RSS

La déshumanisation ou comment le cerveau justifie l’injustifiable

08 Juil

Il faut prendre ce type d’étude avec des pincettes mais comme ici elles peuvent nous aider à voir qu’il ne s’agit pas de haine émotive mais d’une attitude rationnelle interdisant l’empathie avec des groupes raciaux dont on a entretenu la méconnaissance et qui aboutit à justifier un traitement inhumain. La seule réponse serait alors dans la connaissance de la réalité.  (note de Danielle Bleitrach)

Une femme jette un regard distant à un homme.

Le dégoût et la déshumanisation sont deux concepts gérés par des régions différentes du cerveau, selon une nouvelle étude. Photo : iStock

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 8, 2018 dans civilisation, psychanalyse

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :