RSS

SE SITUER RESOLUMENT DANS LE MONDE TEL QU’IL EST EN TRAIN DE CHANGER POUR ETRE PLUS QUE JAMAIS COMMUNISTE par Danielle Bleitrach

13 Sep
« la paix est le bonheur » Affiche soviétique, 1953

 

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, texte

I- les deux offres de la mondialisation : 

Aujourd’hui histoire et société se consacre à la mondialisation ou plutôt aux deux offres – affrontements – dans la conception de la mondialisation. La première consiste en la poursuite du pillage et du néo-colonialisme occidental. Alors même qu’il est entré dans une crise profonde lié à des facteurs structurels: la contradiction entre une nouvelle étape du développement des forces productives entravée dans des rapports de production dominés par la seule accumulation du profit. Ce facteur structurel se traduit à tous les niveaux depuis les problèmes environnementaux jusqu’aux inégalités insupportables, l’anxieté devant ce monde inmaîtrisable et bouché, jusqu’à l’impossibilité de trouver un système politique permettant de maîtriser cet ébranlement sociétal. la crise économique est une crise de civilisation.  C’est à partir  cette difficulté à faire face pour la classe dominante cette agravation des contraditions qu’il faut analyser l’opposition entre   protectionnisme et néo-libéralisme… L’un et l’autre s’engendrent et ont le même but. On ne peut paradoxalement qu’être d’accord avec le diagnostic de DSK, 1) le populisme est le fruit de la dernière crise (2008) mal gérée avec accroissement des « inégalités » 2) les modes de régulation sont de plus en plus impuissantes.  Donc cette opposition à laquelle on veut limiter l’offre politique électorale, « démocratique »,  relève à la fois du leurre puisque les politiques sont comparables et le souci de maintenir le système en placce est le même, mais dans le temps il correspond à une tendance vers l’autoritarisme, vers la répression, le fascisme avec la recherche de boucs émissaires face aux méfaits du capital, la régulation ultime..

En face, disons pour faire court qu’ il y a l’offre de la Chine, celle-ci présente un modèle de paix, gagnant-gagnant de coopération, un « destin commun pour l’humanité », qui ne prétend pas imposer un choix politique aux nations souveraines et il se heurte de plus en plus à l’hostilité belliciste de ceux qui ont dominé jusqu’ici, à savoir le système dominé par les etats-Unis et ses alliés. . Mais si la contradition est bien entre forces productives et rapports de production capitaliste, la question de savoir si une telle proposition est également capitaliste et présente donc sous une nouvelle bannière -fut-elle rouge- les mêmes tendances est une question importante.

2- La Chine est-elle capitaliste donc le modèle qu’elle défend serait un leurre ?

Ce modèle est-il capitaliste ou socialiste? Ou encore est-il une voie ouverte vers le socialisme ? Incontestablement il propose une voie pacifique et la met en oeuvre.Voici quelques articles qui complètent bien d’autres publiés dans notre blog.

C’est une question importante, en tous les cas il est clair que la Chine oriente l’éducation de sa jeunesse vers le « socialisme à la chinoise »comme le décrit l’article dans lequel XI Jinping décrit l’importance de l’assimilation par la jeunesse de marx et des buts, moyens autant que de l’histoire du socilisme chinoi. Ce socialis me on le sait s’affirme celui d’un socialisme de marché. Là encore les termes méritent une étude, est-ce que le marché est l’essence du capitalisme ou une phase de développement, marchand et non marchand s’articulant. De nombreuses études existent sur le sujet. La seconde question est celle de l’Etat et donc de la conquête du pouvoir.

Enfin autre question que nous citons pour mémoire, peut-on comparer la rupture qu’a connue la Russie et le socialisme européen avec l’effondrement de l’uRSS  aux  réformes mises en oeuvre par Diang Xio Ping par rapport à la Chine de Mao? dans les deux cas il y aurait contre-révolution? Certainement pas du point de vue chinois au moins, ces réformes s’affirment dans la continuité et correspondent seulement à une étape générée par la période précédente, avec la rectification d’etrreurs, et ce n’est pas un hasard si XI Jinping se situe dans le prolongement des deux, Mao et Diang Xiao Ping..

Le second article que nous publions est celui de la Tribune sur Alibaba le géant en ligne chinois qui prend des parts en Russie et dont le PDG annonce son prochain retrait. Cet article est à mettre en relation avec tous ceux qui concernent la Russie. Non seulement la rencontre de Vladivostok dont nous faisons état par ailleurs, mais au même moment les grandes manœuvres militaires russes avec la participation chinoise et mongole. Apparemment cet article tranche dans le sens d’une mondialisation chinoise capitaliste et effectivement on voit la manière dont les achats chinois paraissent se faire y compris en Europe sous la forme la plus capitaliste. Mais il y a le plan, et le fait que ces investissements correspondent toujours à un projet chinois de développement, qu’il s’agisse des nouvelle technologies ou des matières premières, le tout dans le cadre des routes de la soie, la question du profit passe toujours derrière les priorités du plan chinois. ces priorités sont désormais environnementales, mais aussi lutte contre la pauvreté et mise en place d’un sytème de protection sociale autant que développement des nouvelles technologie et formation-recherche. le tout dans la paix et la coppération. C’est le choix national mais que la CHine propose aussi comme « un modèle » en particulier aux pays sous dévelopés, soumis au pioids de l’impérialisme. Modèle sans cesse vanté mais sans imposition d’adoption au contraire. En fait la Chine propose son modèle gagnant-gagnant sous l’étiquette qui convient le mieux aux pouvoirs en place y compris en utilisant les appétits locaux, leurs difficultés. Elle a un corps d’hommes d’affaire patriotes comme d’ailleurs de chercheurs. Il faut mesurer que la Chine a conçu un système dans lequel les « milliardaires » sont complètement sous contrôle et peuvent être du jour au lendemain ruinés et démis. J’ai vu à Cuba un rôle assez semblable dévolu à l’armée, aux syndicats, plus encore qu’au parti, il est plus « socialiste » mais il tente lui aussi de créer les conditions du développement dans une situation de blocus.

La Chine a intégré le tout, armée, éducation de plus en plus centrée sur le marxisme, le projet socialiste à la chinoise, sous la direction du parti communiste. Parler d’un capitalisme d’État comme base du développement n’est pas inexact encore faut-il donner un sens, un projet à ce « capitalisme d’État ». Il nous reste beaucoup de travail pour comprendre la Chine et la manière dont elle tente d’agir dans une mondialisation dominée par l’impérialisme US en crise sans connaître ce qui a détruit l’Union soviétique, un affrontement inégal.(1)

Nous avons également publié l’article de jean Pierre Raffarin (dans un think tank qui pour tout arranger porte le nom de Jean Lecanuet), un des meilleurs connaisseurs de la Chine et il présente ici d’une manière assez complète le grand projet – déjà à l’œuvre – de la route de la soie en invitant la France à s’y associer. Mais l’UE telle qu’elle est et Macron sont-ils capables d’envisager des politiques à court terme qui consacrent la décadence d’un continent alors que l’Eurasie est déjà en marche. L’article que nous publions sur Paris capitale des riches témoigne de notre inquiétude sur la vie politique française centrée sur Paris et qui s’avère aussi incapable d’aborder autrement qu’en terme de charité combinée à la plus féroce des exploitations le développement économique du pays. Incapable d’envisager une industrialisation autant que les défis environnementaux. Et qui sur le plan politique est donc condamné à jouer dans la fausse opposition d’un capitalisme en crise entre démocratie libérale-libertaire et protectionnisme xénophobe, qui ne sont que les deux faces d’une même offre.

3- les échecs du socialisme mais aussi ce qui a été semé, les relations Russie Chine 

Nous publions également un article d’un expert chinois Chen Qingqing sur le sommet de Vladivostok. Source: Global Times, cet article nous permet de comprendre pourquoi nous dénonçons la fausse opposition que l’on est en train de monter pour les Européennes entre « gauche », en regroupant sous cette désignation une alliance large qui va de Macron aux communistes en passant par tous les restes de la social-démocratie en lutte, contre le frère ennemi de la xénophobie caricaturale. On va faire de l’immigration, sans questionnement sur ce qui la provoque, des guerres au sous-développement, l’enjeu fictif de ce pseudo combat par lequel on prétend sauver une UE à la dérive. Global Times est un journal en ligne en anglais quasi officiel de la Chine, ici au forum de Vladivostok qui a vu une intégration accélérée de la Chine, la Russie et la Mongolie et l’observation de plus en plus intéressée de nations sous la domination US comme la Corée du sud ou le Japon, il a été proposé un modèle de coopération gagnant-gagnant sans intervention sur l’idéologie de chaque nation, le contraire du modèle occidental sous son double visage, et ce au moment où les Etats-Unis font peser des menaces de plus en plus grandes sur l’équilibre mondial. Cette proposition correspond à celle faite aux pays africains et à l’Asie centrale. Quand on analyse désormais les politiques nationales, il faut nécessairement tenir compte de cet affrontement entre deux propositions de mondialisation.

Enfin nous publions un article sur la manière dont le Parti communiste de la Fédération de Russie analyse les résultats des élections locales et s’en félicite. Mais cet article va plus loin, si l’on étudie les propos de Zyuganov, on s’aperçoit qu’il propose un véritable comité de salut public autour de Poutine, mais qui devra exclure les libéraux du parti du président. Il explique que le programme sur lequel a été élu le président était prometteur mais que les libéraux de Russie qui scient la branche sur laquelle ils sont assis ont décidé des réformes « cannibales » dont celle des retraites mais pas seulement. Ils sont désavoués et risquent d’entrainer Poutine dans ce désaveu. C’est un danger dit le président des communistes parce que nous sommes confrontés à l’agression des États-Unis et de l’occident et il faut de la cohésion. Seuls les communistes et leurs alliés peuvent assurer au président et à la Russie cette cohésion sur la base de la justice sociale et du patriotisme. Ne pas oublier que cette vision des communistes russes accompagne un intérêt très grand pour la politique chinoise et la coopération avec celle-ci.

Il ne s’agit pas de copier les Chinois qui ne réclament rien de tel et encore moins les Russes et les Cubains, mais il s’agit au contraire de penser un socialisme à la Française dans un monde en pleine transformation. Non seulement la nocivité du capitalisme, son bellicisme et ses pseudo oppositions entre libéral-libertaire et fascistes qui ne font qu’accélérer la crise et les dangers planétaires, mais surtout les perspectives offertes par ce qu’on pourrait décrire comme « le rassemblement » derrière une alternative de paix et de justice sociale, de respect des souverainetés qui joue la transition d’une manière originale. Si nous devons partir des problèmes de notre pays, des exploités, de ceux qui aspirent à une autre société, nous ne pouvons ignorer que nous sommes dans un monde qui cherche les voies d’un véritable dépassement du capitalisme avec une véritable abolition révolution au rythme de la mise en mouvement populaire.

Danielle Bleitrach

(1) Il n’y a rien de plus irritant de voir des gens obstinément en train de lire le monde avec des lunettes qui datent d’il y a plus de 20 ans, en train de vous expliquer que vous n’êtes au pire des cas un vieux crouton stalinien ou au meilleur des cas une romantique pleine d’illusion. Non seulement ils s’accrochent à de vieilles lunes d’une social démocratie qui n’avait de sens que face à la peur de l’union soviétique, d’un « socialisme européen » qui n’a engendré que destruction des partis communistes et même de gauche, mais leur arrogance est parfaitement imbécile. Ils m’ont déjà fait le coup quand je tentais contre leur esprit liquidateur de défendre le combat cubain. ils étaient persuadés que celui-ci allait d’effondrer et me voyait comme une irréaliste attachée à un passé révolu. Ils ne comprenaient pas l’essentiel à savoir que celui qui veut résister (y compris celles aussi terribles que Cuba après l’effondrement de l’URSS et du socialisme européen) doit être lucide et réaliste plus que celui qui liquide et chosit de se placer dans le courant.

Il est également vrai que cette vision de l’avenir, cette résistance vous confronte immanquablement à la manière dont le passé a été tronqué, et à la terrible diffamation de l’équivalence communisme nazisme que ceux qui ne résistent pas finissent par accepter au nom d’un illusoire communisme qui n’a jamais existé et n’existera jamais.

Il me semble qu’un des effets les plus importants de la publication de notre manifeste du parti du XXIe siècle a été l’ouverture d’un débat qui parti d’une préoccupation commune concernant notre parti et son devenir est en train de s’élargir à des reconnaissances mutuelles très importantes. Je n’en veux pour preuve que le numéro de la revue progressiste consacrée à la Chine présente à la fête de l’Humanité. je le dis d’autant plus aisément que si je soutiens le Manifeste du XXI e siècle, mon rôle est désormais beaucoup plus dans le débat d’idées que dans l’élaboration d’une ligne politique… Je suis comme le disait Godard, dans le temps long de l’histoire et l’évenementiel ne m’intéresse qu’en tant qu’il pose des jalons dans cette perspective de paix et d’émancipation sociale qui va en ce moment vers la fin du capitalisme et de toutes les formes d’apocalypse potentielle qu’il porte en ses flancs.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :