RSS

Je prends quelques jours de vacances en attendant que vous vous décidiez…

23 Août

Résultat de recherche d'images pour "An,na Karina dans pierrot le fou"

Qu’est-ce que je peux faire, je ne sais pas quoi faire ?…

J’en ai assez des gens qui m’expliquent doctement que le Congrès se fera sur les problèmes nationaux. M’interdisez vous d’avoir un blog centré sur les questions internationales. Croyez vous indifférent que la deuxième puissance mondiale soit communiste? Vouslez vous continuer la politique de l’actuelle direction s’alignant sur les QUESTIONS INITERNATIONALES SUR LE ps?

Croyez vous que mon blog est le seul lieu où se prépare le congrès, comme j’en ai assez que vous me preniez pour un service public d’un Congrès dont vous semblez accepter qu’il ne se prépare pas ailleurs , en particulier que vos instances ne se réunissent pas et que le COngrès extraordinaire soit une fois de plus étouffé avec votre assentiment… je prends des vacances en espérant que vous prendrez conscience des nécessités de l’heure et que vous ne vous contentiez pas de corriger ce que font les autres…

Dans ma cellule, nous  préparons le Congrès, nous discutons des textes et nous distribuons aussi des tracts. Nous ne faisons pas que parler de la Chine et de l’histoire du communisme, mais le peu dont nous ayons parlé n’a pas été négatif.  Cela a aidé les camarades. Ceux-ci   sont soit des syndicalistes, soit des militants associatifs impliqués à des degrés divers dans le problème des migrants. L’atmosphère générale est  à la colère contre melenchon qui les a trahi, on en sort pas .  Les problèmes qui dans une ville comme Marsille les assaillent de partout à la fois, la misère, le chômage, le mal être d’une jeunesse à la dérive est si énorme qu’on n’ en parle plus, on ne sait par quel bout les prendre. Alors cela ne leur ferait pas de mal de se rendre compte que la Chine dirigé par un parti communiste dont ils sont au trois quart convaincus comme on le leur dit que c’est le capitalisme qui y règne a pour principal résultat et projet d’éradiquer la misère tout en affrontant le choc des nouvelles technologies en cherchant la paix…Et encore ma cellule est un oasis où l’on fait plus de politique que partout ailleurs dans une atmosphère fraternelle.

Dans tout le parti, à de rares exceptions prês, au meilleur des cas au plan international on ne conserve  plus que les bonnes oeuvres du peuple kurde et celles du peuple palestinien, en oubliant la politique propre d’un parti au profit de celles d’associations méritantes.Plus d’analyses du mouvement du monde, un réflexe humanitaire que l’on peut partager largement … Et dans la même période on aura pu voir le directeur de l’Humanité parrainer un dissident cubain, présenté par Robert ménard alors bien en cours au PS.Tout est oublié n’est-ce pas, pas de bilan on continue, le peuple ne s’intéresse pas à ça!!! les communistes ont mieux à faire… oui à détruire l’organisation et à s’aligner sur une vision commune à défaut d’être communiste… Alors se plaindre qu’il existe un blog comme le mien qui ose parler de ce qui est censé ne pas concerner « les gens », voilà qui est fort de café…

Les communistes sont non seulement des militants actifs, cherchant à intervenir sur le quotidien, l’injustice devant leur porte mais ils ont besoin de comprendre, de s’insérer dans un projet, une conception du monde, ils ont soif de culture, de savoir, et l’un ne doit pas être opposé à l’autre parce qu’autrement ils ne font ni l’un ni l’autre, surtout quand on leur enlève les moyens en les privant de cellule et de cellules d’entreprises, le travail opéré au COngrès de Martigues… Il fallait s’adapter, à quoi exactement?

Est-ce que vous croyez que l’incapacité à être qui les a poussé à accepter de se dissimuler derrière le PS, derrière un candidat non communiste, n’a rien à voir avec la manière dont ils ont vécu la chute de l’URSS et le passage de la Chine au capitalisme. Ils sont restés communistes, mais ils n’ont plus osé faire des adhésions ou alors il fallait se masquer derrière le Front de gauche, même s’il s’avérait que le PS et ses avatars menaient tout le monde à la catastrophe.

Je suis à la fois ravie de voir le nombre de communistes qui prennent leur responsabilités et choquée par ceux qui sont prêts à attendre jusqu’à ce que mort s’ensuive parce qu’aucun des textes à la virgule prêt n’est tout à fait ce qui doit être alors qu’ils sont conscients de l’urgence ou disent être conscients. Le nombrilisme,, les histoires de la famille, les rabâchages dont vous me saturez, les état d’âme personnels, les atermoiements, les ricanements,  et l’incapacité à changer ce qu’il faut change,r commencent à m’excéder sérieusement, Prenez vos responsabilités et si vous êtes incapables de le faire,   je vous interdis de prétendre me donner des leçons.  Comme si j’avais la moindre part dans ce que depuis tant d’années vous avez été incapables de faire, tout ce que vous avez accepté, toutes les fausses analyses et toute la manière de vous aligner sur les idées reçues. Pendant ce temps là moi je faisais le tour de la planète et j’en retirais force et courage dans le communisme, j’ai tenté de vous en donner un peu au lieu de pleurnicher sur mes souffrances bien réelles et qui valaient les vôtres, malgré toutes les avanies que je subissais de la part des dirigeants que  vous vous étiez donnés et que certains d’entre vous vous continuez à soutenir jusqu’à la mort, celle de votre collectif, dont vous n’attendez plus rien d’autre que d’en faire une maison de retraite où on jouera au loto, en se signant au seul nom de Staline.

le Congrès ne se prpéare pas dans les réseaux sociaux, c’est un effet additionnel, mais dans les cellules, si vous avez la chance d’en avoir une, dans des sections, quand elles se réunissent… C’est d’ailleurs parce que l’organisation du parti est la seule garantie de la démocratie, de sa prise directe sur ce quoi il faut agir en révolutionnaire que c’est la grande question de ce Congrès.

Il y a une partie d’entre nous qui a le courage de regarder la réalité en face et de prendre ses responsabilités, de surmonter ce qui est secondaire et d’attendre tout du dialogue, lisez le nom des signataires croyez vous qu’ils soient « illégitimes », dissidents » ennemis du parti ? « Que les bouches s’ouvrent pas de mannequins dans le parti » a dit un jour Maurice Thorez, certains au contraire veulent vous transformer en chaisière de cathédrale dans des sièges désertés et que l’on s’apprête à vendre. Et vous vous continuez frileux, timorés en train de dire que tout est de la faute de Melenchon; Qui l’a fait roi avec votre assentiment.qui l’a proposé comme candidat aux présidentielles de MGB à Pierre Laurent, faisant revoter les militants jusqu’à l’acceptation…  Mélenchon est ce qu’il est, un trotskiste lambertiste, mitterrandien, il est même un peu mieux qu ce triste pedigree, c’est vous qui l’avez accepté quand un de vos dernier dirigeant a jugé bon de vous l’infliger. Mais il ne faut pas de bilan, il faut continuer…

Qu’est-ce que je peux faire, je ne sais pas quoi faire…

Je vais vous dire comment la liquidation du PCF peut se poursuivre, on va jouer sur les divisions et dans le même temps utiliser la force d’inertie engendrée par la destruction des cellules, une université d’été qui n’aura pas d’écho à la base et une fête de l’humanité sans aucun axe de lutte, dans laquelle la préparation du congrès sera étouffée malgré toutes les mauvaises ou bonnes volontés parce qu’il n’y a pas de relais et tous ensemble, ceux qui restent pour le COngrès de Tours à rebours ou plutôt une fin à l’Italienne, personne ne s’en cache… C’est ça que vous voulez et vous pensez que cela va mener à quoi? Au lieu de me donner des conseils pour mon blog qui effectivement a quelquefois plus de lecteurs que l’Humanité, occupez vous de votre parti ayez conscience de l’urgence…

J’an ai assez de tous ces gens qui savent, de ceux qui ne sont jamais contents de ce que je suis et qui acceptent tous les procès et les censures que je subis depuis plus de 20 ans au nom de la démocratie, continuez au moins un temps sans moi. Je reviendrai quand vous aurez choisi de vraiment vous engager.

Si vous acceptez de soutenir la direction qui ne représente plus que 25% d’un Conseil national élu il y a moins de deux ans et dont la moitié est aux abonnés absents, faites le mais en toute lucidité, sachez que le projet est celui du défunt parti communiste italien, prendre la place d’un parti socialiste défunt, de Lénine à jaurès et on devient Renzi… Vous êtes d’accord c’est votre droit. Si vous voulez tels le secrétaire des deux Sèvres devenir un groupuscule au sein des insoumis, affirmez le avec clarté. Cela dit si ce secrétaire mélenchonien qui interdit aux autres de voter est caricatural, il y a une autre manière d’aboutir aux mêmes résultats c’est en sabotant la discussion sur le congrès, en ne distribuant pas les textes, en faisant tout pour que « la base » n’ait pas le droit à la parole.  Si vous acceptez cela faites le en conscience?  mais si vous souhaitez un parti communiste qui affronte les défis du XXI e siècle ouvrez le dialogue, les positions sont diverses, mais il faut se donner le moyen de construire ensemble. ceux qui ont pris ce parti sont divers, je n’en suis pas loin de là la figure représentative, je suis comme vous tous, j’ai des connaissances, des apports, je suis prête à vous écouter, faites en autant.

Donc j’attends que vous vous soyez décidé à agir au lieu de venir m’expliquer ce qu’il faudrait que je fasse ou pourquoi mon intérêt pour la CHine est sans intérêt pour les vertueux et combatifs militants que vous êtes. Vous les héros des groupuscules dont les troupes tiennent dans une cabine téléphonique vous êtes encore un autre versant de l’impuissance généralisée à espérer que le PCF se casse la gueule pour lui substituer à l’italienne une des moutures de vos fantasmes dérisoires. Donc j’en ai marre de devoir effacer vos infirmes remarques sur ce blog et de me confronter dans la vie à ce que vous n’êtes hélas plus.

Danielle Bleitrach

 
 

5 réponses à “Je prends quelques jours de vacances en attendant que vous vous décidiez…

  1. Frank

    août 23, 2018 at 4:25

    Bonjour chère Danielle,
    Tes propos sont exacts,et tu as bien raison de stopper,ces ‘arrivistes de l’appareil,surtout intéressés par des places dans ce milieu sauvegardé qu’est le salariat au sein du PCF.
    Oui,tu as raison,de dire STOP,à ces flots de délires politiciens.En effet les dirigeants actuels sont anti-militants de base,ce qui les intéresse c’est de ‘cheffer’,car un chef de file,doit’cheffer’,comme disait,Chirac..Lui,n’était pas militant de base,d’un PCF où,les cotisations ont été gaspillés dans un sondage sur 8 pages,inquisiteur,démobilisateur et dissolvateur del’esprit militant..De même,les sommes inouîes versées à cet officine de la CIA(National Build)pour être utilisé par qui?Mélenchon?LePollotec?.
    Tous ces dirigeants sont incompétents,capricieux,et veulent ne pas rendre des comptes.Où est le respect des militants?
    Les cadres salariès du PCF, se comportent comme des Jésuites qui se voilent la face,en constatant que leurs arguties coupées du réel ne fonctionnent pas.
    Or,ils continuent du moment que leurs salaires tombent..
    Alors,ils dissolvent le peuple communiste en organisant des Universités à Angers,où tout et n’importe quoi est dit.
    Mais,’le poisson est noyé’,pendant que les différents textes ne sont pas communiqués aux militant isoléd.
    INADMISSIBLE,autant qu’INCROYABLE !
    Alors,Oui,BASTA !
    Que ces salariés du PCF,se démerdent,n’est pas ce qu’ils cherchent,toute honte bue,avec 1% d’intentions de vote pour une liste aux européennes,dont on sait déjà,qu’elle se disooudra,dans la liste Hamon .Oui,y en a MARRE !
    bises,bien à toi,
    Frank

     
    • histoireetsociete

      août 23, 2018 at 5:08

      je suis d’accord avec toi Franck mais je me demande combien nous sommes à nous rendre compte de la manipulation dont nous sommes victimes… Entre ceux qui ne voient rien et ceux qui se prennent pour de grands savants, je me demande qui voit le sujet réel . Un exemple ce matin, sur face book un un excellent texte et une vidéo sur le congrès de Martigues circulent , premier réflexe d’un intervenant  » « j’aime bien la video mais il faut remonter plus haut » symptomatique, entre ceux qui refusent de remettre quoique ce soit en question et ceux qui ne sont jamais sur le sujet au nom d’un savoir supérieur on n’est pas sorti de l’auberge. Alors que le véritable n’est pas de faire étalage d’érudition (plus marxiste que moi tu meurs) mais bien déjà de voir comment le parti a été démantelé , comment aujourd’hui ils peuvent préparer le congrès à leur manière en limitant au maximum k’intervention de la base.

      A propos du COngrès de Martigues:

      Quelques réflexions sur le congrès de Martigues en 2000 (30ème congrès du PCF) resté célèbre comme le « congrès de la mutation ». Ce congrès peut être considéré comme un des points de départ de l’effacement du PCF sous une direction Hue puis Buffet, une des origines de la situation actuelle du PCF (sur un temps plus long on pourrait remonter à d’autres dates mais on s’éloignerai trop du contexte de ce début de XXIe siècle sans compter que l’évolution sociologique de notre pays a joué de même que l’échec et les drames des régimes dit du « socialisme réel »). Pour lancer la réflexion, j’ai recherché des traces audiovisuels de ce congrès grâce à Ciné archives (le fonds d’archives audiovisuelles du PCF et du mouvement ouvrier). Ce petit documentaire filmé en interne est intéressant. Peu ou pas de couleurs, de symboles communistes (pas de faucilles ni de marteaux, pas d’étoiles rouges, pas de drapeau rouge…) dans un congrès du PCF en apparence très sobre sous l’autorité de Robert Hue qui s’exprime à la fin. On y découvre – après l’introduction de la Résistante Lise London (décédé depuis) – de « jeunes recrues » promues directement au CN (Conseil national). Pour certain.e.s sans expérience de responsabilité à l’échelon fédéral ou local, ce qui avait déplu à d’autres à l’intérieur du Parti. Certain.e.s de ces « jeunes recrues » interviennent dans ce documentaire. J’ai suivi leur parcours (en me posant la question « que sont-ils.elles devenu.e.s » depuis Martigues ?). Aude Loumeau-Receptis a quitté le PCF pour le PS quelques années plus tard, Michela Frigiolini s’est tourné vers un engagement exclusivement associatif au mouvement LGBT de Paris, Eugène Henri Moré a rejoint le mouvement de Dupont-Aignan. Seule Isabelle Charpentier est toujours au PCF (élue à Paris) ainsi que Sylvie Jan. Foydé Sylla ancien président de SOS-Racisme – que l’on voit sur le film – ainsi que Roland Castro (architecte et dirigeant du mouvement soixante-huitard « Vive la Révolution ») ont quitté le PCF après la démission de Robert Hue, lequel – tout le monde le sait – roule aujourd’hui pour Macron. Francis Parny, que l’on voit rapidement dans la salle, a quitté le PCF pour la France insoumise. Ces exemples (que je n’ai pas choisi puisqu’ils apparaissent bien dans la séquence) montrent toute la fragilité d’une mutation qui jouait souvent sur de l’affichage de personnalités (comme Frédéric Begbeder) servant à cautionner une image de « neuf ». A quelques semaines du congrès d’Ivry (38ème congrès) présenté comme « extraordinaire » cette rétrospective (qu’il faut conceptualiser et contextualiser) n’est pas inintéressante. Je précise que je n’étais pas membre du PCF à cette date bien que déjà communiste, des témoins occulaires pourraient en donner une autre approche. Enfin, je ne suis pas neutre, je suis signataire de « Pour un Manifeste du Parti communiste du XXIe siècle », texte alternatif au congrès (texte 2 si l’on prend la base commune proposée par le CN comme texte 0) qui propose – entre autre – une rectification des choix engagés depuis Martigues. Mais j’apporte ce document et ce commentaire pour lancer le débat entre communistes dans l’écoute fraternelle entre camarades. C’est à ce prix que nous iront de l’avant !

       
  2. ALAIN EUGENE VICTOR

    août 23, 2018 at 12:48

    « —- » —Je suis à la fois ravie de voir le nombre de communistes qui prennent leur responsabilités et choquée par ceux qui sont prêts à attendre jusqu’à ce que mort s’ensuive parce qu’aucun des textes à la virgule prêt n’est tout à fait ce qui doit être alors qu’ils sont conscients de l’urgence ou disent être conscients. Le nombrilisme,, les histoires de la famille, les rabâchages dont vous me saturez, les état d’âme personnels, les atermoiements, les ricanements, et l’incapacité à changer ce qu’il faut changer commencent à m’excéder sérieusement, Prenez vos responsabilités et si vous êtes incapables de le faire, je vous interdis de prétendre me donner des leçons. Comme si j’avais la moindre part dans ce que depuis tant d’années vous avez été incapables de faire, tout ce que vous avez accepté, toutes les fausses analyses et toute la manière de vous aligner sur les idées reçues. « —« —- »

    Depuis le temps que ça « couve » il fallait que ça sorte !

    Et contrairement à ce qu’écrit Franck, Danielle ne s’adresse pas uniquement à la direction européiste du PCF, qui devra « faire ses valises »…….. un jour !!

     
    • histoireetsociete

      août 23, 2018 at 1:27

      tu oublies mon camarade Alain que tu es dans le coup aussi, à la fin il y a quelque chose pour toi, pour ceux que je considère comme des communistes… le privilège de l’âge c’est que je vous ai tous connu au parti et que pour moi vous restez tous des communistes et que je considère que nous nous y sommes tous mis pour que la situation soit ce qu’elle est… Moi dans le fond j’ai eu de la chance, alors que vous subissiez le choc, moi je partais à Cuba et je me nourrissais de la résistance des Cubains, grâce à eux j’ai vu le monde autrement… Vous n’avez pas pu bénéficier de ce que j’ai vécu et le fait que malgré tout à votre manière vous soyez tous restés des communistes fait que je ne peux pas longtemps rester en colère, vous demeurez le mailleur, le plus désintéressé de ce que j’ai rencontré…Alors de temps en temps j’explose mais je continue…Mêmes les légitimistes de ma fédé n’arrivent pas à me mettre totalement en colère, comme je dis de leur « chef », il est le poison et l’antidote… Il est aussi désintéressé que nous, il a voulu garder la maison. Encore aujourd’hui il se méfie des refondateurs et il sait que tant qu’il y aura un légitimisme il pourra les tenir, les empêcher de tout détruire… Il se demande qui va tenir la boutique pour des temps meilleurs… Il y a une volonté d’unité légitime dans le parti. Mais si elle croit être une réponse à notre faiblesse c’est une tragique erreur… Nous devons avoir le courage de reconstruire en sachant ce que nous affrontons. C’est pour cela que le COngrès doit être débattu, nous permettre d’avancer… le parti est faible mais si faible soit-il il demeure une des forces les mieux implantées… Les « mouvements » n’ont aucune assise et fonctionnent autour d’un individu et d’un groupe qui finit par se bouffer le nez. Les militants sont peu à peu abandonnés … Ce qu’il reste du parti est sans commune mesure avec tout ça, mais c’est la dernière chance et si le parti disparaît les groupuscules satellisés ne feront pas long feu…

       

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :