RSS

Les risques sur l’Huma sont nouveaux et plus graves. Intervention de Aymeric Monville, éditeur (Editions Delga)

12 Oct

Cette intervention d’Aymeric Monville qui date d’avril 2016 j’en partage chaque mot. J’ai hélas vécu l’expérience d’une censure systématique de ce que j’écrivais, alors que je n’ai rien fait d’autre dans ma vie que faire le tour du monde à la recherche des communistes dans le temps et dans l’espace, recréer les liens, montrer l’héroïque résistance du peuple cubain, alors que pendant ce temps l’Humanité parrainait un « dissident cubain » présenté par Robert Ménard, facho et véritable espion de la CIA. Expliquer avec Marianne à quel point la révolution d’Octobre était encore vivante dans le cœur de ceux qui avaient vécu le socialisme, parler de ce qui se passe en Chine et ailleurs. Ce combat je ne l’ai pas mené pour moi mais pour l’honneur des communistes, leur avenir, j’ai reconstitué l’archipel communiste. Heureusement je n’étais pas la seule et j’ai trouvé des camarades dans et hors du parti pour  relayer, amplifier ce combat solitaire. Nous avons été nombreux à sacrifier notre carrière pour défendre cette cause, l’article en cite quelques uns, mais il y en a d’autres, Remy Herrera, Annie Lacroix-Riz, Aymeric lui-même qui se dévoue à réaliser des mises en page, l’intendance d’une maison d’édition alors qu’il est un philosophe de haut niveau. Ce sont tous des intellectuels créatifs  interdit de l’Humanité, qui redouble la censure de la bourgeoisie et d’autres, alors que ce journal fait la place à des médiocres anti-communistes sur le fond. Nous restons attachés à notre journal comme je continuerai chaque vendredi à distribuer des tracts avec ma cellule. Encore cette année de célébration, je ne serai pas invitée aux journées organisées par le PCF pour la Révolution d’octobre, peu m’importe, au bout d’une vie je sais que ce sont nous les communistes et que d’autres iront dans la poubelle de l’histoire pour avoir toujours tenté d’en finir avec ce parti, l’avoir étouffé, détruit. Nous continuons parce que ceux qui gagnent ne sont pas toujours ceux qui ont raison mais ceux qui sont les plus obstinés (Danielle Bleitrach)

Compte-rendu des rencontres communistes de Vénissieux du 30 avril 2016

par  Aymeric Monvillepopularité : 2%

Merci, on se sent tellement bien ici… Si Vénissieux pouvait être une île déserte, on aurait envie d’y rester, mais c’est un peu comme certaines tentatives d’autogestion, on voit que finalement, on est bien dans un marché capitaliste en concurrence avec les autres et les problèmes commencent.

Je voudrais revenir sur la notion dedans dehors, celle d’unir les communistes qui est le slogan d’ici. C’est une question essentielle même si elle se pose ou elle ne se pose pas, mais il faut regarder tous les éléments et les regarder dans le temps.

ll y a une sorte de compte à rebours pour le PCF, un changement de nom vaguement évoqué par Dartigolles. Que se passe-t-il si le PCF abandonne son nom ? Abandonne le nom de communiste, de Français, de Parti ?

Les risques sur l’Huma sont nouveaux, et plus graves. Une nouvelle ligne se met en place avec de nouveaux investisseurs de la social-démocratie comme Pierre Bergé en embuscade pour racheter l’Huma. Je le vois dans la ligne même de l’Huma. Les éditions Delga, excusez moi de parler de mes conditions de travail, sont de plus en plus censurées, la plupart des auteurs qui sont ici peuvent en témoigner à leur manière. Ils ont publié des livres chez nous et la manière dont on en parle est dérisoire par rapport à leur contenu, je pense à ton livre Danielle, à la manière dont il a été chroniqué par rapport aux enjeux énormes. Le fait qu’on soit littéralement viré, que le dernier éditeur communiste, même si on ne fait pas que ça, ne puisse même plus avoir droit au chapitre, ça me fait penser que dans cette mutation, il y a des camarades qui se sont fait virer manu militari. Il y a des gens qui ne pouvaient plus mettre un pied dans le Parti communiste. Il y a bien eu exclusion. Alors certains peuvent y retourner localement quand les conditions sont créées, mais il faut comprendre que l’exclusion a eu lieu.

Donc quand on dit unir les communistes, on a tous un sentiment de fraternité qu’on ressent bien ici, mais la plupart des gens à cette tribune n’ont même pas droit de cité dans l’Huma.

Je pense à Georges, il y a un article dans le Monde Diplo sur son bouquin, et ça fait deux ans qu’on attend une chronique dont on sait bien qu’elle ne viendra pas. Ces questions éditoriales sont peu par rapport à la pratique militante de base, mais Jean Salem l’a bien rappelé, ils nous font honte d’être communiste. Il y a une animosité systématique dans cette Direction.

Dans l’avenir, comment les communistes du PCF peuvent réagir ? Unir les communistes, c’est naturel, quand il y a de grands événements, par exemple en octobre 17, l’union s’est faite de l’extérieur par l’événement, dans le Front Populaire, l’union s’est faite dans la manifestation, face aux menaces fascistes, dans ces conditions l’union est naturelle, mais l’union à laquelle il faut penser le plus et c’est pour quoi il faut des outils de lutte, qu’il ne faut pas abandonner le marxisme léninisme, qui n’est pas une option parmi d’autres pour le mouvement ouvrier, c’est l’invention de l’électricité qui a permis d’aller plus vite et fort.

Unir les communistes, c’est bien, c’est ce qu’on peut faire le plus naturellement, et il faut continuer à le faire, mais le plus important c’est de s’unir au peuple, c’est de parler dans le peuple c’est ça qu’on attend et qui est urgent, il faut s’en donner les moyens.

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :