs de la base 2 soient bénis pour m’avoir rendu ma vélocité et mon goût du travail intellectuel.

Mais pourquoi en arriver à de telles extrêmités, pourquoi faut-il à ce point dénaturer le marxisme? Pourquoi faut-il diffamer toutes les expériences socialistes passées, présentes? pourquoi faut-il reprendre ainsi tous les schémas les plus éculés de la propagande contre ces expériences socialiste? Pourquoi faut-il inventer une société française où « la question sociale » ne se poserait plus avec la même acuité alors que tous les sondages, toutes les protestations disent le contraire? Pourquoi faudrait-il substituer le « mouvement » aux formes organisées, « institutionnalisées » disent le texte, alors même que les « mouvements » qu’il s’agisse de la république en marche ou même la France insoumise apparaissent de plus en plus en train de se réduire autour du chef charismatique et du petit groupe de fidèle historiques ? Pourquoi voir l’avenir dans « nuit debout » plutôt que dans le vieux PCF alors que le premier témoigne de son incapacité à perdurer et que le second attaqué de toute part subsite parce qu’il a jadis été construit pour résister…  Pourquoi? Poursuoi?

parce que si l’on prouve que partout le communisme est une catastrophe il est plus aisé à liquider , à retourner avec hamon ou Mélenchon, ou les deux aux joies du Congrès de Tours…

Si les communistes, ceux qui se prétendent encore tels ne sont pas capables de voir ces contradictions là et où elles nous mènent ce n’est pas moi qui peut corriger le tir, ce sera tous ensemble, chacun prenant ses responsabilités.

Continuons le Congrès… Je ne sors pas de ma cellule et je me garde bien d’aller jusqu’à la section. Soit il y aura dans ce parti suffisamment de gens qui auront conscience de la situation et de la manière dont on nous entraîne vers la fin et cela ne dépend pas de moi, mais bien de l’état réel du parti, donc je dis ce que j’ai à dire et pour le reste je laisse chacun avec sa conscience. de toute manière, il a surgi dans ce parti quelque chose qui fait que pour un certain nombre de communistes la prise de conscience est là. Mais cela dépend de ce qui aura été semé dans ce temps que je crois être celui d’une accélération de l’Histoire.

Continuons le débat mais ne nous impliquons pas plus qu’il n’est nécessaire… Chacun prendra ses responsabilités et il y a beaucoup de lieux sur lesquels oeuvrer.

J’ai donc décidé de répondre favorablement à mes camarades hongrois qui me réclament un texte sur le cinéma et la république des Conseils. Surtout ce que sont devenus les cinéastes, critique, acteurs qui ont fui la répression fasciste de l’amiral Horty qui a traqué non seulement les communistes mais les juifs et bien d’entre eux étaient les deux. Un tel article fera découvrir à ceux qui l’ignorent que le film Casablanca ou même Robin des bois avec Errol Flynn sans parler du Dracula célébre Bela Lugosi sont en fait le produit de gens qui n’ont jamais tout à fait renié leur combat avec bela Kun et la révolution avortée. Donc Judith puisque je sais que tu lis ce blog et mes élucubrations sur face book, c’est OK. Cher ami Benda, vous qui tenez la librairie du Panthéon consacré au cinéma, avez vous quelques livres sur le sujet? je pense en particulier à un livre de 2011 qui est exactement sur le sujet: De Budapest à Hollywood : Le théâtre hongrois et le cinéma hollywoodien 1930-1943 Broché – 5 janvier 2011
de Katalin Por . Mais pas seulement parce que par rapport à la République des Conseils m’intéressse autant le très grand critique scénariste, poète Bela Balazs qui lui s’est retrouvé à Berlin puis en Union sovietique.

Le passé est important, connaître l’histoire, refuser tout négationnisme est essentiel parce que si l’on a un cadavre dans le placard on ne peut pas agir.

Mais le malentendu serait de croire que l’on cherche pour autant à reproduire le passé. L’Histoire est la science des faits qui ne se reproduisent jamais.

Donc le paradoxe est qu’en ce qui me concerne- et c’est ce que m’ont appris les Cubains dans leur résistance- si je veux survivre avancer, il faut que je sois consciente qu’une page est tournée et que le socialisme qui se présente à nous, la postérité du communisme ne ressemblera pas à ce qu’il est advenu sans que pour autant l’histoire continue à nous travailler parce qu’elle nous a appris le pouvoir des masses, et la nécessité d’une organisation.

D’où mon intérêt pour les « traces qu’ont laissé les Révolution comme « ferments » Il suffit de voir comment dans tout le XIXe , le XXe et peut-être le XXIe la référence des Français à la Révolution française est permanente alors qu’ils sont en train d’inventer autre chose: la commune n’est plus la Révolution française, 1936 non plus et les grandes conqueêtes de la Libération non plus et pourtant… Je pense que l’URSS va connaître, est en train de vivre pareille fermentation… la CHine qui parait aux antipodes de tout ce que nous avons connu jusqu’ici mais qui montre aussi les potentialités du communisme et du marxisme, en particulier en matière de développement et des réduction de la misère, politique de paix…

Dire la diversité de tout cela c’est à la fois mesurer la force du communisme, mais aussi ne pas se laisser enfermer ni dans les confromismes de la classe dominante, ni dans la répétition sectaire du même. Il s’agit non pas de copier mais au contraire savoir comme eux répondre aux questions qui nous sont posées à partir à la fois de notre propre civilisation et de l’éclairage marxiste, c’est-à dire la lutte capital travail à l’échelle mondiale, les mécanismes du capital mis au service du travail, le capital mis dans la cage du parti commuiniste ou autre… cela mérite réflexion. .

Se croire modernes parce qu’ion est en fait conformiste, voilà une manière de tronquer le passé pour ne plus avoir d’avenir.

J »ai des piles de livres et j’attends une nouvelle provision de la fête de l’Humanité, en particulier sur la Chine, il y a le livre de J;Cl Delaunay chez Delga… Mais aussi un numéro de la revue progressiste qui est consacré à la Chine et dont j’attends beaucoup… D’ailleurs dans trois ans, vous verrez il en sera de la Chine, du retour des communistes en Russie, comme il en a été de Cuba… on est passé du temps où on soutenait Robert ménard devant le tyran Fidel castro au discours sur Cuba que l’on peut reconnaiître quitte désormais à faire porter tous ses coups sur le Venezuela;.. Quel temps perdu…

les feuillets épars de mes mémoires s’entassent. Pour le printemps prochain, je vais préparer un débat autour de la CHine, tout dépendra des dates de Jean Claude delaunnay qui présentera son livre à cette occasion. Donc du travail sur la planche et alimenter ce blog, sur la CHine et les autres expériences socialistes. Avec ou sans le parti… Ce serait bien que nous soyons dans les Bouches du rhône une équipe capable de nous investir dans un projet de ce type…

Je dois préparer mon voyage jusqu’à Tamanrasset pour les fêtes de la Noël. Une dizaine de jours pour reprendre contact avec l’Algérie avec des amies hongroise et polonaise. Donc là aussi me plonger avant cette date dans des livres sur l’Algérie. Yasmina Kebir, le billet est prêt, c’est sûr j’arrive retiens les dates du 20 décembre au 6 janvier. Là encore, pour ceux qui suivent de près l’Algérie, je voudrais que vous me conseilliez quelques livres si ce message vous parvient.

Adlane va bien, il s’est mis au travail, ateliers d’écritures, français, anglais et il est en train de voir comment recommencer ses études d’histoire.Il m’a dit avoir reçu une lettre d’Angleterre, il remercie tous ceux qui lui écrivent.

Aujourd’hui je commence mon programme, pas de plage le week end, ce sera lundi… mais de la marche, librairie, dégustation sur la place des danaïdes en haut de la Canebière d’un sachet de sardines grillées avec une mauresque, un pastis à l’orgeat. ce n’est pas la fête de l’Huma, mais ça y ressemble un peu.

Danielle Bleitrach

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 15, 2018 dans mon journal

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :