RSS

The Guardian : La Chine met en miettes les promesses  faites au Royaume-Uni et montre au monde qui est le maître… 

03 Juil
Xi Jinping n’a offert aucune concession sur les libertés civiles lors de sa visite à Hong Kong. En gros la Chine dans son style fleuri inimitable explique que la temps de la colonisation est terminé et que soit les nobles étrangers acceptent de le comprendre soit la Chine fera comme s’ils le comprenaient (note et traduction de Danielle Bleitrach).
Le président chinois Xi Jinping
Le message du président chinois Xi Jinping à la Grande-Bretagne était que la Chine n’admettrait aucune ingérence extérieure dans l’ancienne colonie. Photo: Jerome Favre / EPA 

Les conversations difficiles de Xi Jinping à Hong Kong reflètent une confiance croissante dans la capacité de la Chine à façonner les événements mondiaux ou à ignorer les pays moins puissants comme la Grande-Bretagne.

Le président chinois aurait pu jeter un os à ronger au mouvement pro-démocratie. Il aurait pu offrir une libéralisation sur les libertés civiles et les droits politiques à l’opinion occidentale. Au lieu de cela, il a montré à Hong Kong qui était le patron.

Xi, l’homme dur a établi la loi selon Pékin…

Son message à la Grande-Bretagne était aussi brutal, limite dédaigneux. La Chine n’accepterait pas d’ «ingérence» dans l’ancienne colonie. Oubliez les garanties d’une société libre et ouverte négociée minutieusement avant le transfert de 1997.

« Toute tentative de mettre en danger la souveraineté de la Chine et de contester le pouvoir du gouvernement central est absolument inadmissible », a déclaré Xi.

Selon la version tronquée de Xi de la Loi fondamentale, toute critique est désormais interdite, sous peine de conséquences graves. Boris Johnson a bénéficié au début de la semaine d’une importante leçon concernant  le nouvel équilibre des pouvoirs .

« En ce qui concerne l’avenir, la Grande-Bretagne espère que Hong Kong fera plus de progrès vers un système de gouvernement entièrement démocratique et responsable », a souligné le secrétaire aux affaires étrangères avec une douceur inhabituelle.

La déclaration de Johnson était honteusement déférente. Il a pu, et devrait, avoir été plus énergique quant aux responsabilités de Pékin et à sa propre ingérence brutale, parfois illégale. Mais la Chine en a pris de l’ombrage tout de même. Liu Xiaoming, l’ambassadeur de la Chine à Londres, a déclaré  directement à Johnson que les questions concernant Hong Kong doivent désormais être «traitées correctement» ou les liens globaux en souffriraient.

Le pire  était  encore à venir. Vendredi, le ministère chinois des Affaires étrangères a officiellement renoncé à la déclaration conjointe sino-britannique de 1984, base sur laquelle la Grande-Bretagne a accepté de renoncer au contrôle de la colonie. Les deux parties avaient convenu que le traité resterait en vigueur pendant 50 ans.

« La déclaration conjointe sino-britannique, en tant que document historique, n’a plus de signification pratique, et n’est pas du tout contraignante pour la direction du gouvernement central sur Hong Kong », a déclaré le porte-parole Lu Kang. Le Foreign Office a rapidement rejeté le propos. Mais dans son humeur optimiste actuelle, Xi n’écoute pas.

La position de durcissement de la Chine menace profondément Hong Kong et les relations bilatérales. Cela suggère que la parole officielle de la Chine ne peut pas être considérée comme digne de confiance, qu’il s’agisse des libertés continues de Hong Kong (et de Taiwan), de l’expansion militaire régionale illégale ou de l’investissement dans l’industrie nucléaire, le commerce et les achats immobiliers de la Grande-Bretagne.

Le sentiment évident de l’impunité de la Chine est également humiliant pour la Grande-Bretagne. Il souligne la baisse de la position  de la Grande-Bretagne dans le monde et la pénurie alarmante d’amis et d’alliés fiables. Donald Trump aidera-t-il? Une union européenne aliénée? Improbable.

Le gouvernement de Theresa May est confronté à un choix entre le maintien du principe juridique et les valeurs démocratiques, et son besoin chronique de post-Brexit pour le commerce et les affaires chinoises à tout prix.

Pas de prix, ou des parapluies jaunes, pour prédire à quel moment May et Johnson seront balancés.

Publicités
 
3 Commentaires

Publié par le juillet 3, 2017 dans Chine, Europe, INTERNATIONAL

 

3 réponses à “The Guardian : La Chine met en miettes les promesses  faites au Royaume-Uni et montre au monde qui est le maître… 

  1. cybercloch

    juillet 3, 2017 at 4:00

    Je pose une question peut être naïve mais, est ce que la nouvelle position de la Chine au sujet de l’accord en question est liée au brexit, autrement dit est ce que la facture encourage la Chine a durcir sa position ?

     
  2. histoireetsociete

    juillet 3, 2017 at 5:11

    en tous les cas c’est ce que laisse entendre the Guardian qui est tout à fait sur la ligne de Macron et autres Cambadelis.

     
  3. etoile rouge

    juillet 4, 2017 at 2:57

    La démocratie, tout en acceptant le fait que le royaume Uni a démontré le maintien de valeurs démocratiques bourgeoises plus affirmées que celles de la France vassalisée ( élites acceptant le BREXIT alors que les élites bourgeoises françaises ont refusé la reconnaissance du référendum sur la constitution européenne) néammoins la démocratie bourgeoise n’est qu »une idéologie masquant la dictature des classes capitalistes. Que la CHINE leur demande d’aller se faire voir est une excellente chose pour les peuples du monde entier à un moment de néo colonialisme mené par les pays européens vassaux des USA. Quant à leur soi-disant démocratie pluraliste et autres joyeusetés amenant à une décomposition et division des classes populaires et à un silence de la classe ouvrière il est bon que la CHINE ne reconnaisse pas cette hypocrisie qui a encore cours en FRANCE soi-disant démocratie bourgeoise pluraliste alors que les pratiques et les objectifs sont identiques de l’extrême droite au PCF en passant par LREM ou les républicains : tous derrière l’Europe, tous derrière l’Allemagne et les USA et leurs multinationales. Le reste n’est qu’attrappe nigaud.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :