RSS

La Corse enregistre le taux de pauvreté le plus élevé de France métropolitaine

19 Fév
  •  et maintenant retournons à nos propres tentatives identitaires face à une crise que nous sommes désormais incapables de résoudre, parce que sur le fond nous cherchons ce qui nous permet de rien changer, sans nous apercevoir à quel point le monde s’est mis en branle. panique vers le passé mythifié. L’incapacité de la gauche et surtout du parti communiste à offrir une perspective révolutionnaire ne peut qu’entretenir les repliements, y compris vers les aspects les plus réactionnaires de l’utopie et la peur de l’autre. (note de Danielle Bleitrach)
ILLUSTRATION- Le parc de logement social, particulièrement peu important, apparaît inadapté aux demandes insulaires, d'après une étude réalisée par l'INSEE. / © FTViaStella
ILLUSTRATION- Le parc de logement social, particulièrement peu important, apparaît inadapté aux demandes insulaires, d’après une étude réalisée par l’INSEE. / © FTViaStella

Avec 20% de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, la Corse enregistre le taux de pauvreté le plus élevé des régions métropolitaines, selon un rapport de l’INSEE, publié fin juillet.

Par France 3 Corse ViaStella 

La Corse enregistre le taux de pauvreté le plus élevé de toutes les régions métropolitaines d’après une enquête, réalisée par l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) en partenariat avec la Plate-forme régionale d’observation sanitaire et sociale de Corse (POSS) et conduite par la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) de Corse.

L’étude révèle que 20% de la population corse vit sous le seuil de pauvreté. Les familles les plus touchées sont, comme au niveau national, les familles monoparentales et les jeunes, mais aussi spécifiquement en Corse, les personnes âgées.

Cette pauvreté s’inscrit dans un marché du travail dégradé avec un taux de chômage de 10,9 % en moyenne annuelle en 2015 (le 4e plus important de France métropolitaine).

Les modes de garde des enfants de moins de 3 ans restent en retrait et le taux de retard à l’entrée en sixième est le plus élevé des régions métropolitaines.

En matière de santé, les dispositifs d’aides aux complémentaires sont moins sollicités qu’au niveau national et l’offre d’accueil des personnes défavorisées encore en structuration.

Le parc de logement social, particulièrement peu important, apparaît de surcroît inadapté aux demandes insulaires. Pour autant, les expulsions locatives restent proportionnellement moins nombreuses qu’au niveau national et le recours au droit au logement opposable s’inscrit dans la moyenne.

Le président du Conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni, a réagi sur Twitter à la publication de cette étude :

Il a également annoncé « la mise en oeuvre dès octobre 2016 d’un grand plan de lutte contre la précarité et l’exclusion ».

Publicités
 

2 réponses à “La Corse enregistre le taux de pauvreté le plus élevé de France métropolitaine

  1. etoilerouge

    février 19, 2018 at 12:53

    SIMEONI et les nationalistes fascistes est un élément de cette pauvreté de classe. Car les nationalistes sont des bourges, des avocats, des chefs d’entreprise lié aux chambres de commerce et d’industrie d’Ajaccio et Bastia. Ils souhaitent un pouvoir local pour exploiter encore plus la population de l’ile en la divisant en Corse et non corse, locuteurs de la langue soi-disant nationale et non locuteurs. Ils participent à la mise en cause de la République une et indivisible en s’attaquant au français et au statut des fonctionnaires qu’ils souhaitent adapter à  » leur spécificité » comme ils disent , traduire leurs intérêts mafieux et de classe. Cette division mortelle pour les travailleurs, retraités et chômeurs de corse est essentielle aux thuriféraires de l’Union Européenne. Il ne peut y avoir d’Union Européenne avec la présence d’une République Française , forte, indépendante, militairement, économiquement monétairement, financièrement et développant sa culture propre. Sans l’égalité des lois d’Ajaccio à Strasbourg, Lille ou Brest en passant par Marseille. C’est à cette égalité que s’attaquent tous les partis et gouvernements pro européistes se disputant salement mais agissant toujours dans le sens de l’affaiblissement de la République. Qu’y a-t-il de plus européiste que ces clowns régionalistes? SIMEONI et son avocat corrompu se présentent antilaïques et sans le drapeau français à chaque interwiew. Le drapeau de la République , celui de Napoleon et de l’empire, celui de la France toute entière. Aller dans le régionalisme mènera à la guerre civile. Le régionalisme est une façon d’affaiblir la France seule vraie puissance européenne pouvant être indépendante de l’empire USA. Tous les autres pays sont occupés de bases militaires USA (OTAN) faisant de leur soi-disant indépendance un vœu pieux.

     
  2. leca

    février 20, 2018 at 9:23

    Assez d’ accord sur le fond Etoile Rouge mais pas sur la forme. Pourquoi tant de véhémence ? Vas tu prendre la tête des colonnes infernales comme en Vendée ?
    Le peuple Corse ( il existe) a eu par deux fois l’ occasion de choisir librement a France:: Après 1789 pour la République Française contre les Princes, en 1943 pour la République Française contre le Fascisme. S il s’ en éloigne ( n’ exagérons rien seuls 12% des électeurs inscrits sont indépendantistes aujourd’ hui, Il faut se méfier des effets de loupe) c est peut être aussi que le modèle sarko-hollando-macronien ne suscite pas l enthousiasme.
    Trois remarques au passage qui mériteraient des développements
    1) Les rangs nationalistes sont très hétérogènes, du militant de base artisan commerçant petit agriculteur ou employé qui rêve du Cuba du Che au patronat qui rêve du Cuba de Batista il y a toute la gamme même quelques maos ou trotskistes perdus. Le syndicat nationaliste défend bien les travailleurs (maghrébins compris) contre le patronat local ou non, nationaliste ou non
    Talamoni , sont grand oncle communiste, ses déclarations sur la persécution des juifs, son courageux ‘je m adresse aux musulmans de l Ile : vous êtes aussi corses que nous ..’ Talamoni fasciste ? je ne sais pas. Révolutionnaire ? il n y a que Mélenchon pour le croire.
    1° Le Parti Communiste: En Corse il a choisi le tout tricolore et en paie aussi le prix, Il aurait pu se structurer comme le PC Réunionnais ou Martiniquais qui sont à ce jour toujours français. L appellation n’ est pas neutre.
    2° Sur la pauvreté: elle n est pas niable dans l intérieur des terres, dans les villages perdus. Mais on ne peut pas nier non plus l autre pôle de développement ou plutôt d enrichissement qu’ on ne voit pas en Auvergne par exemple : affairisme, gangstérisme, enrichissement facile et souvent dissimulé ce qui dans mon coin très touristique a fait émerger une puissante classe de nouveaux riches. Le ruissellement existe ici peut être plus fortement qu’ ailleurs pour des raisons de solidarité et de proximité familiale. A Calvi par exemple il est extrêmement difficile pour qui cherche corse ou non, à se loger d’obtenir un bail de trois ans renouvelable comme ailleurs. Beaucoup sont priés de déguerpir fin juin et de revenir fin septembre car en saison le moindre m² se loue a prix d’or.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :