RSS

ENVIRONNEMENT: monsieur Hulot ou les vacances d’une cause…

15 Juil

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes debout et costume

Jusqu’où monsieur Hulot qui devait être la garantie de ce gouvernement se commettra-t-il ? En devenant  l’illustration pathétique de la duperie du « renouveau politique »  et de ce que l’on peut attendre de l’opération Macron… Y compris en matière de défense des « accords de Paris » face à cette grosse brute de Trump ?  le voici sur la tribune du défilé du 14 juillet …

Il n’y a pas que sur la tribune du défilé du 14 juillet où il est mal entouré…

Dans son ministère , Hulot est encadré par une cadre de Veolia et un politicien néo-libéral

« Le remaniement gouvernemental a imposé au ministre Hulot deux secrétaires d’Etat au pedigree bien peu environnemental : Mme Poirson a été une responsable de Veolia en Inde, société qui a reçu le prix Pinocchio désignant les multinationales aux mauvaises actions environnementales. M. Lecornu est un jeune politicien proche de Bruno Le Maire, et sans intérêt connu pour la question écologique. »

Source : REPORTERRE

 

Autre fait récent : Hulot a cédé sur les perturbateurs endocriniens

« Les gouvernements européens ont adopté le 4 juillet une définition commune des perturbateurs endocriniens. Cela a été possible par le changement de pied de la France : alors que Mme Royal avait bloqué ce texte aux garanties insuffisantes, M. Hulot a cédé. Les dispositions adoptées sont critiquées par les écologistes. La bataille se portera au Parlement européen. »

Source : REPORTERRE

Est-ce qu’il s’agit d’une chute aux enfers du populaire écologiste ? Macron et son système l’auraient en quelque sorte corrompu? Les choses ne sont pas si simple et ce n’est sans doute pas un hasard si Nicolas Hulot a accepté de participer à ce gouvernement. Et  le personnage témoigne sans doute de la manière dont médias, popularité et lutte écologique font mauvais ménage. Il en est de Nicolas Hulot comme de l’ensemble des orientations de ce gouvernement, nous faire passer pour des nécessités -faute de quoi c’est la catastrophe imminente- pour favoriser les profits et seulement les profits. La quasi totalité des  médias français (et bien-sûr de BFMTV, le parrain) sont là pour nous faire croire à leur sainteté…Mais ils ne parlent que très rarement du fait que  l’actuel Président de la République, élu avec un record d’abstentions,  a perdu depuis son élection plusieurs points dans les sondages et est exactement au même niveau de popularité qu’un certain François Hollande le 14 juillet 2012. Il y a quelque chose de rassurant dans la conscience qu’ont une majorité de Français d’avoir été dupés, si ce n’est que le scepticisme peut n’être que dégoût faute d’une perspective politique de rassemblement. Pour le moment il n’y a que division et combat médiatiques de petites ambitions. 

La vertu chancelante de monsieur Hulot…  

En 2012, déjà le Nouvel observateur relevait le fait que celui qui avait pensé à se présenter à la présidentielle avait des intérêts commun avec les bénéficiaires de la marque Ushuaïa possédée par TF1. Déjà à cette époque monsieur Hulot avait affirmé avoir rompu les liens. C’était un mensonge. Le canard enchaîné a récemment  dévoilé la réalité des petits arrangement du ministre.

Jusqu’à son arrivée aux affaires, Nicolas Hulot présidait encore « Eole », une société alimentée par les royalties des ventes des produits estampillés « Ushuaïa » (gels douches, shampoings…). La marque détenue par TF1 a cédé sa licence à des grandes entreprises comme les opticiens Atoll ou L’Oréal. Avec à la clé des contrats juteux pour la chaîne de télévision et son ancien animateur vedette. De 113.000 en 1992, « Eole » a vu ses gains grimper à plusieurs centaines de milliers d’euros dans les années 2000. Une véritable machine à cash pour le principal bénéficiaire de l’entreprise: Nicolas Hulot qui en est le seul salarié et en possède 99.9% des parts.

Au total, c’est près de 3 millions d’euros que la société aurait accumulé en fonds propres. Un pactole auquel il faut encore ajouter le salaire que se verse Nicolas Hulot -290.000 euros en 2013- et les dividendes qu’il perçoit (66.000 euros). Au-delà de l’argent, la réactualisation des statuts de la société en juin dernier interroge: Eole a désormais pour objet « la promotion (…) de l’image de Nicolas Hulot », mais également le « conseil en relations publiques et en communication sous toutes ses formes » ou « l’animation de conférences ». Un potentiel conflit d’intérêts? Le ministre dément: « Je n’ai jamais donné de conférences rémunérées ni joué les consultants. Toutes les recettes d’Eole proviennent des produits Ushuaïa et de droits d’auteurs sur des livres ». Nicolas Hulot a tout de même du démissionner de la tête de sa société sur conseil de l’Elysée, d’après le Canard Enchaîné. Le 16 mai dernier, il a abandonné la gérance d’Eole et transformé la SARL en société par actions simplifiées. Mais il continue d’en percevoir les dividendes.

Des shampoings pas vraiment écolos…

Ironie du sort, les produits « Ushuaïa », qui font la fortune du ministre de la Transition écologique, ne sont pas particulièrement recommandables pour la planète. Au contraire. Comme le rappelle Le Canard Enchaîné, Greenpeace a placé en 2006 les produits de la marque Ushuaïa sur la « liste rouge » des produits chimiques dangereux. Il y a un mois, c’était le magazine « 60 millions de consommateurs » qui épinglait trois produits de la marque, dont un gel douche contenant « un grand nombre de colorants susceptibles de provoquer des allergies » et un déodorant renfermant du benzyl salicylate, une substance soupçonnée d’être… un perturbateur endocrinien.

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le juillet 15, 2017 dans actualités, POLITIQUE

 

Une réponse à “ENVIRONNEMENT: monsieur Hulot ou les vacances d’une cause…

  1. THIRY

    juillet 15, 2017 at 9:24

    Merci pour vos infos et analyses

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :