RSS

Il y a 100 ans, plusieurs milliers de soldats russes se mutinaient au camp de La Courtine en Creuse

31 Oct

 http://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/creuse/il-y-100-ans-plusieurs-milliers-soldats-russes-se-mutinaient-au-camp-courtine-creuse-1321557.html

Des soldats russes devant leur tente au camp de La Courtine durant l'été 1917 / © épreuve anonyme/Pascal Coussy-France 3 Limousin
Des soldats russes devant leur tente au camp de La Courtine durant l’été 1917 / © épreuve anonyme/Pascal Coussy-France 3 Limousin

Ces jeunes hommes ont écrit en Limousin, loin de chez eux, une page longtemps oubliée de la révolution russe.
Venus se battre aux côtés des Français, ils voulaient rentrer chez eux pour participer au partage des terres.
Un ouvrage publié par « Les Ardents Editeurs » raconte leur histoire méconnue.

Par Pascal Coussy  

En 1916, plusieurs milliers de soldats russes sont venus combattre les Allemands sur le front français dans le cadre d’un accord passé entre le gouvernement français et le Tsar Nicolas II.

Pendant plusieurs mois, ils vont se battre loyalement et vaillamment auprès des Français, au prix de nombreuses victimes dans leurs propres rangs.

En février 1917, la révolution éclate en Russie et renverse le Tsar. Mais le gouvernement provisoire décide de continuer la guerre.

De nombreux soldats restés sur le front français suivent alors l’exemple de leurs camarades restés en Russie. Ils forment des conseils de soldats au sein des unités françaises dans lesquelles ils sont intégrés.

Mais surtout, beaucoup d’entre eux veulent arrêter la guerre et rentrer au pays pour participer à la révolution et au partage des terres.

6 000 soldats russes tués sur le Front 

En avril 1917, lors de l’offensive « Nivelle »,  6 000 soldats russes sont tués aux côtés de 270 000 soldats français.

Les survivants protestent contre le commandement et demandent leur rapatriement en Russie.
Des calicots surgissent sur lesquels on peut lire : « vive les soviets des soldats, à bas la guerre ! ».

De peur que la révolte contamine les soldats français, l’Etat-major décide d’isoler les mutins et de les éloigner du front.
10 000 soldats russes sont transférés et internés au camp militaire de La Courtine dans la Creuse, le plus grand camp militaire français à l’époque.

Arrivés à La Courtine en juin, les soldats russes créent des soviets. Pendant trois mois, ils refusent de rendre les armes et d’obéir à leurs officiers

malgré l’interdiction, des relations se nouent avec la population locale

Beaucoup de soldats russes fraternisent avec les habitants de La Courtine.
Certains donnent même un coup de main aux paysans pour faire les moissons.

En juillet, un émissaire du gouvernement russe est envoyé depuis Moscou pour essayer de raisonner les mutins. Il leur demande d’obéir aux officiers et de reprendre le combat. En vain.

Les 16, 17 et 18 septembre 1917, des officiers et des unités restées fidèles au commandement russe tsariste bombardent le camp au canon depuis les hauteurs de La Courtine avec l’aide de l’armée française. 800 obus sont tirés sur les mutins.

Le bilan officiel est de 9 morts. Des témoins parleront de charniers, ce qui n’a jamais été prouvé.
Les historiens estiment que plusieurs dizaines de soldats russes ont été tués pendant le bombardement.

Les survivants seront séparés selon leur degré d’engagement dans la révolte.
Les plus actifs seront emprisonnés à l’île d’Aix et au camp de Bourg-Lastic dans le Puy de Dôme.

internés à l’île d’Aix ou envoyés aux travaux forcés en Algérie

Les autres pourront s’engager dans la Légion Russe pour continuer la guerre ou rejoindre des « compagnies de travail » dans l’est de la France. 11 000 d’entre eux feront ce choix.
Ceux qui refusent sont envoyés aux travaux forcés en Algérie.

En 1919, Lénine passe un accord avec le gouvernement français pour rapatrier la plupart de ces ex-soldats dans leur pays natal.

Quelques centaines resteront en France et fonderont une famille.

Dossier : mutins russes de La Courtine
Retour sur un épisode peu connu de l’histoire de la Première Guerre Mondiale : en septembre 1917, des soldats russes qui refusaient d’obéir à leurs officiers parès la révolution dans leur pays ont été internés dans le camp de La Courtine ne Creuse et bombardés au canon de 75 pendant trois jours. Reportage : Pascal Coussy, Matthieu Dègremont, Nicolas Stil. Intervenant : Jean-Paul Gady : secrétaire de l’association « La Courtine 1917 »; co-auteur de « 1917, le Limousin et la révolution russe » Ed. « Les ardents Editeurs » – Frane 3 Limousin – Pascal Coussy, Matthieu Dègremont

A NOTER : 

« Les Ardents Editeurs » viennent de publier « 1917,  le Limousin et la révolution russe ».

L’ouvrage rédigé par l’historienne Anne Manigaud et l’association « La Courtine 1917 » revient en détail sur les deux volets de la révolution russe qui ont touché de très près le Limouisn : la révolte des mutins de La Courtine et le parcours étonnant de Marcel Body, un jeune communiste limougeaud qui a participé à la révolution russe avec Lénine et Staline avant de prendre ses distances avec le système soviétique, puis d’être exclu du Parti Communiste.

DIAPORAMA :

En 1917 les soldats russes mutinés de La Courtine posent devant l’objectif du photographe du village

http://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/creuse/il-y-100-ans-plusieurs-milliers-soldats-russes-se-mutinaient-au-camp-courtine-creuse-1321557.html

Mutins russes de La Courtine : plusieurs journées de commémoration

Les 15, 16 et 17 septembre prochains, l’association « La Courtine 1917 » organise de nombreux événements pour commémorer les faits qui se sont déroulés il y a un siècle dans le camp militaire de la petite ville creusoise.

Projection de films, expositions, concerts, pièces de théâtre, colloques, rencontres : tout le programme est consultable sur le site de l’association.

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le octobre 31, 2017 dans Uncategorized

 

Une réponse à “Il y a 100 ans, plusieurs milliers de soldats russes se mutinaient au camp de La Courtine en Creuse

  1. Jean-Louis Cotty

    octobre 31, 2017 at 8:10

    GRAND MERCI POUR CE RAPPEL HISTORIQUE GLOIRE A CES SOLDATS!

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :