RSS

Jupiterien est-ce que cela veut dire « hors-norme »?

05 Juil
 Les médias, au premier rang desquels BMTV bat tous les records, décryptent au bord de l’extase « leur » président et proclament : « Il l’avait annoncé dès le mois d’octobre dernier: Emmanuel Macron sera un chef de l’État « jupitérien ». Après « l’hyperprésident » de Nicolas Sarkozy et la présidence « normale » de François Hollande, Emmanuel Macron souhaite incarner un président « jupitérien ». Il l’avait assuré dès le mois d’octobre 2016. La France a besoin d’un chef de l’État « jupitérien », déclarait-il dans un entretien à Challenges alors qu’il n’était encore que candidat d’En marche. Je me demande si ces gens-là ont toute leur tête et conservent le moindre sens du ridicule ou si l’emphatique et l’amphigourique bourgeois les a saisis? Je repense à ce gigantesque tableau de Ingres que l’on trouve au Musée d’Aix en Provence. 
Jupiter et Thétis, deJean-Auguste-Dominique Ingres (1811, huile sur toile).

ZOOM 

Il y a deux tableaux qui m’ont littéralement sidérée, le premier est le Christ de Dali au musée de Glasgow, le second est Jupiter et Thetis par Ingres au Musée Granet à Aix en Provence. Du premier, je ne parlerai pas car il contribua à me faire haïr Salvador Dali tant cette débauche de couleurs est digne d’une devanture de droguerie et la taille de l’objet m’est apparue incongrue alors que les Menines de Velasquez sont juste au format de leur fascinant sujet, le peintre à l’oeuvre, le désir d’infante et l’interdit monarchique..

Je découvris le second tableau, celui représentant Jupiter se faisant titiller par Tétis, alors que j’étais étudiante dans la ville universitaire provençale. Il faut d’abord que vous ayez conscience des mesures de la chose: 3,27 m de haut sur 2,60 de large, le tableau occupe tout un pan de mur et écrase de sa masse toute la galerie. On se demande quel folie s’est emparée de Ingres… Le gigantisme frise le ridicule dans cet hommage suppliant de la nymphe Thétis qui chatouille la barbe de son Jupiter, tandis que dans le fond à gauche, l’épouse légitime Junon considère d’un oeil torve les ébats de cette nymphe au physique étrange. Même l’aigle napoléonien fixe la scène d’un air réprobateur:  comment mobiliser l’olympe pour cette gaudriole? L’apparat du pouvoir impérial et le bordel bourgeois, la confusion des genres. Quant à la jeune amoureuse, Ingres l’a peut être confondue avec Leda, le cygne tant son bras se tord à l’infini comme un cou de volatile. A l’inverse de la répulsion engendrée par le christ de Dali, j’ai fini par aimer cette étrange et massive peinture et il se passe rarement une année sans que j’aille la contempler, toujours fascinée et proche du fou-rire. J’imagine le bon bourgeois Ingres en train de se prendre pour Jupiter et je me dis que bien des hommes cèdent à ce travers de la représentation de la virilité.

Macron en est le dernier avatar et les médias sont convaincus que la France entière est à ses genoux, comme eux… Les attributs du pouvoir jupitérien et la stupide amoureuse envoûtée ou achetée comme il se doit dans les amours adultères du bourgeois qui gère la France pour les propriétaires.

Car si je vous parle de ce tableau et de ses bizarreries, c’est que chaque fois que j’entends l’adjectif jupiterien accolé à l’actuel hôte de l’Elysée j’ai devant les yeux ce tableau… Emmanuel Macron me paraît un peu trop gringalet pour le rôle.. Mais il est évident que les médias ressemblent fort à Thétis et qu’eux se prennent pour la France… Les journalistes se pâment… Il n’y manque que le génie de Ingres pour faire accepter le grotesque de cette mythologie du pouvoir…

Danielle Bleitrach

 

Publicités
 

7 réponses à “Jupiterien est-ce que cela veut dire « hors-norme »?

  1. Jeanne Labaigt

    juillet 5, 2017 at 8:39

    La supplication de Tétis n’est pas celle d’une amoureuse adultère, bourgeoise et cupide. C’est celle de la femme d’un mortel Pélée qui supplie pour que Zeus aide les Achéens contre les Troyens et épargne son fils Achille …
    Mais la Dame était une fauteuse de guerre, c’est lors de ces noces avec Pélée que la pomme de discorde fut lancée et a déclenché la guerre de trois, c’est elle aussi qui avait tué en voulant les plonger dans le Styx pour les protéger les six frères aînés du dit Achille.
    La peinture bourgeoise d’Ingres, et je suis d’accord avec toi, en fait une sorte de Vaudeville même pas tragique, on ne comprend pas du tout le pourquoi de la supplication, ni comment Tétis en est réduite à jouer sur le goût d’un « revenez-y  » possible avec Zeus.
    L’histoire mythique c’est Zeus, le tableau c’est Jupiter .
    Entre le mythe et le tableau il y a la distance d’avec un opéra bouffe d’Offenbach, tout aussi bourgeois d’Empire, mais au moins Offenbach avait la distance et chantait irrévérencieusement  » l’homme à la pomme », pour Pâris, et « Je suis le bouillant Achille, com-ombattant un contre mille grâce à mon plongeon ».
    Ingres c’est un peu comme Lemaire-précieux-ridicule se déclarant hier « Hermès » au côté de Jupiter ! Offenbach sans humour et boursoufflés .
    Et pourtant quelle peinture ..

     
  2. Jeanne Labaigt

    juillet 5, 2017 at 8:40

    La guerre de Troie !!! pas de trois !

     
  3. catherine winch

    juillet 5, 2017 at 8:52

    Genial commentaire! Ce tableau d’Ingres m’avait beaucoup frappée étant enfant (en reproduction dans un livre). Mon père m’avait fait remarquer le role de la femme dans ce tableau.
    Mais la representation de Jupiter s’applique bien a l’idée que veut nous présenter Macron.
    J’ai ecouté le discours de Versailles, que j’ai trouvé également ridicule; des tremolos dans la voix pour parler du peuple français. Apres avoir entendu: il faut arrêter de préférer ‘le règlement a l’initiative’. Ici en Angleterre on est revenu de ca, après l’incendie de Grenfell Tower. Les Francais devraient vraiment regarder ce qui se passe chez le modele capitaliste liberal anglais. Apres avoir vu les horreurs abominables de cet incendie, les Anglais, tous, ont compris que le reglement passe d’abord et l’initiative ensuite. C’est aux Travaillistes de leur rappeler quand ils commenceront a oublier.
    Cet incendie a duré des heures, les gens avaient la consigne de rester dans leur appartement, il ya 600 heures de leurs appels désespérés enregistrés par les services de secours.

     
  4. jehaislescookies

    juillet 5, 2017 at 1:47

    ‘le règlement a l’initiative’. typique d’une certaine propagande bien connue !
    Eh ben si on avait préféré le réglement à l’initiative des investisseurs et des magouilleurs, il y aurait moins de Big Pharma, moins de morts suspectes ou non, moins de « The patience of the gardener » de John Le Carré, moins de Docteurs Knock et infiniment moins d’autistes et autres maladies causées par les vaccins, etc. Ah c’est sûr il y aurait moins de profits dans le secteur boursier de la Santé, et dans d’autres encore !
    C’est comme les réglements que l’UE a renoncé a faire sur les perturbateurs endocriniens, ou les normes d’exposition aŭ rayonnements Linky ou autres.

     
  5. etoile rouge

    juillet 6, 2017 at 3:05

    Seuls les mafieux préfèrent l’initiative à la loi

     
  6. leca

    juillet 6, 2017 at 5:14

    En 1811, alors jeune pensionnaire à l’Académie de France à Rome, Ingres achève un monumental tableau, Jupiter et Thétis, présenté l’année suivante au Salon, à Paris. L’œuvre est une réponse aux sévères critiques qui avaient accueilli le portrait de Napoléon au Salon de 1806. L’épisode est tiré de L’Iliade – la nymphe Thétis, mère d’Achille, implore Jupiter de résoudre le conflit entre celui-ci et Agamemnon tandis que Junon observe la scène de loin -, mais les références au portrait de Napoléon sont évidentes. Incarnation du chef suprême, Jupiter est ici son double, reprenant la même pose hiératique que celle de l’Empereur tout puissant et adoptant les mêmes attributs, le trône, le sceptre, le manteau et l’aigle (à côté du trône pour Jupiter, sur le tapis au premier plan pour Napoléon). La critique fut peu clémente envers les deux œuvres. Le portrait de l’Empereur avait été qualifié de « bizarre » et de « gothique » ; on reprocha au Jupiter son manque de relief et la disproportion des figures.

     
  7. leca

    juillet 6, 2017 at 5:37

    Tout ça c ‘est de la diatribe comme le dit Bobby Lapointe. En réalité ce tableau est la première œuvre rock’n roll, ce qui est méritoire cent cinquante ans avant l’ apparition de ce mouvement. Car que voit-on ? Jupiter est Jim Morrison à ‘l heure de sa mort , m^me visage, même barbe, même chevelure. Les couleurs choisies ,le rose, le bleu pâle, le vieil or sont celles des photos de JM Perier dans Salut les Copains. Contrairement à ce qu ‘affirme Danielle ( c’est toujours aussi bon de la contredire) ce Jupiter là n ‘est pas si viril. Hormis ses poils d’un visage placé d’ailleurs dans la pénombre son torse (lui mis en lumière) est totalement glabre, dépourvu des gros pecs tant appréciés des garçons de plage et il s ‘est même rasé les aisselles ( et l odeur alors !) Son pied mignon qui prolonge une cheville épilée et potelée est rehaussé par une élégante mule trouvée chez madame Arthur..Ce Jupiter est Queer et la groupie accroupie a beau tenter de l ‘exciter du coude droit (coup droit ?) il reste de marbre.
    Terminons donc par une citation du regretté président Sarkozy: ‘Macron, un peu homme, un peu femme,.. c ‘est tendance ‘

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :