RSS

Déclaration du candidat à la Mairie de Moscou Vadim Kumin et de ses directeurs de campagne au sujet de l’arrestation de Serguei Oudaltsov

17 Août

Résultat de recherche d'images pour ", kprf parti communiste"

 

Pourquoi les campagnes de presse s’emparent-elles de certains cas et pas d’autres? Pourquoi l’arrestation d’Oudaltsov est-elle passée sous silence par les médias occidentaux. Pas de campagne pour défendre Sergueï Stanislavovitch Oudaltsov, est-ce parce qu’il est le petit fils d’un compagnon de Lénine, engagé à l’extrême-gauche et se battant avec le KPRF contre les réformes des retraites ? Le candidat idéal pour défendre les droits de l’homme en Russie pour nos médias, le seul que nous connaissions en occident, est un fasciste, proche de pravy sektor qui va commettre des attentats en Crimée. Pourtant Oudaltsov a été arrêté et incarcéré de nombreuses fois depuis 2011 pour ses manifestations contre Vladimir Poutine. Il est condamné au camp et à la cellule d’isolement de 2014 à 2017 pour « préparation de troubles massifs », complétement faux. Vadim Kumin, lui est le candidat du parti communiste à la mairie de Moscou, c’est un ancien député de la Douma d’Etat, cette campagne électorale se déroule, comme le montre l’article dans un climat très offensif contre la politique anti-sociale du gouvernement, elle donne lieu à de nombreuses arrestations. Dans les manifestations pourtant autorisées, les dirigeants sont accusés de mener des actions de troubles de l’ordre public en dénonçant cette politique. Étrange silence de nos médias sur ces violations là. Pourquoi?  (note de Danielle Bleitrach)

Voici le communiqué du KPRF

Le Coordinateur du front gauche et notre camarade Serguey Oudaltsov a été arrêté pendant 30 jours dans le cas d’un nouveau procès dans l’organisation du rassemblement. La décision a été prise mardi soir par le juge du tribunal de district Mechtchanski. Dans le cadre de cette décision, Oudaltsov a annoncé une grève de la faim contre la réforme impopulaire des retraites et l’augmentation de l’âge de la retraite.

Il s’agit de l’article 8 er. 20.2 du code des infractions administratives – « récidive de violation de l’ordre établi dans l’organisation d’une assemblée, rassemblement, manifestation, cortège ou piquets de grève ».
Le prétexte pour l’arrêter est un exemple de casuistique absurde – selon l’accusation, Oudaltsov s’est rendu au rassemblement autorisé et a mené sa propre action non autorisée.

L’arrestation d’Oudaltsov apparaît comme une illustration de la situation politique générale dans le pays. La politique dans la Russie actuelle est une chose risquée. La politique n’est pas l’affaire du peuple, disent-ils, la politique est l’affaire des fonctionnaires.
Le pouvoir ne veut pas écouter les gens qui essaient de s’en sortir. Le pouvoir a besoin de votes lors de l’élection, mais ensuite notre opinion ne les intéresse pas.

Mettre en prison les activistes les plus déterminés est normal pour le pouvoir. Ferme-la, et tout ira bien. Personne ne les empêchera d’augmenter les droits de douane et les taxes, de procéder à la réforme des retraites et d’autres escroqueries sociales.

Nous nous sommes associés à la campagne du candidat Vadim Kumin pour faire entendre la voix des gens qui veulent la préservation des garanties sociales, pour la dignité humaine la plus élémentaire, dans un esprit de civisme.

Nous n’avons pas demandé quoi que ce soit qui puisse être taxé d’extrémisme, nous avons prôné la gratuité des transports (ô horreur ! ), la réduction du nombre de places de stationnement payantes, la construction de logements sociaux, la préservation des allocations des retraités à Moscou. Mais de telles options d’activité politique sont inacceptables. Dès qu’il est devenu clair que les souhaits de la plupart des habitants de Moscou correspondaient à notre position – les arrestations ont commencé. L’arrestation d’Oudaltsov est un signal clair pour tous les militants : restez tranquilles, restez silencieux.

Un rassemblement non autorisé au sein d’un rassemblement autorisé – cette formulation est bien caractéristique de toute la vie politique publique, qui devient aujourd’hui une gêne insupportable pour l’existence de notre bureaucratie offshore, qui boit les ressources de notre pays.

Aujourd’hui, tous ceux qui tentent d’arrêter l’expérience folle faite avec les pensions et l’annulation des garanties sociales sont en danger.
Notre équipe n’est pas une menace pour la Russie. Le danger vient de ceux qui donnent des ordres d’arrestation et de harcèlement, qui prennent leurs derniers sous aux personnes âgées et parlent de l’annulation complète des retraites. Le danger vient de ceux qui arrêtent des enfants pour leurs posts sur les médias sociaux et falsifient les élections.

Aujourd’hui, la politique interne qui se développe en Russie vous fait sentir des étrangers dans votre propre pays  pour un grand nombre de nos concitoyens, c’est là et non pas Serguei Oudaltsov que git la principale menace pour la stabilité politique !

Vadim Kumin
Leonid Ziouganov
Zachar Prilépin
Sergueï Chargunov
Maxime Chevtchenko

Publicités
 

Une réponse à “Déclaration du candidat à la Mairie de Moscou Vadim Kumin et de ses directeurs de campagne au sujet de l’arrestation de Serguei Oudaltsov

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :