RSS

Réforme fiscale : « Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres » note Oxfam

25 Sep

Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, « le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches ».

Manon Aubry, porte-parole d\'Oxfam, le 25 septembre 2017.
Manon Aubry, porte-parole d’Oxfam, le 25 septembre 2017. (FRANCEINFO)

avatar

franceinfoRadio France

Mis à jour le 
publié le 

L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront « d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres », alors que les 10% les plus riches possèdent déjà « 56% des richesses nationales », dénonce l’ONG.

« Les baisses d’impôts pour les plus riches n’ont pas conduit à des relances de l’investissement »

Un rapport d’inégalité qui tendrait à se renforcer « en tenant compte des baisses annoncées de prestations sociales » selon l’ONG. Ainsi selon la porte-parole d’Oxfam, Manon Aubry, « les 10% les plus riches voient leurs revenus augmenter de 1 200 euros par an, alors que les 10% les plus pauvres voient leurs revenus baisser de 330 euros par an ». Sans compter, que d’après le rapport, « la transformation de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune en Impôt sur la Fortune Immobilière permettra aux 1% les plus riches d’économiser 3,6 milliards d’euros. » Alors que « le nombre de personnes en situation de pauvreté a augmenté de près d’un million de personnes ces dix dernières années », dénonce le rapport.

Quant à la baisse du taux d’imposition sur les sociétés de 33,3 % à 25 % « devrait coûter entre 15 et 17 milliards d’euros par an à l’État français, dans un contexte où les recettes de l’impôt sur les sociétés ont déjà baissé de 20 milliards d’euros ces dix dernières années (- 40%) ». Cette tendance est « en décalage avec l’évolution des bénéfices des entreprises françaises qui ont augmenté de 57 milliards d’euros ces dix dernières années (+ 10%) » dénonce selon l’association.

Un signal néfaste pour la porte-parole qui demande au gouvernement de « se confronter à la réalité : à chaque fois, les baisses d’impôts pour les plus riches n’ont pas conduit à des relances de l’investissement ».

 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 25, 2017 dans actualités, Economie, Europe, POLITIQUE

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :