RSS

L’AVENIR EXIGE IMPERATIVEMENT LE CONTRAIRE DE LA POLITIQUE DE MACRON

22 Avr

Résultat de recherche d'images pour "l'avenir"

Vouloir confier au patronat l’éducation pour formater les jeunes est non seulement une prime à l’exploitation capitaliste, une de plus… Mais surtout de l’inconscience alors même que l’on prévoit la suppression de 50% des emplois d’aujourd’hui dans un avenir proche, c’est une politique à courte vue… Le Capital ne voit que ses intérêts immédiats et pas la formation à la créativité, aux soins à la personne, à tout ce que le robot sera incapable de faire.

Aujourd’hui le véritable défi de cette révolution des forces productives est de penser l’avenir: comment reditribuer les richesses produites, comment préparer les futures générations à ces suppressions massives de métiers au profit d’autres? la planification nécessaire est complètement étrangère au patronat, c’est le rôle de l’Etat dans une relation nouvelle aux citoyens concernés par cette mutattion et la mobilisation du service public, agents et utilisateurs. L’appel aux connaissances, au savoir et aux créatifs d’aujourd’hui pour faire face à ce qui peut être une catastrophe ou une émancipation humaine. L’entrepreneur, de l’artisan au PME innovante ne doit pas être exclu de ce travail collectif pour demain, au contraire mais une coordination s’impose et elle doit être en terme d’intérêt génétal. Nous ne manquons pas d’atout en France, de Colbert au programme de la Résitance appliqué à la libération, il y a là de formidables acquis que Macron et les siens sabotent pour nous faire nous aligner sur un modèle américain en crise profonde.

Il y a une telle bêtise dans la réaction, le symbole en est aujourd’hui  cette bande de salopards « identitaires » qui prétendent protéger les frontières, non des grands monopoles, mais des migrants.  Que l’on soit réservé sur l’accueil des immigrés et que le débat soit nécessaire ne me choque pas, ne serait-ce parce que je m’interroge sur le vol des cervaux,formés à grand peine dans les pays sous développés, rejetés par la guerre, le pillage et attirés par le tropisme des pays développés. Autre chose sont les mesures mesquines et inhumains par lesquelles on prétend régler le problème par la maltraitance.  Imaginer qu’il existe de individus assez  immondes pour aller arrêter dans la neige des misérables mal chaussés, épuisés en se photographiant comme si on se lançait dans un exploit sportif cela donne envie de vomir. Et bien la manière dont un Collomb qui a été « socialiste » prétend lui aussi régler le problème relève de la même logique stupide.

Macron est aux Etats-Unis pour y faire copain-copain avec Trump. La presse US l’appelle « le chuchoteur » par référence à l’homme qui chuchotait à l’oreille des chevaux… En plus quand il se vante d’avoir dompté la bête, il se prend une ruade comme quand il a affirmé l’avoir convaincu de rester en Syrie. Mais cette vassalité dans laquelle on joue le rôle du petit  conseiller sans doute un peu fou du roi imprévisible, repose sur une profonde ressemblance,: ce sont deux réacs venus au pouvoir à cause de la crise démocratique qui affecte les Etats-Unis comme la France, deux minoritaires qui ne craignent pas de violer l’opinion par une politique à courte vue au profit des riches … Leur logique c’est la guerre de tous contre tous et celle qui ne craint pas l’anéantissement planétaire par narcissisme autant que par ancrage de classe.

Il ne s’agit pas de revendiquer la bonté, la morale, mais de comprendre les enjeux réels, leur politique à courte vue  ne peut qu’aggraver les conséquences des problèmes posés par la mutation des forces productives. La régression est impossible alors le choix qui est devant nous est soit la maîtrise au profit d’une amélioration collective de la condition humaine, soit prétrendre la réserver à une petite minorité ce qui revient à développer toutes les formes de guerre y compris celle qui menera à l’anéantissement. Toutes les périodes d’essor des forces productives, de grandes découvertes ont toujours coÏncidé avec des formes résiduelles d’obscurantisme, de peur pour que les choses restent en état. Socialisme ou barbarie. hier comme aujourd’hui.

danielle Bleitrach

Publicités
 

Une réponse à “L’AVENIR EXIGE IMPERATIVEMENT LE CONTRAIRE DE LA POLITIQUE DE MACRON

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :