RSS

Parti communiste de Chine : nous héritons du chemin commencé par la Grande révolution d’octobre

07 Oct

Компартия Китая: Мы наследуем пути, начатые Великой Октябрьской революцией

06/10/2017

https://www.kpu.ua/ru/88027/kompartyja_kytaja_my_nasleduem_puty_nachatye_velykoj_oktjabrskoj_revoljutsyej

 

Le centenaire de la Grande révolution socialiste d’octobre a incité le Parti communiste chinois à réfléchir sur les causes de la désintégration de l’Etat soviétique et à organiser des «visites rouges» en Russie, a rapporté le Global Times.

Un séminaire sur le thème « La Révolution d’Octobre et le Socialisme à caractèrechinois » a eu lieu dans la capitale chinoise le 26 septembre. Liu Qibao, membre du Politburo du Comité central du Parti communiste chinois et chef du Département des relations publiques du parti, a prononcé un discours.

« L’échec du chemin de l’Union soviétique a de nombreuses causes, y compris le conservatisme et la rigidité, mais la principale raison fondamentale a été les déviations de la voie du marxisme-léninisme et du socialisme établie par la Révolution d’Octobre », a déclaré Liu dans son discours.

« L’échec de l’Union soviétique dans l’économie a été causé par un système politique conservateur qui a refusé de réformer et a dépensé trop d’argent pour les besoins militaires. Quand, dans les années quatre-vingt, les problèmes ne pouvaient plus être cachés, des réformes ont été menées en contradiction avec les principes du parti. Cependant, il était déjà trop tard, et ce fut la cause immédiate de l’effondrement du pays. C’est notre point de vue sur les causes de l’effondrement de l’Union soviétique, que nous professons depuis l’époque de Deng Xiaoping », a déclaré Su Wei,professeur de l’École du parti au Comité du parti municipal de Chongqing,.

Liu a également déclaré que, il y a 100 ans, la Chine était faible, pauvre et pratiquement incapable de résister aux envahisseurs.

« Mais maintenant, nous sommes plus que jamais proches de l’objectif de la granderenovation de la nation chinoise, nous avons plus d’opportunités qu’à n’importe quel moment de l’histoire, etd’assuranceque nous atteindrons notre objectif », a-t-il ajouté, notant que « nous avons choisi le chemin initié par la Révolution d’Octobre, et nous avons combiné les principes fondamentaux du marxisme-léninisme avec les réalités de notre révolution, les caractéristiques de la structure et du développement de notre pays. Par conséquent, nous avons ouvert la voie qui convient à notrepeuple, ce qui nous conduira au renouvellement.  »

En plus des parallèles historiques, le séminaire a discuté de la question du «tourisme rouge» en Russie dans les lieux de la gloire révolutionnaire de la Chine et de la Russie: de la patrie de Mao Zedong dans la province du Hunan à Pétrograd, d’où provient la Grande révolution socialiste d’octobre en Russie.

Notons que la désintégration de l’URSS attire l’attention des autorités chinoises. Des institutions spéciales sont mises en place dans le pays pour étudier les causes de la désintégration du premier Etat des ouvriers et paysans dans l’histoire afin d’apprendre les leçons de l’histoire pour ne pas répéter la triste expérience de l’Union soviétique.

Ainsi, après l’élection au poste de chef de l’État chinois, le président Xi Jinping en 2013, exposant les ravages de la société chinoise moderne comme «le culte du démon jaune», la vénalité des fonctionnaires et le déclin de la moralité, a déclaré que la direction chinoise ne veut pas « finir comme Gorbatchev ». Après cela, la Chine a lancé une campagne pour lutter contre la corruption parmi les fonctionnaires dans le Parti et en dehors, contre le luxe et l’excès.

 

 
 

Une réponse à “Parti communiste de Chine : nous héritons du chemin commencé par la Grande révolution d’octobre

  1. Xuan

    octobre 29, 2017 at 10:06

    En 2005, je lus une interview de Jacques Jurquet par les Editions Prolétariennes fin novembre 2004 (http://editions-proletariennes.fr/Histoire/JacquesJurquet/interview/interview.htm), qu’il concluait en parlant de la Chine Populaire :

    « Ici on la présente comme capitaliste -la bourgeoisie de tous les pays ne peut pas accepter de reconnaître que l’essor de la Chine s’effectue sous la direction du PCC, alors elle dit  » c’est le capitalisme ! « – mais c’est une manière de contester ses résultats spectaculaires. Le premier rôle de la chine reste de sortir de la précarité des centaines de millions de chinois(e)s. Le socialisme doit-il perpétuer la pauvreté ou la combattre ? Bien sûr que non. »

     

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :