RSS

La prochaine crise mondiale des retraites arrive

12 Juil

tandis que sous couvert de modernité, Macron est en train de satisfaire ses bailleurs de fond, en particulier les sociétés d’assurance, voici la description de ce qui pèse sur leurs produits selon une vision très libérale d’une gestionnaire d’actions. Parce que le système de protection du XXI e siècle avancée par Macron à Versailles, n’est rien d’autre que la soumission de notre protection aux sociétés d’assurance comme cela existe déjà aux Etats-Unis avec les résultats que l’on sait. Cela va avec le « capitalisme populaire » emprunté à madame Thatcher. L’article montre que la logique est l’euthanasie des retraités si la société prétend lier profit et protection. Certes pour l’auteur prétendre protéger les vieux, les malades, les plus faibles relève de la gabegie du XXe siècle, celui marqué par l’existence de l’URSS et de la puissance d’un prolétariat combatif . Avec la contre-révolution conservatrice, tous les mode de régulation du capitalisme n’ont plus d’utilité, seul le profit et voilà toujours selon l’article le sauve qui peut engendré par la protection du XXI e siècle que tente de nous vendre au nom d’Axa et d’autres, le président des super-riches. (note de Danielle Bleitrach)

Les compagnies d’assurance et les fonds de pension sont menacés par les taux maintenus trop bas trop longtemps. Ce n’est pas moi qui le dis mais la très respectable Banque des règlements internationaux (BRI, ou BIS en anglais).

« Tandis qu’un scénario de taux maintenus trop bas durant très longtemps présente un risque considérable pour les compagnies d’assurance et les fonds de pension et des risques limités pour les banques, un revirement modifierait l’équilibre des vulnérabilités.* »

Philip Lowe, président du Comité du système financier mondial

En réalité, la présentation non technocratique de cette situation est que l’euthanasie des retraités – pour paraphraser Keynes – présente quelques inconvénients pour la Parasitocratie déterminée à les sacrifier pour survivre.

 

Prolonger encore les taux bas, c’est tuer l’industrie de l’assurance et des fonds de pension. Qui va aller, en vue de sa retraite, « placer » de l’argent qui ne rapportera rien ? Remonter les taux, c’est tuer l’industrie bancaire qui devrait affronter des défauts sur une montagne de prêts non-performants. Il n’y aurait donc pas d’issue heureuse à la situation créée par les banquiers centraux.

Un risque supplémentaire : les fonds de pension sont devenus vulnérables aux marchés action

Il existe un autre risque que n’évoque pas la BRI mais dont a récemment parlé Wilshire Consulting. Les fonds de pension et les assureurs ont déjà pris des risques très importants pour contourner le problème de l’absence de rendements. Ils ont dû spéculer sur les marchés actions au lieu de rester très majoritairement investis en obligataires. Donc assureurs et fonds de pension sont très vulnérables à un krach sur les marchés actions.

Selon Wilshire Consulting, qui conseille plus de 600 investisseurs institutionnels dans le monde, certains états et fonds de pension de collectivités locales américains détenaient 65% de leurs actifs en actions en 2016. C’est énorme. Traditionnellement, les fonds de retraite sont investis à plus de 50% en obligataires.

Ces fonds doivent 4 000 milliards de dollars et ont pour 1 400 milliards de dollars (soit 35%) d’engagements non-couverts (des promesses de servir des rentes mais rien qui le leur permette).

Leurs gérants tablent sur une performance de 7% par an. Un marché baissier conduisant à une rentabilité inférieure durant plusieurs années mettrait en grand danger les finances des Etats les moins couverts : Illinois, Kentucky, Connecticut, New Jersey.

Sur ces graphiques extraits de la note de la BRI, vous constatez que les rendements des fonds de pension sont en moyenne inférieurs à 4% et qu’ils sont sous-capitalisés, sauf en Suisse et aux Pays-Bas.

Rendement moyen des fonds de pension

En France et en Allemagne, le même problème se retrouve chez les assureurs qui, traditionnellement, assurent le rôle de fonds de pension.

Cela fait 10 ans – depuis la « grande crise financière mondiale » – que des épargnants supportent des taux d’intérêt réels nuls ou négatifs.

Pour servir les pensions promises à ceux qui sont déjà en retraite, fonds et assureurs ont pris des risques, d’abord sur les marchés obligataires en souscrivant à des emprunts plus risqués puis sur les marchés actions en spéculant sur la montée de titres achetés déjà chers.

En Europe comme aux Etats-Unis, un krach des actions ou une remontée des taux longs provoquera une crise des retraites.

La « retraite par répartition » est la solution habituelle, adoptée à titre transitoire, dans des pays où les habitants ont été ruinés par une crise financière.

Mais dans des pays où la population est vieillissante, avec un fort taux de chômage des jeunes, déjà criblés de dettes publiques, quelle sera la réponse politique possible ?

Il n’y en a pas de satisfaisante et même le rapport de la BRI ne donne pas de solution.

Donc vous devez vous débrouillez vous-même pour assurer vos vieux jours et ne pas compter sur la parole de l’Etat, ou les assurances de votre assureur. Refusez l’euthanasie.

Achetez un peu d’or et même un peu de bitcoin pour devenir votre propre assureur en cas de krach obligataire. L’or est le seul actif financier qui ne dépende pas de quelqu’un d’autre pour exister et ne soit la dette de personne.

Prenez aussi quelques précautions indispensables pour minimiser vos risques côté assurance-vie et sur les marchés actions et rendre votre patrimoine robuste. Par exemple, si vous vous servez d’ETF, ces trackers indiciels, sachez qu’ils sont vulnérables en cas de krach et soyez prêts à les vendre rapidement.

C’est quand il fait encore beau qu’on vérifie son armement de sécurité (canot de sauvetage, fusées de détresse, rations de survie) et pas quand la tempête est là.

Encore, une fois, relisez la fameuse phrase de la BRI et soyez convaincus : il n’y a pas de bonne sortie possible d’un demi-siècle de gabegie (nous allons bientôt « fêter » l’anniversaire de la fin des accords de Bretton Woods qui a supprimé le lien de toutes les monnaies avec une richesse tangible). Il n’y a pas de bonne sortie possible de 10 ans de triche éhontée sur les marchés de taux ont le seul motif était de prolonger le système précédent.

(*) While a low-for-long scenario presents considerable solvency risk for insurance companies and pension funds and limited risk for banks, a snapback would alter the balance of vulnerabilities. CGFS Paper N° 61, Financial stability – implications of a prolonged period of low interest rates.

LES NOTES DE SIMONE WAPLER

Simone Wapler
Publicités
 
4 Commentaires

Publié par le juillet 12, 2018 dans Economie

 

4 réponses à “La prochaine crise mondiale des retraites arrive

  1. Carolyonne89

    juillet 12, 2018 at 3:12

    A reblogué ceci sur La vérité est ailleurset a ajouté:
    Ça y est, on y est presque! La prochaine crise mondiale des retraites arrive, et ça va faire mal, très mal!

     
  2. etoilerouge

    juillet 12, 2018 at 5:01

    Il s’agit d’une crise boursière non d’une crise des retraites. Seule la répartition permettra de survivre au mauvais temps capitaliste. Mais le génocide est en marche , n’en doutons pas. .

     
    • histoireetsociete

      juillet 12, 2018 at 5:09

      tout à fait juste étoile rouge… Au fait à quand notre rendez-vous? je suis allée au Danaïdes en vain…

       
  3. gregoryviesimple

    septembre 7, 2018 at 6:38

    L’or, comme le bitcoin ne génèrent aucun cash flow. Vous êtes propriétaire dans un cas d’un bout de pierre dont la valeur économique est bien inférieure à sa valeur monétaire. Un portefeuille d’ETF ou d’actions pour sa retraite se construit dans le temps (10 / 20 voir même 30 ans) pour lisser les points d’entrée (et donc acheter également pendant les périodes de crise) et se diversifie (but des ETF). Sur le long terme, il vaut mieux être propriétaire d’entreprises qui génèrent des cash flows et créent de la croissance économique que de bouts de cailloux dont leur seule valeur est que cela brille un peu autour du coup ou d votre poignet…

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :