RSS

A Moscou, les communistes ont organisé un rassemblement devant la mairie de Moscou contre le non-droit aux élections

01 Sep

31 août 2017  Parti communiste
Moscou communistes ont organisé un rassemblement devant la mairie de Moscou contre le non-droit aux élections, alignés pour la soumission des demandes

Le 10 septembre, il y a des élections locales en Russie, tout est fait pour assurer au parti du président une représentation quasi unique, pour décourager les électeurs, voire comme ici interdire aux candidats communistes de se présenter. Empêcher que les communistes fassent un bon score, comme multiplier les fausses candidatures communistes de partis inventés par le pouvoir et interdire aux vrais candidats communistes de se présenter est leur stratégie. Un préalable à l’élection présidentielle de 2018, dont un des enjeux est de minorer la représentation communiste. Dans l’attente de Marianne qui reprendra ses traductions, les miennes sont plus hasardeuses, mais je ne pense pas qu’il y ait de contresens (note de Danielle Bleitrach)

Le 30 août à Moscou, les communistes ont tenu un rassemblement devant l’hôtel de ville à Moscou. Plusieurs centaines de candidats du Parti communiste se sont placés en file d’attente pour présenter au maire de Moscou Sergey Sobyanin des protestations sur les violations de l’élection à Moscou

En tant que premier secrétaire du Parti communiste du Comité municipal de Moscou, le député à la Douma d’Etat Valery Rashkin a dénoncé des cas de pressions qui sont tout simplement sans précédent. Par exemple, le cousin de l’un des candidats qui ne vit pas à Moscou et est actuellement en cours de traitement pour une maladie grave, a été interdit de traitement jusqu’à ce qu’il persuade son cousin de se retirer des élections. Et cela est juste un des nombreux cas semblables qui vont de   la menace de perte d’emploi, dans les affaires, de chantage, et de menaces sur le bien-être de la famille, ainsi que de nombreuses inspections illégales des entreprises, où les candidats travaillent. De nombreux blogueurs ont publié les nouvelles de la campagne sur Internet sur des faits que les chaînes de la fédération de Russie taisent.

Selon le comité de la ville, les candidats sont allés porter leurs déclarations, alignés dans une longue file d’attente à la porte de l’hôtel de ville, et parmi les policiers qui gardaient l’entrée il y avait celui qui dix jours plus tôt, avait grièvement blessé le blogueur et activiste social Vadim Korovin. Lorsque des collègues fe Korovine ont commencé à faire appel à la conscience des agents chargés de l’application de la loi, il a appelé à l’aide  la police anti-émeute.

A la fin de leur action,  les députés Rachkin et Klytchkov accompagnés de militants sociaux sont allés au département de police de la région de Tver pour aider le candidat du Parti communiste Konstantin Altukhov, également connu sous le Parkman. Sa voiture pour des raisons inconnues, a été confisquée par la police métropolitaine, et maintenant il ne peut se déplacer librement dans la ville.

Selon le service de presse du Parti communiste, le chef adjoint de la police à la vue de tant de blogueurs a eu peur et a dit: « Je ne veux pas parler à la caméra. » Après une escarmouche dans le bureau Rashkine, Klychkov et Altukhov et toujours l’un des blogueurs se sont exprimés.

Selon les dires  de la police Valery Rachkine s’est montré agressif. Il était incapable de répondre aux questions. Cependant, le chef adjoint a rendu sa voiture à Altukhov.

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le septembre 1, 2017 dans POLITIQUE, Russie

 

2 réponses à “A Moscou, les communistes ont organisé un rassemblement devant la mairie de Moscou contre le non-droit aux élections

  1. etoile rouge

    septembre 6, 2017 at 11:21

    C’est bizarre je n’entends plus dans le parti et la CGT ces gens qui pour oui ou un non montaient des comités pour exprimer leur désaccord avec la direction soviétique et qui aujourd’hui ne savent même pas ce qui se passe en Russie capitaliste. Hier on apprenait qu’un opposant prenait un coup de poing dans un commissariat à GORKI. C’était sous le socialisme soviétique. Aujourd’hui l’école est payante, les loyers hors de prix, les voitures par millions polluent, la paysannerie est détruite, etc… Quant au droit d’expression , les communistes sont arrêtés, menacés, insultés par des histoires à l’américaine sur le  » stalinisme ». Finalement je comprends que la majorité estime que l’URSS avec ses défauts c’était bien mieux. Pas de groupes dans le parti PCF pour réclamer le socialisme ou manifester contre la perte des droits et libertés des peuples soviétiques remplacé par le droit si ce n’est le devoir de foutre son cul dans les églises pour prier pour une amélioration sociale?

     
  2. jehaislescookies

    septembre 7, 2017 at 11:13

    oui, toutes les choses qu’on dénonçait sur l’URSS, et que les propagandistes du grand capital nous ont présenté comme inhérentes au communisme, sont en fait les tendances de TOUT ETAT et de tout pouvoir qui se veut absolu et qui s’accroche, « dés qu’il n’y a rien qui l’arrête » comme dit Zygmunt Bauman. On trouve ces tendances chez nous aussi, y compris la psychiatrisation de la dissidence.
    Et aussi quand on relit les romans russes du temps des tsars, on s’apperçoit que c’est une continuité des apparatchiks du pouvoir en Russie, quelque soit ce pouvoir, ces tendances lourdes psychologiques, c’est dur à disparaître. (on le voit bien au Vénézuéla où en 12 ans Chavez n’a pas réussi à faire disparaître ni la corruption et le clientélisme, ni la délinquance).

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :